Rorov94M
03/08/2021 à 00:03

@birdy
Je vais pas pleurer sur les exploitants!
Quand depuis des décennies tu joue la carte du «rien a f.. du spectateur»,faut pas jouer la vierge effarouchée:
Projo mauvaise et mal étalonnée pour pas user le xénon,pas de surveillance dans.les salles sauf pour vérifier les justificatifs de réduction! Par contre,les portables allumés(effets «rectangles blancs»)les pieds sur les fauteuils :tolérance absolue!
Sans oublier l'état immonde des salles en générale(et j'inclus aussi certains petits exploitants!)
Le covid a eu un effet révélateur sur ces situations désastreuses et franchement malhonnête des exploitants.
A quasi 20€ la place dans certains ciné...
Donc,si il y a mort de l'exploitation ciné,les exploitants auront à prendre leur part.

Eddie Felson
02/08/2021 à 23:47

@Birdy
Totalement d’accord.

Birdy %
02/08/2021 à 21:39

Déjà, les gugusses à l'origine stratégique de la réponse à SJ seront virés. Disney coupera des têtes.
Ensuite, ils voudront éviter de retourner l'opinion publique contre eux, et si trop de stars gentilles tout plein s'allient, ils seront perçus comme les méchants dictateurs capitalistes, donc ils négocieront dans l'ombre, il n'y aura jamais de procès.
Et effectivement, ce qui se joue est le schéma de production de demain lorsque les productions doivent passer par les sites de streaming. Que les réalisateurs, acteurs et actrices, et producteurs imposent un partage du gâteau plus équitable est fondamental dès maintenant. Le cocu de l'histoire c'est le distributeur. Lui est simplement mort.
Prenons l'exemple de la France et d'UGC, Pathé, et Gaumont. Les salles sont vides à nouveau. Le pass sanitaire ne laisse aucune chance pour renflouer les caisses. Si en plus les films les plus rentables sortent sans eux, combien de temps avant de perdre totalement la clientèle de masse ?
Donc soit la production parvient à alimenter les salles, soit Amazon/Netflix/Disney gagneront cette guerre (car c'en est une) et auront le monopole suffisant pour imposer leurs règles.

Quel monde merveilleux, quand on voit le peu de nouveauté de qualité sur chacun des géants... américains. A quand une alternative crédible en France ou en Europe ?

Je suis donc de tout coeur avec SJ, et tout autre personne qui empêchera Disney de se croire déjà tout permi.

Simon Riaux - Rédaction
02/08/2021 à 18:13

@Kikou lol

Rien ne le démontre, mais la plainte de Johansson, en termes de droits repose sur d'autres fondamentaux. Tout d'abord, Disney la rémunère en partie en fonction des performances d'un film décrit comme étant exploité au cinéma. Selon ses avocats, l'exploitation du film, simultanément sur grand écran et sur Disney+ fait voler en éclat cette définition, et donc le calcul qui en découle.

Et enfin, si on ne peut évidemment pas écrire que un achat numérique se serait traduit en autant de places achetées, il demeure indiscutable que la généralisation des sorties hybrides a diminué l'attractivité des salles.

Kikou lol
02/08/2021 à 18:08

Corriger moi si je me trompe, mais vous dites indexé... Rien ne démontre que le film aurait eu le succès espéré au box office et rien ne démontre aussi que les gens qui ont regardé le film sur Disney + se seraient déplacer au cinéma