Ghiblinfinitely
07/07/2021 à 09:47

Moi, je dis qu'en voulant innover, moderniser... on a complètement dénaturé, abâtardi tout ce que l'âme de Ghibli nous a bercé (Je suis de la génération 80)... Les "Princesse Mononoke", "Le Chateau dans le ciel", "Le Voyage de Chihiro" j'en passe et des meilleurs. C'est impossible de ne pas comparer tant que c'est encore la Studio Ghibli qui produit... Regardez juste les films de Mr. Hayao, qu'est-ce que c'est vivant!!!!!! On peut même suivre une brindille qui tombe et s'en va loin emportée par le vent... les incultes ne pourront jamais comprendre. Bref, "Aya et la sorcière" est NUL à c**** Il faut trouver des dessinateurs qui ont la philosophie de Mr. Hayao et suivre les lignes qui fait de la maison Ghibli ce qu'elle est vraiment. Les autres qui voudront innover ou apporter leur vision n'ont qu'à trouver d'autres prods ou en créer s'ils en sont capable.

Mathieu Jaborska - Rédaction
08/02/2021 à 10:34

@Phoenix Wright bonjour,

La comparaison avec le cinéma d’Hayao Miyazaki est logique selon moi, non pas parce qu’elle est obligatoire, mais parce qu’il s’agit bien du cinéaste auquel Aya s’oppose le plus, techniquement et thématiquement. D’ailleurs, j’explique dans la critique que cette opposition serait passionnante si le résultat n’était pas aussi décevant. Loin de moi donc l’idée d’ériger le maître en standard.

Ensuite, il est bien précisé qu’il s’agit du premier long-métrage intégralement en CGI produit par le studio. J’évoque également sa nature de téléfilm, qui va selon moi desservir l’image qu’on en aura en France.

Phoenix Wright
08/02/2021 à 04:57

alors, je l'ai vu et je suis absolument pas d'accord. déjà parce que cette manie de toujours chercher a comparer avec le père commence à être veritablement agaçant. on ne veut que du Hayao et on rejette toute autre tentatives. ensuite, non, Ghibli c'est pas leur premier essai en CGI, ils ont travaillé sur les Ni No Kuni et ils ont également fait une série Ronya, Fille de Brigand (bien moins beau que ce téléfilm). comme quoi, bah c'est pas si nouveau. Ensuite parler du scénario du film comme s'il était un ensemble et pas qu'une première partie c'est un peu stupide. Et personnellement, je trouve ça vraiment frais de prendre le temps de voir le quotidien et comment elle s'intègre à sa nouvelle vie tout en découvrant les mystères de la maison, cependant, oui, reproche de l'ellipse brutale de 6 mois à la fin. Pas une maison de sorciere ?MDR parce que ca doit ressembler à quoi exactement ? c'est pas suffisant des pieces qui disparaissent, un bureau remplis de livres a l'atmosphère transylvanienne, l'atelier de potions aux allures de la salle de bain du chateau ambulant, la chambre magique, le "garage cathedrale" le tout dans une maison très rustique et petite ? stop la mauvaise foi.
Il est vrai qu'en serie animee ça serait plus adapté mais ça marche bien en téléfilms.
Ça n'a pas pour but premier d'être un film au ciné.
BREF, c'était frais, j'espère voir le dénouement de cette histoire qui ne fait que commencer (en 3 parties je trouverais ça top)

Marc
04/02/2021 à 18:01

C'est surtout laid du point de vu visuels ! On est loin de Miyasaki père. Princesse Mononoké le plus grand chef-d'oeuvre de l'animation a ce jour aucun film animé est au niveau de ce film incroyable à voir et revoir.

Guéguette
02/02/2021 à 11:47

Dommage si avéré. Goro avait l'air d'avoir trouvé son équilibre sur son précédent film...

Ken
02/02/2021 à 10:57

Vue c vraiment mauvais à chier.

Pouf
02/02/2021 à 09:29

Dommage que vous ne précisiez pas qu'il s'agit d'une commande pour la chaine publique TV NHK.

Altaïr
02/02/2021 à 00:55

C'est sympa de tenter des nouveaux trucs, mais Goro est loin d'être irréprochable sur le plan narratif. Les contes de Terremers (bien que loin d'être mauvais) n'arrive pas à la taille d'un château ambulant et est à des années lumières du merveilleux Princesse Mononoke.

zetagundam
01/02/2021 à 23:34

@sick boy
Il faut dire aussi que Miyazaki père est réputé pour avoir un caractère de m.rde car les 2 films précédents de son fils à savoir les contes de Terremer et la colline aux coquelicots sont loin d'être des mauvais films et encore moins déshonorants.

Sick Boy
01/02/2021 à 22:21

Lors de la sortie des « Contes de Terremer », Hayao Miyazaki avait massacré médiatiquement son fils. Ceci est visible dans la série documentaire de la chaîne NHK « 10 ans avec Hayao Miyazaki ». Peut-être que le père avait vu juste en son fiston. Espérons que cela ne précipite pas la mort du Maître, connaissant son perfectionnisme et son égo.

Plus