Kyle Reese
08/08/2020 à 13:44

@Dsm

Je ne suis pas loin de penser la même chose.
La 3d est passé de mode. Ok Avatar c'était top c'était nouveau ça allait bien avec le dépaysement d'un monde inconnu totalement nouveau vu à travers les yeux d'un humain/avatar. L'immersion 3d était justifié tout comme avec Gravity mais ensuite ... quel film depuis était à voir impérativement en 3d ?

La 4d, je n'ai jamais voulu tester, je ne suis pas dans un parc d'attraction.
Cela aurai été justifié pour qq chose comme T2 3D, (que j'aurai adorer voir)
Il y a aussi le ICE et peut être d'autre techno que je ne connais pas dans d'autres circuits mais qui n'apportent pas grand chose au final et gonfle le prix de la place.

Je comprend le désir d’innover pour attirer de nouveau les foules, mais est-ce que cela fonctionnait pré-covid ?

Revenir à l'essentiel oui, mais serait-ce suffisant.

Ce que je n'ai jamais compris c'est pourquoi au niveau européen rien n'a été fait de manière concerté au niveau budget, infrastructure etc pour concurrencer réellement Hollywood.
Les US ont Hollywood, l'Inde Bollywood, la Chine ses propres structure j'imagine.
L’Europe est riches de talent multidisciplinaire qui pour bcq partent aux US, elle pourrait être une sacré force de frappe culturelle et exporter bien mieux ses productions dans le monde non ?
Je parle surtout pour des grosses productions. Ou sont les Bertolucci, les JJ Anaud d’aujourd’hui ?

En même temps l’Europe c'est un sacré bordel à gérer, c'est peut être trop compliqué et utopique on peut toujours rêver. Mais du coup s'il y a avait ça on serait moins dépendant des blockbuster US pour financer le cinéma local.

Dsm
08/08/2020 à 12:58

Franchement le cinéma était devenue du grand n importe quoi ( 3D, 4D...ect...) Il vallait mieux investir sur les projecteurs numériques de très haute qualité que sur des gadgets pour émoustiller les jeunes filles et hommes en puberté.

Je préférais le cinéma d avant, propre, abordable en terme de prix, bref le cinéma d aujourd'hui n est qu une version d un mauvais Audiard.

Baisser vos tarifs, revenez a l essentiel et vous pourrez vivre du cinéma honnêtement...

Slimfat
08/08/2020 à 12:54

Je pense que sur le long terme, oui, les salles vont disparaitre.

Comme ont disparu les ciné en plein air.

Pourquoi? Car comme je le disais, nos façons de consommer le divertissement évoluent, maintenant on a plutôt tendance à faire ça à la maison.

Regardez autour de vous en salles, il y a de moins en moins de jeunes. Moi même étant un trentenaire, je ne connais presque personne qui va encore au cinéma. Les gens ne parlent que de Netflix, amazon etc.

Rappelons que Netflix c'est 13/15 € par mois pour une consommation quasi illimité et pour plusieurs personnes. Un ticket d'entrée au ciné c'est le même prix pour une personne et tu peux pas choisir (sauf si t'habites en grande ville) en VOSTFR ou VF. Tu peux pas mettre pause si t'as une forte envie d'aller faire ta vidange, tu dois te taper de la pub avant le film, entendre le bruit des gens mâchouiller le pop corn etc.

Il y a beaucoup de désavantages à aller au ciné (conditions, tarifs) qui font les jeunes ne s'y intéressent plus pour la grande majorité.

DjFab
08/08/2020 à 12:43

@Slimfat : je ne vois pas en quoi c'est une "suite logique", les salles se portent très mal à cause de la crise du COVID, sinon ça allait et les films rapportaient beaucoup grâce à elles ! Donc on peut imaginer qu'après la crise les choses redeviennent comme avant !

Henry C.
08/08/2020 à 12:35

Je ne savais pas que les blockbusters américains participaient à une partie du financement du cinéma français, j’ai appris plein de choses.
Merci Simon pour cette vidéo très instructive.

Slimfat
08/08/2020 à 12:29

Les salles de cinémas vont crever et à part les boomers, je pense que tout le monde s'en fou. C'était écrit et c'est la suite logique par rapport à nos modes de vies, nos façons de consommer.

Rappelons que le support matériel est aussi important (si ce n'est plus) que l'oeuvre qui est diffusée au travers.
Pour beaucoup, il n'y a pas "des cinémas", mais uniquement "le vrai cinéma", celui des salles obscures. Comme si un bon film ne pouvait être un bon film et porter une étiquette "7eme art" seulement s'il a été diffusé au préalable dans une salle obscure.

Ça me fait penser au combat malaisant mené à l'époque par les amoureux de la photo argentique face au numérique (la VRAIE photo c'est argentique et rien d'autre, bla-bla-bla).

Encore une fois, il faut distinguer le support matériel qui contient l'oeuvre immatérielle, je ne pense pas que cette dernière soit dépendante de son support, d'ailleurs la polémique actuelle nous montre plutôt l'inverse.

C'est humain de vouloir défendre son gagne-pain mais quand le monde change et que vous êtes appelez à changer, il est sain de laisser le changement s'opérer et d'arrêter de vivre dans le passer, soit vous vous adaptez soit il faut tourner la page et j'espère que les exploitants de salles le feront très vite dans un futur plus ou moins proche. Y'a des sociétés qui se retrouvent sur le carreau comme ça, des entreprises qui n'ont pas réussies à suivre et qui se sont écroulées parce que le monde a changé mais qu'elles s'y opposaient (Polaroid, Kodac etc.).

Les salles de cinémas vont connaître le même sort sur le long terme et c'est logique. Les films n'en souffriront nullement et l'expérience restera totale.

Bref, les salles vont y passer et c'est normal, c'est l'évolution, c'est comme ça !

Simon Riaux - Rédaction
08/08/2020 à 11:56

@Camille

Les derniers films critiqués sur le site sont une mini-comedie indé US, un film français et une grosse prod chinoise.

Le dernier dont nous avons été partenaires est le chinois Ip Man. Bref, on tient à la variété chez EL, en revanche, comme on cause principalement ici de cinéma grand public, et qu'il est essentiellement représenté par le cinéma américain, on ne peut faire comme s'il n'existait pas.

Camille
08/08/2020 à 10:06

Comme vous le dites à la fin de la video, ya pas que les films US, il faut aller vers d'autres genres de ciné. Mais quand on vient sur ce site, c tjs le cinéma américain d'abord, les films étrangers sont rarement critiqués. Comme je vous l'avais mis ds un message ya 2 ou 3 semaines, L'Ombre de Staline est un trés bon film, mais vu que c ukraino-britannique, on le laisse de côté, les blogbusters avant tout. Idem quand je feuillette Madmovie, 75% des pages concernent les films US, d'ailleurs g vu qu'un lecteur en dernière page se plaint du charabia utilisé en anglais... Donc ils sont pê le moteur du cinéma en général, mais les medias en sont responsables en leur donnant la priorité et en mettant de côté ce que nos voisins européens peuvent proposer (UK, Italie, Pologne...)

Eddie Felson
08/08/2020 à 09:38

@virage
Je confirme et plussoie pour le chablis :))) et le reste!

Virage
08/08/2020 à 09:05

Personnellement je suis plutôt optimiste concernant l’avenir des salles de cinéma. Je ne pense pas que les studios pourront se passer de sorties en salle dans un avenir proche. Les sorties uniquement en SVOD ne sont viables pour des Blockbusters couteux (le cas Mulan sera intéressant à suivre).
Tout d’abord le morcellement de l’offre (Netflix, Amazon, Disney+) divisent les audiences et donc les recettes, par rapport à une sortie universelle en salle. Niveau rentabilité, je vois mal un futur film Starwars uniquement accessible aux abonnés Apple+.
Et puis le SVOD c’est aussi synonyme d’un piratage facilité et de meilleur qualité (Adieu les caméscope dans les salles de cinéma), cela incite à garder une exclusivité en salle.
Et puis la sortie cinéma reste un moment spécial , un acte de sociabilité, une soirée entre amis...
Bref ce n’est pas parce qu’on a une bouteille de Chablis chez soit qu’on arrête de fréquenter les bars ????

Plus