postman
07/12/2016 à 09:07

Une bonne série, certes mais pourquoi tant de hype ?
Il lui faut 4 épisodes pour vraiment démarrer, les dialogues sont lourdement explicatifs et le final, pas très finaud.
A côté de ça, on passe sous silence des séries qui valent largement Westworld mais que le marketing n'a pas matraqué : Outlander par exemple qui envoie du lourd !

Yellow submarine
06/12/2016 à 21:54

Définir cette saison comme étant ratée, franchement trouvez un autre mot pour exprimer votre déception.
Ou alors c'est de le pure provocation.
Quand on est un minimum amateur de sf et je ne parle pas que des films que vous avez cité on ne peut que jubiler devant WEstworld.
Vous dites que la série ne sait pas a certain moment où elle va, je ne suis absolument pas d'accords il suffit de voir le final.

Toutes (90%) les pièces du puzzle s'imbriquent parfaitement et prennent un réel sens.

Le dénouement est juste parfait, ça faisait treeeeeeeees longtemps ou si CE n'est la première fois qu'une série nous propose un dénouement à la hauteur de l'attente qu'elle a suscitée. Et encore une fois battlestar est sympa, c'est de la sf sympatoche, mais bien moins fine que WW.

De toute manière je ne vois même pas pourquoi on parle de BSG.

Dr Jekyll
06/12/2016 à 21:04

@LaRédaction
Ok mais est ce que quelqu'un chez vous a capté quelque chose concernant le pan religieux développé ici.
Le hommes sont des dieux pour les robots, qui sont donc...des hommes. Et d'un coup Westworld ne parle pas tant de robots que de l'émancipation de l'humanité vis à vis des dieux qu'elle a elle même crée jadis....
Et non l'épisode de fin ne nous amène pas à un quelconque élément déclencheur de l'intrigue, il conclu bel et bien en beauté la thèse échafaudé patiemment : "ne laissez pas un dieu décider à votre place" "Vivre libre, c'est vivre sans dieux" Une grosse charge Athée en somme !
Je ne crois pas que Blade Runner ai eu le temps de traiter se sujet aussi bien, (quand à Battlestar je ne l'ai pas vu, pardon).
Alors oui des robots j'en ai vu un paquet, mais utilisé de la sorte, jamais.

Mad
06/12/2016 à 20:26

Comment peut-on détester ce bijou svp ? J'essaie de comprendre l'esprit étriqué des gens non réceptifs à une telle oeuvre télévisuelle perdue dans d’innombrables merdes.

Albert
06/12/2016 à 18:56

@ EL : il est intelligent cet article. .

J ai hâte de voir le Blade Runner 2049..
Car si les thématiques qui ont été soulevé de nombreuses fois sur "l éveil" robotique que ce soit dans les oeuvres que vous avez citées plus haut, et par ailleurs elles mêmes inspirées pour la plus part des romans de Philip K Dick.. j ai bien peur qu il n y est plus grand chose à dire sur le sujet.. juste une façon différente de conter la dite évolution de la machine.. et westworld à pour ma part rempli le contrat haut la main.. (et ce n était que la 1ere saison)..

Simon Riaux - Rédaction
06/12/2016 à 18:52

@Dr Jekyll
Pas franchement non. Tout d'abord, la critique vous évoquez était celle du final, pas un papier sur l'ensemble de la saison. On trouve cette première saison ratée dans l'ensemble (avec néanmoins quelques très beaux épisodes).
En revanche, sur le point précis de la gestion des révélations, on considère que Westworld a fait une proposition très intéressante.

Comme rappelé en intro de l'article et en conclusion, notre souci avec le show pour le moment, c'est qu'il nous raconte quelque chose que nous avons déjà vu ailleurs et souvent mieux fait (selon nous). Ce n'est pas pour autant qu'on est insensibles aux autres qualités de la série.

Dr Jekyll
06/12/2016 à 18:46

Entre la critique à chaud et l'analyse à froid, vous frôlez la schizophrénie.
Au moins ça a le mérite de relativiser !