indiana
11/12/2015 à 17:30

Non, l'action de promouvoir ne fragilise ni ne précarise l'exploitation. Je viens de vous expliquer ce qui la précarise. Le problème est en amont. Les distributeurs, les chaines TV, les exploitants, refusent pour la plupart les films -16 ou -18. Pourquoi ? Le problème, il est là. Si demain SAW 55 est interdit aux moins de 18 ans mais qu'il peut être exploité dans un certain nombre de salles et à la TV à 22h30, l'action de promouvoir n'aura plus grand sens. Tous les professionnels dénoncent que ce genre d'interdiction est la mort programmée d'un film. Est-ce normal ?

Simon Riaux - Rédaction
11/12/2015 à 17:18

@Indiana

Nous sommes parfaitement d'accord avec vous Indiana.
Mais pourquoi croyez-vous que le cinéma que vous évoquez a de plus en plus de mal à être produit ? Ne croyez-vous pas que l'action de Promouvoir fragilise et précarise encore plus l'exploitation de ce cinéma ?

C'est notre opinion, comme écrit dans cet article.

Nous n'avons aucun problème avec le fait que Kechiche exprime la pensée qui est la sienne. Nous estimons que sa réponse est "à côté". On peut tout à fait partager son opinion. Bien sûr. Comme écrit ci-dessus, elle est en tout point légitime. MAIS, dire que le film ne se destine pas aux enfants de par ses THEMES, quand une association l'attaque sur ce qu'il MONTRE, c'est entretenir (involontairement) une confusion sur le fond et la forme.

Nous ne disons rien d'autre.

indiana
11/12/2015 à 17:07

Tout le monde va tomber sur Kechiche maintenant. Personnellement, il y en a un peu marre des outrés de service. Au moins kechiche est un cinéaste responsable, Pourquoi irait-il dire le contraire de ce qu'il pense ? S'il estime que son film ne s'adresse pas aux moins de 16 ans, c'est son droit, c'est son film. Ah mais c'est une association d'extrême droite ! Si ça avait été un parfait gauchiste bien propre sur lui, il n'y avait pas de scandale donc ? Je précise que "je suis de gauche" et cette décision, non pas de censurer mais d'aller au delà du moins de 12 ne me choque pas. Vous vous trompez de combat : la censure elle est pas du côté de promouvoir. Elle est dans ceux qui font la vie, et surtout la mort d'un certain cinéma. Les mêmes qui contestent cette décision. Pour un jeune réalisateur, elle intervient dès l'écriture. Pour un producteur, elle intervient dès la de chercher du financement. Elle intervient chez les distributeurs. Ils sont rares ceux qui arrivent à trouver du financement avec des sujets audacieux. Je ne parle même pas du cinéma de genre. C'est plutôt là dessus qu'il faudrait se battre. Contre le diktat des chaines télés qui sont les premiers responsables de cette vraie censure artistique. Celle-ci semble moins vous préoccuper. C'est dommage. Amicalement. Un lecteur silencieux qui apprécie Ecran large.

Flat
11/12/2015 à 17:07

@Cervo

C'est à dire ?

(parce que "passer à côté de mes propos" n'est en aucun cas synonyme de "ouais je me suis un peu enflammé en fait")

Cervo
11/12/2015 à 17:05

@Fennec

Ok, sauf que le souci, c'est que je ne caricature pas tes propos, puisque je les cite.
En revanche toi, tu affirmes de manière péremptoire des trucs inexacts.

Dire qu'ils sont d'accords sur le fond (le papier démontre l'inverse point par point)
Prétendre qu'ils veulent discréditer l'association en citant un collaborateur éloigné, alors qu'ils en contextualisent) l'action en citant le président et avocat de l'association (pas franchement un obscur collaborateur sans lien direct avec le truc donc).

Et enfin, il n'y a que toi qui stigmatise, emploie les "termes" nazis et autres trucs ahurissants. L'article se tue à répéter qu'ils proposent un point de vue, et n'ont justement pas à s'engager sur la position individuelle des gens.

Et heureusement, manqueraient plus qu'ils te disent quoi montrer à tes gosses.

Quand je te lis et je le dis sans méchanceté, j'ai l'impression que tu es d'accord avec Promouvoir (ton droit le plus absolu) et que tu as lu le papier en diagonale et que du coup tu tapes en mode vénère à l'aveugle.

(et encore désolé pour l'accroche insultante)

Fennec
11/12/2015 à 16:58

@Flat : Je pense que tu es passé à côté de mon propos.

Fennec
11/12/2015 à 16:51

@Cervo : je n'élude rien de ce que tu dis, je dis que tu caricatures/simplifies mes propos, et que ta colère vis-à-vis de ce sujet te pousse selon moi à lire en diagonale les réactions plus mitigées comme la mienne.

Mon seul leitmotiv, c'est la prise de recul et la mesure. Ce qui n'est pas le cas de tes insultes, je te remercie de l'admettre.

La cour d'Appel n'est pas obligée d'écouter Promouvoir. Ils sont assez grands. Et pourtant, ils ont accédé à leur requête, sur ce cas précis, preuve qu'il y a matière à débat. C'est tout ce que je dis.

Boo
11/12/2015 à 16:47

Cher Yves-Charles de La Tude de la Province des Corbières d'Orléans du Parc Astérix Celui Qu'est Près de Paris, vous êtes foutrement rafraîchissant.
Je crois que je vais imprimer et mettre sous verre votre commentaire ^^

Flat
11/12/2015 à 16:45

@Fennec

Bah en même temps je ne vois pas en quoi le site te dit quoi penser.
C'est parce qu'ils prennent une position que ça t'interdit d'en avoir une différente. Au contraire, ils la prennent clairement.

Et puis casser du facho... l'accent est clairement mis sur les répercussions pour l'industrie... Rappeler qu'une organisation est d'extrême droite, je vois pas en quoi c'est casser du facho.

Ah... et... heu... en quoi il est technique Kechiche ? Dire "mon film est sur la rupture, la rupture c'est pour les grands", en quoi c'est technique ? Et comme ils disent chez EL... bah ça ne répond pas à la question soulevée par Promouvoir, à savoir l'accessibilité de séquences à caractère sexuel. C'est hors sujet. Donc pas franchement idéal. C'est tout ce qu'ils disent.

Et jusqu'à preuve du contraire, c'est bien le vilain promouvoir tout seul chez lui. Puisque c'est lui qui saisit la Cour D'Appel...

Cervo
11/12/2015 à 16:39

Mais....
Où je t'ai traité de nazi ?
Quand ai-je dit que tu n'avais pas droit à la parole ?
A quel endroit ai-je indiqué que Bonnet serait discrédité par son abjection ?
NULLE PART.

J'ai démontré que tu détournais (ou ne comprenait pas) les arguments avancés par l'article, et faisait mentir le rédacteur, pour le caricaturer.

D'ailleurs ni moi, ni le papier au dessus ne disent que les propos de Bonnet discréditent nécessairement son argumentaire. Il est écrit plus haut que la réaction du réalisateur avalise indirectement celle de Bonnet. Ce qui est un fait. Libre à chacun de trouver ça regrettable (comme la rédaction manifestement) ou plutôt bien.

Par contre oui, je t'ai tapé dessus en début de message. C'était excessif, my bad.

Mais dans ta réponse, là encore, tu éludes totalement ce que j'ai dit pour t'ériger en victime... Pas étonnant que tu ne veuilles pas "perdre de temps" à débattre.

Plus