pepe
10/05/2017 à 18:58

+1 Simon, après la SACEM et la musique, voilà 1 autre dinosaure français qui veut pas trop s'adapter. Pourtant le salles de cinéma ne desemplissent pas, au contraire.

Simon Riaux - Rédaction
10/05/2017 à 17:03

Sauf que nombre de films cannois ne sortent pas dans les salles françaises, Netflix ou non.
Et cela fait maintenant des décennies (depuis la VHS) que bien des films ne passent pas par la case cinéma.

En l'état, la FNCF ne fait que défendre un pré carré virtuel, prenant le risque d'appauvrir l'offre faite au public, tout en déshabillant le festival de Cannes.

MystereK
10/05/2017 à 16:35

Les festivals doivent s'adapter aux niveaux cannaux de distributions, beaucoup de films ne sortiront plus en salle dans le futur parce les spectateurs les verront autrement. Le monde évolue, les festivals doivent évoluer aussi.

maxleresistant
10/05/2017 à 16:27

@Blast

Si Netflix avait sorti ces 2 films en salles, ils auraient été contraint à ne pouvoir les mettre sur le service pendant 3 ans.

Ni netflix, ni la FNCF, ni le festival sont a blâmés, chacun défend une position propre à leurs principes de base.

Le vrai problème ici, c'est la chronologie des médias francais, qui est complètement dépassée.

Blast
10/05/2017 à 16:08

Bien au contraire, je trouve très juste l'attitude du Festival. Il ne faut pas nier l'existence de Netflix mais il ne faut pas non plus leur laisser faire n'importe quoi.
Ils n'auront qu'à présenter leurs téléfilms au MIPTV.