iPodz
16/09/2017 à 14:32

Bonjour,

on a pas vu le même film...
Ce que j'en ai pensé:
"On pouvait avoir quelques doutes, voir des réticences, en voyant certains de ses films (qui a dit puddings ?) précédents comme NOAH ou THE FOUNTAIN, mais il ressortait quand même ici où là une poignée de plans sublimes.
Mais là, avec sa MOTHER !, qu'est ce que t'as voulu faire Darren ? Tu veux nous dire un truc sur la hantise de la page blanche ? Nous pondre LE pensum sur l'amour qui vampirise tout ?
A force de vouloir tout dire, tout raconter, tout nous montrer, on fini par ne plus trop savoir où on en est... Comment peut-on être aussi creux en accouchant de tels péplum du signifiant ?!?! C'est simple, quand j'ai vu le film, j'avais l'impression de voir les coups de stabilo sur les passages capitaux du scénario !!!
Ça tire dans tous les sens (au sens propre comme au figuré !) sans atteindre aucune cible. Ça pioche allègrement dans THE HAUNTING (Wise 1963), THE OTHERS (Amenabar 2001) et même IN THE MOUTH OF MADNESS (Carpenter 1994) sans jamais leurs arriver à la chaussette. Pire, on croirait que ces chef d'œuvres n'ont jamais existé tellement le niveau de grotesque, d'humour involontaire et de n'importnawak atteint des sommets...
Me reste plus qu'une seule solution, allez brûler un cierge et prier: Sainte MOTHER ! de Dieu, délivre nous définitivement de ses purges !!!"

Pinkman
15/09/2017 à 16:42

Pas accrocher.

Mais alors pas dit tout. Ensuite c'est particulier car mine de rien, le film provoque des TAS de sentiment (y a des partie du film, ont est a fond dans le délire).

Mais oué au final, même si je vois bien ce qu'a voulu mettre le réa dans le film (surtout au vu de la fin), je sais pas, trouver sa tellement énorme. Que ca ma sortie aussi du délire...

Donc un sentiment clairement partager, le film va clairement diviser.

En tout cas, c'est intense.

BOUBOU
14/09/2017 à 23:23

Le meilleur film de Aronofsky. Ca ne se raconte pas, ça se vit. Superbe critique au passage. Un des très grands films de l'année.

snake88
13/09/2017 à 20:55

Vu hier et j'ai pas aimé du tout à l'exception du passage avec Pfeiffer / Harris. Un long moment d'onanisme cinématographique aussi beau que vain avec un climax final tellement Z qu'il en devient drôle...
Un film clivant sans aucun doute...

Thierry
13/09/2017 à 20:35

Bravo ! Magnifique article. :))

pepe
13/09/2017 à 18:50

Pourtant les 1eres critiques spectateurs sur imdb sont pas ouf. J'espère qu'ils se trompent ?

corleone
13/09/2017 à 18:12

buon ritorno, maestro !!!

Simon Riaux - Rédaction
13/09/2017 à 17:51

Bah... ça vous ressemble un peu cher Dirty.

Dirty Harry
13/09/2017 à 17:10

l'expression "petit malin" oblige son corollaire : qu'est ce qu'un gros malin alors ?

bof
13/09/2017 à 16:35

Roh la la, comme ça fait envie!