Garamante
24/07/2020 à 16:48

Je viens de regarder le box-office du film dans le monde et je m'incline: le film est plus que très largement visionné par la Chine. Merci de vos propos éclairés, je me suis laissé emporter par mon énervement sur l’idolâtrie autour de Bruce Lee (source de conversations sans fin avec un ami fan, il y a quelques années: ça m'est resté comme un ravioli à travers de la gorge)

Simon Riaux - Rédaction
24/07/2020 à 16:38

@Garamante

Le public chinois représente plus de 80% du box-office d'IP Man.
Les marchés occidentaux ont des remontées de recettes bien moindres, et sont susceptibles de voir leurs fenêtres d'exploitation modifiées, sachant que le cinéma chinois n'y est pas massivement regardé.

Que les occidentaux adorent Bruce Lee c'est une chose (et une chose certaine), qu'un blockbuster chinois prenne le risque de penser son écriture à destination d'un public qu'il ne va toucher que très marginalement, c'est plus improbable.

Garamante
24/07/2020 à 16:18

@redac: Mea culpa, l'utilsation du terme série B (pour le fan de John Capenter que je suis) était facile et non-réfléchi.
Par contre sur l’exploitation de l'image de Bruce Lee, je ne suis pas d'accord: l'acteur a une stature mythique (disproportionnée par rapport à la réalité) qui rayonne dans tout l'occident. J'ai vécu en Chine pendant deux années et j'en avais parlé avec des amis: Bruce Lee, si il est connu au pays du Soleil Levant, n'y a pas l'aura qui est la sienne en occident. Beaucoup d'autres acteurs y ont bien plus la cote. Le public visé, à mon avis était donc bien occidental.

Simon Riaux - Rédaction
24/07/2020 à 16:05

@Garamante

Oui, la subjectivité a le dos large, je vous le confirme.

Je trouve le film (comme vous, manifestement) techniquement solide, divertissant, porté par un grand comédien et artiste martial, plutôt détonnant dans le paysage actuel. Relever ou non de la série B n'a rien à voir avec la qualité d'un film. c'est une appellation qui définit un contexte de production. On trouve des chefs d'oeuvres de série B, des nanars de série A.

Quant au traitement de Bruce Lee, il n'est évidemment pas destiné aux Occidentaux, qui ne représentent pas un marché notable pour le film. Ip Man 4 est le tout premier de la saga à sortir sur grand écran dans l'Hexagone, et doit sa visibilité au chaos actuel qui a écrémé les sorties estivales.


24/07/2020 à 16:04

@ kolby : j’ai vu les premiers. Ce sont des films très sympathiques , soit.
Perso je trouve dommage que le quatrième véhicule autant de propagande grasse digne de la Cannon au temps de la guerre froide.
C’est dommage que ça viennent (à mon sens) polluer ce film contenant de très bons combats et conclure une saga dont le perso principal est super attachant.
Je partage donc l’avis de BubbleGhost et SebSim
@ écran large : je vais vous faire un gros procès d’intention (et donc être de mauvaise foi ;)) : je suis convaincu que vous auriez défoncé le film si il avait le même discours mais du côté américain USA.

Garamante
24/07/2020 à 15:55

@SebSim: Amen. Totalement d'accord. Le succès de cette série de films repose sur l'acteur Donnie Yen —Très charismatique, de beaux combats (absolument pas réalistes), un certain savoir-faire dans la mise en scène mais pour le reste c'est de la série B facile et manichéenne, au mieux.
L'étranger est systématiquement stigmatisé en méchant arrogant et stupide, les chinois eux, si ce sont des crapules, sont des crapules au grand cœur. C'est de la propagande tellement basique que de na pas la percevoir tient de l'aveuglement (Un peu comme The equalizer avec sont méchant Vladimir Pushkin, très fin. Mais bon, là, c'est Fuqua. Il maîtrise le bougre.)
Sans parler de l'utilisation du Jésus Christ des arts-martiaux, le légendaire Bruce Lee. Pour ses fans, il aurait été capable de marcher sur l'eau en récitant Sun Tzu tout en flanquant une raclée à Mohamed Ali avec son pied gauche (Il y a des tonnes de preuves, une vidéo rare, des rumeurs de première main, oui, oui...) Bref l'utilisation de l'image de Bruce Lee dans le film avait tout pour plaire aux occidentaux qui le vénèrent comme une entité sacrée, irréfutable, incontestable, inviolable.
Je ne conteste pas les qualités divertissantes du film, mais lui mettre un quasi 4 étoiles c'est, comment dire, je n'ai pas de mots. On va encore ressortir le coté subjectif de toute critique mais en ce qui me concerne, la subjectivité a trop souvent le dos large.

Kolby
24/07/2020 à 15:42

@BubbleGhost, sebsim
c'est votre avis et on ne peut rien y changer. Si un temps soit peu vous aviez vu les premiers, je suppose que auriez une autre vision de ce chapitre 4. Mais bon c'est votre choix.

Tito
24/07/2020 à 12:42

On s en fout de l histoire il faut regarder la qualité des combats avec d excellents comédiens.
Regardez leur parcourt d art martial tres peu ne leur arrive pas a la cheville

Marc
24/07/2020 à 11:15

En un seul mot grandiose les combats de Bruce Lee et le combat finale.. Enfin le plaisir de voir en film dans une salle au premier rang
Du grand Cinéma ;|

Bubble Ghost
24/07/2020 à 01:40

Moi aussi, je suis d'accord avec Sebsim sur l'aspect de cette propagande, que je trouve grossière, simplette et malhonnête. Personnellement, je ne mettrais pas plus d'un 2.5 à ce film. Et encore, seulement si je suis de bonne humeur.

Plus