John Vhoss
04/03/2018 à 18:49

Il est vrai que j'ai eu du mal avec l'ambiance, mais j'ai plutôt apprécié mon moment dans la salle.
Aujourd'hui, j'ai le Blu Ray, et je le considère comme un film digne des Washowski. Ils sont restés fidèles à l'esthétique et aux discours et enjeux de la série. Je n'en demande pas mieux niveau fidélité. Pour le reste, ca divertit.

Hasgarn
04/06/2017 à 18:46

C'est un des rares films qui a recherché et mis en place une nouvelle forme de montage en fondant les plans les uns dans les autres.
Film bien trop mésestimé et critiqué alors que la forme filmique est avant-gardiste.

Snake88
04/06/2017 à 13:21

La direction artistique est clivante mais techniquement c'etait monstrueux et spectaculaire. J'ai le souvenir de courses phenomenales entre Fast and Furious et Mario Kart !

Breton56
04/06/2017 à 13:17

Moi j'avais vraiment adorer ce film je compte le revoir très vite

Diez
04/06/2017 à 04:09

Ce film est une bombe d'une rare generosité.

mmarvibear
03/06/2017 à 18:22

"Speed Racer" a des défauts mais il est grandement sous-estimé.

Je suis d'accord qu'il faut être capable de supporter la déco années 70 et la mode qui va avec mais l'ensemble est plus malin et profond qu'il n'y parait. Mais il faut accepter aussi de casser ses propres codes cinématographiques pour entrer dans le film et le voir avec tous se messages, certains tartinés à la truelle, certes, mais d'autres plus subtils et tout aussi importants.

Kean
03/06/2017 à 17:44

Avec l'amour que j'ai pour les soeurs et le courage et ambition qui va avec, ce film est irregardable.

Matt
03/06/2017 à 17:26

Sans parler de la course de fin et du dernier sursaut du héros qui dépasse (littéralement) ses limites. Et puis bon, Christina Ricci est plutôt agréable à regarder dans ce film (notamment).

...
03/06/2017 à 17:02

Pur chef d'œuvre, aucune envie de le voir, fini le film en larme

Grognon
03/06/2017 à 15:38

Pour ma part, c'est le chef d'oeuvre des Wachowski. Alors qu'ils questionnaient l'authenticité du réel dans "Matrix", ici ils inversent leur point de vue et le film décrit la lutte de la vraie passion contre les faiseurs technocrates cupides, la technologie n'étant pas salvatrice en elle-même mais étant l'objet d'une activité familiale et d'un savoir-faire humain. Il n'y a rien de superficiel dans cette débauche de couleurs et de mouvements. J'ai apprécié que vous releviez le caractère pro-artisanal de l’œuvre.