sandrineb
30/10/2021 à 19:52

Est-ce que quelqu'un peut dire à Lea Seydoux de prendre des vrais cours de comédie??? Je la trouvais insupportable dans SPECTRE, mais là...la seule amélioration c'est son accent anglais (et encore). J'ai hésité à aller voir ce James Bond quand j'ai su qu'elle était encore au casting, mais étant fan de Daniel Craig, j'ai pas résisté. Je n'ai pas du tout aimé cet épisode de romance. Le personnage de Madeleine est plat, j'aurais tellement préféré une histoire avec Vesper Lynd. Je ne comprends pas aussi pourquoi démystifier autant notre agent secret en lui donnant une fille. Je trouve ça tellement nul. Dommage également que Ana de Arma n'ait pas un rôle plus important, elle a une prestance et un charisme bien plus fort que Léa Seydoux. Heureusement la prestation de Rami Malek tient le film et donne un peu de crédibilité et hausse le rapport de force. Je retiendrai de cet opus le début en Italie, car les scènes d'action sont vraiment dignes d'un James Bond. Quant à l'avenir, désolée, mais en tant que femme, pour moi James Bond ne peut être incarné par un homme. Ou alors ce n'est plus 007.

Nedryx
25/10/2021 à 19:35

Un film entier pour déconstruire, détruire, piétiner le personnage de James Bond. Avec autant de mépris et de haine pour le personnage pourquoi faire un film ? Rien ne sera épargné : retrait du matricule, apposition d'une descendance, élimination. Pire insulte à l'oeuvre n'aurait pas été possible. Tout cela soupoudré d'un humour à la MCU pas du tout adapté. Même l'écran de fin de tradition "James Bond will return" devient du coup une farce. Affligeant. Le film de trop comme cela était craint. Quantum of Solace, que je me suis empressé de revoir pour effacer le dernier opus de mes souvenirs, devient une oeuvre d'art.

Raoul
23/10/2021 à 00:53

Le plus nul de tous les james bond que j'ai pus voir et c'est long...

Aucun
22/10/2021 à 20:31

Je sors de voir le dernier james bond 007,je suis une femme, pour moi james bond 007 est un homme sexy et très viril tiré des livres de ian flemming, de plus toujours entouré de très jolies femmes que toutes nous rêvons d’être, je n’ai jamais raté une sortie de 007, le dernier volet est splendide,cascade ,amour , »réalité »,paysages de toute beauté tout est là, seul bémol, LA FIN. Vous ne ferez plus aucun james bond 007???
je ne comprends pas la fin,james est fiction et éternel,que vous le remplaciez par une femme ou un homme , à voir,recevoir et donner des coups de poings, je ne trouve pas cela très « féminin «  quoi que pour ma part, j’aimerais en bien boxer certains,je présume que vous produisiez d’autres james bond ,donc pourquoi ne pas laisser » Mr Daniel Craig « finir sa vie en famille tranquillement et remplacer cet acteur par un autre, femme ou homme, pour ma part, un homme ,je ne vois pas une femme s’appeler James,autrement , je pense avoir vu mon dernier james bond 007 au cinéma, je vais désormais préférer les livres.... .merci

BoyfromLa
17/10/2021 à 11:35

L'ére Craig se termine . aprés une ouverture et une première heure brillante, le scénario se perd un peu en allant dans plusieurs directions. Quelques belles scènes d'action mais il me semble que la saga nous en avait offert de plus audacieuses.
La dernière scène vient clore cet opus mais Léa Seydoux gâche par son manque de talent et de charisme ce personnage qui aurait dû être génial et qu'elle rend grotesque.Dommage...néanmoins il restera de beaux souvenirs des précédents.

Francis Bacon
17/10/2021 à 03:58

Mouais ben pour moi c'est le moins bon de l'ère Craig. Très long pour peu d'action, peu de péripéties. Faire revenir Lighter ok, j'avais aimé la réécriture de cet ancien perso dans Casino Royale et Quantum, mais pour en faire ça...
Je trouve aussi que c'est particulièrement mal écrit, c'est bête je me rappelle surtout des répliques mauvaises ("je voudrais rentrer et dire à ma famille que j'ai encore sauvé le monde" "il va avoir quel matricule ? - elle insiste - ce sera lui ou moi 007 ?- alors que le monde est près à exploser bien sûr).
La mise en scène n'a plus cette beauté qu'avait les films de Mendes, ça aurait été mieux qu'il fasse ce film. Peut-être ça m'aurait permis de sentir cette fameuse émotion dont certains parlent, quand c'est trop facile et mal écrit ça marche pas.
Le méchant est complètement naze, je me rappelle que sur Quantum on reprochait à Amalric de pas faire le poids contre Craig en combat, mais là c'est pareil et réglé en 2 secondes.
Question action je trouve aussi que ce n'est pas assez spectaculaire. Pas d'accord avec certains, je trouve que les bond de Craig proposaient de l'action ultra spectaculaire au moins au niveau des autres gros blockbuster (la poursuite sur les grues dans Casino Royale, la poursuite sur les toits italiens dans Quantum). Là pas grand-chose en dehors d'une cascade en moto et d'un saut depuis un pont (mais qu'on a déjà vu dans la bande annonce).

Flo
11/10/2021 à 14:49

@Eddie Felson Mais à cause de Craig, un autre Bond serait obligé difficilement de créer de l'attachement, alors qu'il serait un remplaçant.
Autant jouer là dessus explicitement, sur le principe de remplacement. Et faire moins gros et lourd, avec un style différent à chaque fois (un polar, puis un film d'aventure etc). La star ne serait plus l'acteur, même s'il est très bon... Ça redeviendrait le personnage, ce qu'il représente, et rien d'autre - se gardant des références scénaristiques sous le coude pour plus tard, faisant revenir des anciens pour des coups de main, remplacer M, devenir des traîtres etc. Sans compter la possibilité de montrer un jour un Craig survivant- au poil grillé - attendant de guérir pour retrouver sa famille.
Dans un monde de franchises à suites, ça serait bien que Bond (qui n'a plus rien à prouver) offre un temps quelque chose de moins commun, ce que l'ère Craig a déjà pu proposer, avec succès. Mais il faut un peu de courage pour oser ça, commercialement parlant.
Car sinon, ce vers quoi on se dirigerait, surtout avec le côté feuilletonnant chez Craig, et après le rachat de la MGM par Amazon... Ça serait une série tv (et ses spin-offs), à gros budgets.
Intérêt premier : avoir (00)7 heures de mini-série pour mieux raconter ce que 2h40 peine à fluidifier.
Inconvénient principal : revenir au rythme de production soutenu d'avant (souvent un Bond par an, quand c'est pas tous les deux ans), ça enlèverait de la rareté à cause d'un temps de présence qui s'alignerait ainsi sur les autres franchises existantes. Même Star Wars n'est pas allé jusque là et a réduit un peu la voilure, prenant une pose pour faire le tri entre les dérivés sur petit écran, et les opus exclusifs au grand.
Et Bond, c'est du grand écran, mais c'est aussi difficile d'imaginer raconter l'histoire d'autres doubles 0 (par exemple) sans que ça ne soit inintéressant.

Eddie Felson
10/10/2021 à 01:55

@Flo
Oui mais non, vraiment. L’intérêt, je pense, de cette franchise est de pouvoir laisser un interprète s’accaparer le rôle sur plusieurs films et sur une bonne dizaine d’année. Cette franchise marche aussi à l’affect’ et le public se détacherait du personnage de bond s’il devait être joué à chaque fois par un acteur différent. À force d’être incarné il en deviendrait…désincarné et perdrait son public au passage.

Flo
09/10/2021 à 19:14

Ah pardon, c'était plutôt "si seulement Newman avait été anglais (ou du Commonwealth)..."

Flo
09/10/2021 à 19:08

Merci Paul Newman, euh Eddie Felson (si seulement Newman avait été américain, il aurait été un bon Bond). ;-)
Et @Clint, … c’est pourquoi ce serait pas mal maintenant d'alterner divers acteurs pour jouer Bond... une seule fois à chaque fois.. Tout donner d’un coup puis partir et laisser le rôle très vite à un autre, et ainsi de suite…
Reformater la Saga en en faisant une suite d’unitaires stricts, aller à l’extrême inverse de l’intrigue fil rouge de ces 15 dernières années, sans suites programmées, juste pour voir untel ou autre une fois dans le costard (et en faire quelque chose de Bon)… Ça serait une bonne solution radicale, sans directement annuler l'apport de Craig, laissant des non-dits pendant quelques temps.
Solution frustrante bien sûr ("oh il était bien lui, pourquoi il revient pas ?"), mais excitante si le travail est bien fait et va jusqu’au bout.
C’est ça un unitaire, et ça n’a jamais été fait jusque là chez Bond – même Lazenby devait en faire
normalement plus d’un, avant de finalement se faire éjecter.

Plus