Old
21/04/2020 à 22:58

Petite confusion: ce ne sont pas les Fremens mais les sœurs du Bene gesserit qui attendent le Kwisatz Haderach... eux appellent leur messie le « Lisan al-Gaib »

Chaccal
02/04/2019 à 01:15

Je viens de revoir ce film après avoir relu une énième fois le livre original. Que dire, si ce n'est que seuls les costumes, la BO et le choix de qq acteurs parviennent à le rendre intéressant. Mais pas plus. Pas encore vu la version de 3h, mais les libertés prises avec le roman sont telles que l'on a l'impression de voir une synthèse de livre portée à l'écran par un gamin de 5ème fan de shotgun film qui l'aurait lu en diagonale... Sérieusement. L'art étrange du combat, un truc qui permet de tirer? Quid des Kriss et de l'intérêt des boucliers et des combats au couteau? Rien. Quid des épisodes important du repas donné par le Duc aux gens importants de Dune? Du jardin laissé par la femme du Comte Fenrig ?
Et on parle des gens qui dans le désert se promènent de jour en marchant en cadence en file indienne et la tête à l'air? Depuis qd il n'y a pas de déperdition d'humidité par la tête ? Et Jamis ? Il n'existe plus. Lui qui était important car sa mort permettait à Jessica de faire prendre conscience à son fils qu'il ne fallait pas prendre plaisir à tuer. Je parle même pas de son fils Léto qui se fait tuer, ni de son éducation fremen, ni des moments où l'on apprend à connaître Feyd Rautha, la famille Harkonen, les plans mis en place par Thufir notamment l'épisode de l'arène... Et d'où Paul décide de faire péter tte l'épice de la planète ? Qu'il gêne la production en emmerdant les Harkonen, c'est une chose, mais de là à dire ce qu'il dit ds le film... Tout au plus, se permet-il de dire à la fin du bouquin, qu'il va détruire l'épice si la Guilde vire pas ses vaisseaux au dessus d'Arrakis.
Bref. C'est tellement tronqué, survolé et haché menu que non, je ne comprends pas que l'on puisse dire qu'il s'agit d'un bon film.
Et je ne comprends pas comment on peut penser y comprendre réellement qqchose si on n'a pas lu le bouquin.
J'espère qd même mettre la main sur la version de 3h un jour.
Et surtout, j'espère que Villeneuve cherchera pas à faire SON film au dépend de l'oeuvre originelle.
Ps: et heureusement que Jodo n'a pas pu le faire, ça allait être n'importe quoi. Qd on sait qu'il n'en a lu que 100 pages et qu'il avait SA vision du truc qui collait encore moins avec l'oeuvre originale... -_-"

Jojo
25/02/2019 à 11:10

Je profite de la diffusion récente du film sur une chaine tv pour laisser ma prose vite fait.
Je gonfles les rangs de ceux pour qui ce film a une saveur très spéciale. J'étais un jeune garçon quand il est sorti au cinéma, et déjà l'esthétique des personnages, leurs tenues, les vers des sables, m'avaient subjugué dans les quelques rares images que j'avais pu voir ç la télévisions au moment de la sortie. Ce n'est que 3 ou 4 années après que j'ai pu enfin mettre la main dessus et ce fut un choc mémorable. Depuis, j'ai dû voir le film une bonne quinzaine de fois et je le trouve toujours aussi sublime, envoutant, doté d'une photographie magnifique, de décors néo-rétro sompteux. Alors oui quelques effets spéciaux piquent les yeux (coucou les boucliers protecteurs), mais mis à part ces éléments, j'ose hisser ce film à la hauteur qu'il mérite selon moi. Il fait partie de mes classiques, et chaque visionnage m'entraine à nouveau dans une rêverie froide et sublime. Je suis par contre assez triste d'apprendre que le projet initial de Lynch devait faire 3h et a été salement coupé par la prod.
Je m'en vais de ce pas chercher à voir la version qui avait été diffusée à la TV.

En synthèse, voyez ce film. Plongez vous dans cet univers.
Le projet est certes beaucoup moins ambitieux que l'oeuvre majeure et intemporelle que souhaitait faire Jodorowsky, mais on ne peut décemment pas dire qu'il ne se dégage pas quelque chose du travail de Lynch, qui nous a adressé sans doute, l'un des films de science fiction les plus fascinants, au même titre que Blade Runner.

Et l'occasion pour lui d'avoir compris qu'au même titre qu'un musicien ou un peintre, c'est au réalisateur de conserver le final cut de sa création.

mmarvinbear
21/01/2018 à 15:38

"son duc était un oenuque, Jessica transformait une goutte de son sang en sperme, le père du héros était torturé de manière particulièrement sanglante"

Eh, rien ne perd chez Jodo, ces idées sont reprises dans sa saga "la caste des méta-barons", qui explore la généalogie du Méta-Baron, un personnage de " l'Incal" : Othon, le premier Méta-Baron, est castré par un tir de laser mal placé. Afin de lui donner un fils, sa femme use de ses pouvoirs en usant d'une goutte du sang d'Othon comme sperme et lui donne une descendance de cette façon.

Par la suite, les circonstances mettent en place une tradition suivie par les descendants : l'enfant est volontairement mutilé pour remplacer un membre ou un organe de façon artificielle et à 16 ans a lieu la dernière épreuve : le fils affronte et doit tuer son père pour survivre et en hériter.

Comme quoi, on n'a pas attendu Star Wars pour avoir des spin-offs...

Flash
17/10/2016 à 19:22

@amongus ou le genre de type qui se touche la nouille en relisant sa prose.
C'est bon, tu peux postuler aux cahier du cinéma.

Geoffrey Crété - Rédaction
17/10/2016 à 12:39

@Tedd

C'est une coquille, et le mot coquille est parfaitement adapté au look de cette culotte spatiale en fait.

Tedd2011
17/10/2016 à 12:25

"joué par string qu'on a vu en string spatial" ??

STRING ?

Cinéphil
16/10/2016 à 20:12

encore le genre de livre très difficile à adapter en film sans compter de nombreuses coupes dans le montage de la volonté des producteurs (souvent le cas) mais malgré ça j'ai vraiment adoré le film

Stridy
16/10/2016 à 20:03

@Pog

Oui c'est vrai que la partie initiatique est plus courte mais je trouvais que l'essentiel y était. Par contre c'est vrai que le ton tient plus de la romance que de l'aspect assez "primaire" des Fremens.

Pog
16/10/2016 à 17:03

@Stridy

Le film écarte quand même une grosse partie de l'intrigue comme le rappelle l'article. Toute la partie où Paul et sa mère sont recueillis par les Fremen, qu'il se bat pour acquérir son statut, "gagne" une femme, découvre leurs coutumes etc. C'est un tiers du livre dans mon souvenir, qui est quasiment mis de côté.

Plus