Deus ex machina
14/01/2022 à 14:07

@Geoffrey et Simon

A quoi sert un critique si il n’est pas plus sachant, professionnel ou objectif que le quidam ?
Ou est sa valeur ajoutée ? Son intérêt ?

Assumons que le critique même si il peut se tromper base sa critique sur une une forme de rigueur et oui je l’écris d’objectivité de recul qui va lui permettre d’avoir un jugement certes subjectif mais dont la valeur sera plus importante que celle du premier venu
C’est un sachant éclairé
Arrêtons de faire croire que l’avis de chacun pèse autant

Greta1966
14/01/2022 à 10:05

Europacorp a entretenu le train de vie de nabab de mr Besson au détriment des petits porteurs.Le respect et l éthique c est un gros problème chez mr Besson.

Agata1966
14/01/2022 à 08:34

Europacorp a été responsable de la ruine de milliers de petits porteurs en octroyant à Mr Besson des rémunérations astronomiques.Un bilan catastrophique.

X-or
14/01/2022 à 08:28

@ écran large :

Vous êtes chiants, vous écrivez mieux que moi bordel.

Agata1966
14/01/2022 à 07:37

Europacorp,une société introduite à 15,5€ aujourd'hui à 0,68€ et mr Besson toujours aussi bien rémunéré(2,7millions d euros).Bien sûr lui à tout conservé(ile privée,château en Normandie,somptueuse villa aux usa).Pas très glorieux tout celà.

Pseudonaze
14/01/2022 à 07:06

https://youtu.be/GJ1ySirkOAE

The insider38
14/01/2022 à 00:50

Merci Geoffrey pour le rappel, je n’avai jamais vu cet exellent article.

Ce qui fait mon lien avec Besson, c est que je le connais depuis le dernier combat, et il faut voir avec quoi il l’a réalisé, la bite et le couteau pour parler vulgairement, et aujourd’hui encore tout le monde parle de ce film, qui avait absolument cartonné à Avoriaz ( j’étai dans la salle) .

Ce mec a monté un Empire tout seul, avec ses réussites et ses échecs , mais aujourd’hui qui en France a fait ça ? Personne.
Alors clairement, taxi c est consternant, et bien d’autre également, et Alors?

Quand spielberg fait une purge comme west side story , tout le monde dit amen , et se tait. Heureusement le film s’est planté.

Faire pareil avec Luc , fermez la un peu , buvez frais , et reste chez vous si vous n’aimez pas

fuck
13/01/2022 à 19:53

Rien ne vaut un petit débat Luc Besson pour relancer la machine.

Simon Riaux - Rédaction
13/01/2022 à 18:18

@x-or

La critique n'a jamais eu la moindre ambition normative. Heureusement d'ailleurs. C'est précisément ce qui fait son intérêt. Et pour le coup Le Masque et la Plume n'a aucune ambiguité en la matière, l'émission assumant cette nature au point d'être enregistrée en public, et dans un théâtre. Je l'écris d'autant plus volontiers que l'émission me tombe des oreilles.

C'est étrange de penser que la critique se plante. Sauf si on la rêve normative justement. A titre d'exemple, la critique négative de Retour vers le Futur dans Libération en 1985 n'est clairement pas au diapason de l'époque (ni de la pensée majoritaire actuelle). Elle n'en demeure pas moins et de très, très loin la plus fine et passionnante écrite sur le Zemeckis et une piste de réflexion géniale sur le changement de statut de l'image dans la fiction grand-public américaine.

Mais du coup, comme il n'est pas d'accord avec la majorité, son texte canon, il est tout pété ?

Bref, personne ne juge les films. Ou plutôt, tout le monde les juge. Tout le temps. Et c'est très bien comme ça L'Histoire, je ne l'ai jamais rencontrée.

Geoffrey Crété - Rédaction
13/01/2022 à 18:10

@x-or

C'est un grand débat, mais on constate que beaucoup de critiques assument et revendiquent leur subjectivité, et donc leur simple parole personnelle - et donc, aucunement une forme d'autorité.

D'où la simple et inévitable réalité de critiques qui peuvent ne pas aimer un film qui deviendra culte, tout comme le public peut bouder des films qui seront par la suite des classiques. Il y a aussi beaucoup d'exemples de cinéastes majeurs qui ont été soutenus et mis en avant par la presse, ou de films importants plébiscités par le public pour rentrer dans l'Histoire.

Par ailleurs, on pourrait aussi aller sur le terrain d'une grande réflexion : pourquoi ne pourrait-on pas critiquer durement un film considéré comme un classique ? Ici en tout cas, on préfère se dire que c'est tout à fait intéressant et possible d'avoir une opinion négative sur un film considéré comme un chef d'oeuvre (ou défendre passionnément un film jugé comme mauvais, et l'Histoire du cinéma a souvent prouvé que l'humilité à ce niveau était bienvenue). Et que cela ne signifie en aucun cas qu'on aurait tort, mais juste qu'on est dans le domaine du débat et des avis, tant mieux !

Plus