Gregouille
16/08/2021 à 19:33

La vache une fois de plus écran large gerbe à ne plus s'en arrêter ... Et au passage en remet une couche sur Terminator , ça faisait longtemps.

Faites vous soigner

clarence bodicker
16/08/2021 à 16:21

juste qu'il a souhaité participer aux franchises ultra usées ou risquées, un échec cuisant jusqu'ici, je n'aurai pas souhaité faire d'autres blockbusters si l'un avait foiré. il reste transparent à l'écran pour le moment mais peut surprendre en choisissant le bon rôle, il ne me gêne pas mais oui c'est un fait, c'est un thermomètre à Nanar

Mars
16/08/2021 à 14:52

Il ne faut pas tout confondre l'acteur n'écrit pas le scénario, il le joue simplement.... cest au producteur de savoir s'arrêter comme pour die hard....mais l'argent donne envie den faire plus...Terminator cest pareil on a fait le tour depuis longtemps faut arrêter quoi....moi je lai découvert dans Spartacus et jai adoré tout comme la série cest la best!!!! Et toi ton article je le retourne contre toi il nest pas objectif du tout ,il es a l'image de notre époque ou par ennui les gens critiquent tout et nimporte quoi....

Bob
16/08/2021 à 14:43

Et si Jay ne se trompait finalement pas de film ?
Et si, instinctivement, avec une réussite exemplaire, il choisissait des projets plats et sans relief, des rôles faciles au milieu desquels la fadeur de son jeu et son énergie de concombre de mer pouvaient passer inaperçus ?

Et s’il se construisait une carrière grâce à un véritable talent…
Respect, Jay !

Raychu
16/08/2021 à 14:09

Je pense que c'est du second degré, sinon ça serait vraiment bizarre de tout mettre sur le dos d'un mec.
après perso, je trouve son agent très fort. il le mets dans des films AAA (donc avec le salaire qui va bien), alors qu'il est nul.
sans lui donner le crédit de descendre les films à lui tout seul. il est quand même aussi bon acteur que moi. c'est à dire pas terrible.
mais bon, n'oublions pas C. Clarke dans Terminator: Genesys qui est encore plus nulle, ou B. Wills dans Die Hard 5 qui est amorphe.
Bref, quand on le voit au générique, on sait qu'il ne faut pas s'attendre à du Shakespeare, mais longue vie à toi!

sylvinception
16/08/2021 à 13:29

"De grands yeux qu'on croirait remplis d'eau de mer tiède. Une forme de charisme indiscutable, de présence, et pourtant, une incapacité radicale à transmettre plus d'humanité qu'un steak de soja."
"il faut être le Picasso de la poisse. Le Michel-Ange de la déveine. Une malédiction maya à soi seul. Il faut s'appeler Jai Courtney
"dans le rôle d'un milicien proto-fasciste aussi complexe que la recette des tartines beurrées."

MERCI pour ces barres de rire!!

Stefylee
16/08/2021 à 12:52

Bonjour .
Lui il fait une belle carrière quand même est toi chère journaliste qui a rédigé l'article du fait combien d'argent ?

Kekos Mitch
16/08/2021 à 12:46

Je n'aime pas l'acteur et pas beaucoup plus ses films. Mais là c'est gratuit je trouve... C'est quoi la demarche ? Prendre un gars au hazard et le tabassé ? C'est parceque c'est rigolo ? Ou ca calme une frustration ?

Kantmo
16/08/2021 à 12:40

L'article est bien drôle mais est-ce vraiment la réalité ?

GuyLuxor
16/08/2021 à 11:36

Pas faux...
Ces syntaxes stylistiques deviennent un cancer chez les critiques contemporains.
La simplicité, la sobriété: y'a rien de mieux.

Marc Toullec, depuis 30 ans, utilisent des mots simples, n'en fait pas tonnes...et ces avis sont passionnants à lire.

Plus