GuyLuxor
15/08/2021 à 02:38

James Mellange est une légende de l'internet!
ça fait bien 15 ans qu'il pose des pêches sur divers sites de ciné (actuciné). Au bout de toutes ces années, il a sensiblement amélioré sa syntaxe et son orthographe.
Encore 15 ans et il nous écrira une masterclass!

j en prendrais pour 1 d
15/08/2021 à 01:16

l'un des meilleurs 007 et peut-être mon préféré!

Leo
15/08/2021 à 00:56

Cela a longtemps été le seul Bond que j’ai apprécié, jusqúà Skyfall
Dire que Gladys Knight souffre la comparaison avec Tina Turner est une injure. Le thème de licence to kill est l’un des plus bondesque de la série

James Méllangé
15/08/2021 à 00:13

(Bien qu’il ait presque malgré lui anticipé la modernisation de la saga, concrétisée par l’ère Daniel Craig, Timothy Dalton semble avoir été trop en avance sur son temps)

C'est pas vraiment ça Le problèmes des james bond c'est que ça fait maintenant quelques décennies qu'il essayant de suivre les tendance de leur époque ceux avec Timothy Dalton c'etais la violence décomplexée du cinéma des années 80.

Pierce Brosnan c'étais les années 90 avec beaucoup de punchline d'action d'effets numériques qui n'avait parfois aucun sens

Daniel Craig Craig c'etais la tendance des ramake dit sombre et réaliste des années 2000 lancé par Christophe nolan.
Et maintenant que l'air Craig ce termine je pense qu'and le prochain bond sera en quelques sorte un bond façon MCU

Batnono
14/08/2021 à 23:46

Mon préféré avant que l'ère Craig ne débute. Je dois être un gros beauf habitué aux actioner ricains mais j'ai juste adoré. Sanchez est un vilain plus glaçant que les autres, d'autant plus vrai aujourd'hui que des narco-trafiquants de son calibre existent encore.

Yaeck
14/08/2021 à 22:59

Ce qui m'a le plus marqué dans cet opus c'est le fait que Félix, qui vient de perdre sa femme, s'en bat les steaks comme pas permis dès lors que son vieux pote James le rejoint après l'avoir vengé. "Allez viens Poto on va pêcher!!" Tranquille...Une de perdue...

Eddie Felson
14/08/2021 à 20:53

Un de mes prefs!
Dalton où la cartographie avant l’heure de l’adn du Bond version Craig! Robert Davi excelle, les scènes d’actions top et « licence to kill » de Gladys Knight… que demandez de plus?!?! Gros souvenir d’ado en salle! Cool

Tn
14/08/2021 à 20:19

Un de mes préférés, pour le comprendre il faut avoir lu les livres. Ce n'est pas le mauvais score qui a l'origine du départ de Dalton mais le hiatus de 6 ans suite à la vente des studios. Après ce film de 89, Bond n'a pu revenir qu'en 95. Dalton avait décidé de continuer sa carrière ailleurs

Fred B
14/08/2021 à 18:49

Vu il y a quelques semaines : c’était très médiocre, mou, ça joue mal, et comme le dit l’article en retard sur son temps niveau action.
Je ne trouve pas Dalton convainquant, mais ce qui me pose le plus problème, c’est l’intrigue, qui donne l’impression pendant quasi tout le film que nous ne sommes pas devant un James Bond mais plutôt une sorte d’actioner basique utilisant quelques références bondiesques pour justifier la licence et attirer le pigeon.

Mais mon avis est à prendre avec des pincettes, j’ai également vu pour la première fois Goldfinger quelques jours auparavant et j’ai trouvé ça tout aussi médiocre.

Finalement, le seul film de Bond que je porte dans mon cœur, c’est Goldeneye, car c’est un souvenir de jeunesse, mais j’ai peur d’être sacrément déçu en le revoyant à l’âge adulte…

Nico
14/08/2021 à 15:51

Je rejoins les commentaires ci dessous, l'analyse est quelque peu simpliste et malheureusement il y a une sacré baisse de qualité ces derniers temps ,malgré quelques articles ou dossiers toujours aussi solides. Et note pour plus tard : James Bond n'a jamais été anglais, mais écossais ( d'un père écossais e d'une mère suissesse pour les premiers éléments de biographie fourni par Ian Fleming) . Et c'est en voyant Sean Connery que l'auteur décida d'accentuer encore plus le côté écossais de l'agent secret.

@Arriflex
merci pour les précisions !

Plus