Eddie Felson
30/07/2021 à 16:26

@yes
Tu dis … « de ce fait l'actrice a ou va toucher une prime plus élevée car indexée sur les revenus du film »… bah non! Son pourcentage de commission contractuel (ta prime) n’est calculé et ne vaut que sur les recettes réalisées par BW en salles et non dans le cadre d’une autre exploitation (vod…)!

zetagundam
30/07/2021 à 16:26

Finalement, la SVOD va peut-être avoir du bon en faisant explosé la "bulle" économique Hollywood et permettre ainsi au système de revenir à des bases plus saines.

En effet, entre les salaires monstrueux, pour ne pas dire indécents, de certains acteurs et actrices, qui bien souvent ne sont en rien responsables du succès d'un film, et des budgets délirants à coups de centaines de millions de dollars qui ne se voient absolument pas à l'écran mais qui permettent sûrement de gonfler les poches de certaines personnes, je ne vois pas comment le système peut perdurer de cette façon étant donné que la SVOD, qui se finance par l'intermédiaire des abonnements, et non plus par l'intermédiaire des entrées cinéma et autres droits TV ou vidéo, et qui va prendre de plus en plus d'importance, qu'on le veuille ou non, dans le paysage cinématographique qui va obligé celui-ci de se réformer d'une façon ou d'une autre pour rester en vie

Nightwalker
30/07/2021 à 15:55

Et puis surtout merci a Disney de l'avoir partagé sur sa plateforme. Ce qui fait que beaucoup de monde l'a telechargé illegallement. Tu m'etonnes qu'il y est cette degringolade au niveau du BO...moi j'aurais surtout attaqué Disney pour cette raison...

Laurent SFN
30/07/2021 à 15:53

Derrière cette histoire de gros sous, on découvre surtout le cynisme de Disney qui s'assoit sur les contrats et les arrangements passés en amont pour faire ce qu'il veut sous prétexte de "crise du covid". Et ils ne sont sans doute pas les seuls. Scarlett a raison sur le principe de dénoncer ça.

Sinon : "Dans un courriel daté de mars 2019". Plutôt mars 2020 non ? Car en 2019, quelle aurait été la raison de ne pas sortir le film en exclusivité au cinéma ? De plus Disney Plus n'existait pas encore en mars 2019.

Morcar
30/07/2021 à 14:37

@Atlantis

A la limite, votre raisonnement tient pour le premier film, Bale, Downey Jr ou Hensworth n'étant en effet pas les stars qu'ils sont aujourd'hui lorsqu'ils ont signé pour le premier film de super-héro qu'ils ont tourné. Mais le succès de ces films est en grande partie dû à leur travail, et il est donc normal que lorsque les résultats gonflent, le cachet de ceux qui en sont responsables aussi.
Que je sache, Bale et cie ont touché plus de salaire pour les suites. Ici, Johanson n'était même jusqu'alors jamais le personnage principal des films dans lesquels elle jouait dans le MCU. S'ils ont fait un film sur son personnage, c'est bien qu'ils jugeaient que celui-ci allait leur apporter le succès, surtout après avoir tué ce personnage.

Donc votre raisonnement ne tient plus passé le premier film.

Yes
30/07/2021 à 14:32

Dommage de terminer cette relation professionnelle de la sorte, surtout que les deux ont beaucoup gagné grâce à cette longue relation justement

Et ce n'est pas pour défendre Disney (j'ai aucun parti pris dans cette histoire à part le fait d'apprécier certains films du mcu) mais ça parait logique que l'achat du film pour 20$ sur Disney + en Premier Access a considérablement augmenté les revenus par rapport à une sortie exclusive au ciné pendant cette période où encore pas mal de ciné sont fermés ou peu fréquentés..... et donc de ce fait l'actrice a ou va toucher une prime plus élevée car indexée sur les revenus du film

Après je me doute bien que l'actrice ne porte pas plainte pour le plaisir, elle doit se sentir flouée d'une manière qui est peut être pas aussi évidente qu'il n'y paraît

Manu21
30/07/2021 à 14:17

@chubby "ils se tuent à la tâche pour nous divertir.", " les heures qu'ils passent à faire et refaire les scènes pour avoir LA scène !? Sans compter les heures d'entraînements pour apprendre tous les saltos et autres cascades qu'ils font ( malgré les doubleurs, s'ils en ont ". Merci pour ce grand moment :D

Birdy Gilet troué
30/07/2021 à 14:10

Et puis rien que pour la réponse toute moisie de Disney qui se la joue Abbé Pierre choqué, ça valait bien de les attaquer en justice. (Surtout que ça n'ira jamais jusqu'au procès, on est bien d'accord). Maintenant la grande classe de SJ serait de donner la prime récupérée aux malades du Covid/hopitaux...

Birdy affamé
30/07/2021 à 14:07

@ Simon Riaux ; vous avez également expliqué (si je ne me trompe pas) que ce BlackWidow était une forme de récompense pour SJ, où elle croquait elle aussi un énorme salaire pour service rendu. Donc "normal", dans cette logique de tiroir caisse, de pas laisser Disney la snober au tel puis sur son manque à gagner. Surtout que ses avocats doivent savoir ce qu'ils font.

Après, pour les donneurs de leçon, elle attaque Disney en justice hein, pas une prod perdue pour un film d'auteur fauché. Pourquoi laisser Disney dicter sa loi du plus riche sans réagir ?

Simon Riaux - Rédaction
30/07/2021 à 13:38

@Atlantis

Non. Ces films ne fonctionnent pas (que) sur la promesse du spectacle. Sans quoi Marvel s'inquiéterait de proposer des effets spéciaux finalisés, par exemple. Ou ne s'embêterait ni à reconduire les même castings, ni à embaucher des stars dès que possible.

Si un Disney, pas connu pour faire de la philanthropie, signe des contrats à dizaine de millions de dollars pour sécuriser des interprètes sur plusieurs films d'affilée, c'est bien parce que les personnages (et donc leurs interprètes) sont toujours le premier biais d'identification, et le premier moteur pour attirer le public en salles.

Le salaire d'un acteur ou d'une actrice de la A List est un des plus gros poste de dépense sur un film de studio. Dans le cadre d'un film très coûteux en effet spéciaux, économiser sur ce poste, surtout au lancement d'une franchise, est important. Ajoutons aussi que le genre super-héroïque n'est devenu Oscar/prestige/stars compatible que tout récemment.

Plus