Ankytos
01/10/2020 à 08:15

Je rejoins la cohorte pour dire que de tels articles sont effectivement très intéressants. Ok pour d'autres du même tonneau (c'est à dire sur les coulisses de la création des films). Merci.

Eddie Felson
30/09/2020 à 22:19

Le 13ème guerrier, un « grand film malade » que je prends toujours plaisir à revoir.

Cinégood
30/09/2020 à 22:18

Super dossier, merci.

Pour ce qui est des producteurs qui sauvent un chef d'oeuvre de la découpe, ça a été le cas pour Le parrain. Robert Evans s'est battu pour que Coppola reparte en montage et rallonge le film (qui ne durait que 2h environ) et offre la version que l'on connaît (c'est raconté dans The Kid Stay in the Picture).
Coppola ne l'a bien sûr jamais officiellement reconnu, mais ça s'explique par Evans qui le décrit comme un homme bouffi par l'égo et qui traînait une cour tel un Roi imbus de sa personne !

kong
30/09/2020 à 21:35

@Mon curé chez les nudistes
Le 13ème, un film "sans queue ni tête" ???
On n'a pas du voir le même film alors.
Je l'ai vu au ciné et ça reste encore aujourd'hui une de mes meilleures séances.
Si on pouvait avoir plus de films comme celui-là (même charcuté) au lieu des blockbusters actuels (qui pour le coup ceux-là sont effectivement sans queue ni tête), je signe tout de suite.

Scream King
09/06/2020 à 08:29

@ Geoffrey Crété
Merci. J'adorerai lire un dossier sur ce thème. C'est vrai qu'on a l'image du producteur avec cigare et qui ne peut s'empêcher de mettre ses grosses pattes de financier dans les oeuvres si délicates des artistes. :D
En tout cas encore bravo pour ce dossier-ci

Geoffrey Crété - Rédaction
08/06/2020 à 12:59

@Scream King

C'est moins connu, discuté et débattu car c'est censé être la norme (enfin, pas de sauver le film, mais d'avoir des producteurs créatifs et impliqués, dans le bon sens).

Ce serait un sujet à creuser en tout cas, dans la continuité des débats sur les versions cinéma vs director's cut, qui prouvent que la version du réalisateur n'est pas toujours la meilleure. Je pense notamment à Donnie Darko et Apocalypse Now, dont les versions ont soulevé ces questions. Je pense également à Aliens, le retour : la version longue a plein de scènes excellentes, mais elle montre la planète LV-426 avant l'horreur, lorsque les colons y vivent - ça rajoute du contexte, notamment sur la découverte de l'épave, mais pour ma part j'ai toujours aimé l'idée de découvrir le décor avec Ripley et les Marines.

Scream King
08/06/2020 à 12:34

*mais Savez-vous si...

Scream King
08/06/2020 à 12:33

Excellent dossier, vraiment. Mais avez-vous si,à l'inverse, des films ont été sauvés par le remontage des producteurs ?

Boddicker
08/06/2020 à 07:17

La forteresse noire de Michael Mann non?

MickeymousE
08/06/2020 à 00:04

"A priori, le long-métrage de Trank aurait été beaucoup plus dramatique et sombre. "

Osez quand un des héros des 4 fantastiques est la torche humaine.

désolé...

Plus