Andarioch1
17/01/2020 à 14:50

@Fishy

Le problème là n'est pas de nuancer les propos de King mais bel et bien de s'en outrer ou de s'en offusquer. C'est uniquement la "violence" de la réponse qui me braque :"tu vois un tweet de quelqu’un que tu admires qui est tellement rétrograde et ignorant"
C'est ce type de réaction si peu mesurée, qui sent le réveil difficile et le tweet dégainé avant de réfléchir, qui jette le discrédit sur quelqu'un qui n'en mérite pas tant qui me hérisse le poil.
C'est vrai que la solution serait d'interdire tweeter. Ou de mettre un minimum de 10 mn avant que le tweet ne parte. On lirait moins de *#@! si les gens prenaient le temps de réfléchir.
En fait c'est le tweet de Duvernay qui est polémique, pas celui de King

Fishy
17/01/2020 à 14:34

@Andarioch1 1

Pas pris pour moi, car si ça m'avait visé, ça aurait juste été trop gratuit et bête pour être significatif ;) Mais je trouvais cette note finale trop brutale après ton discours plutôt modéré.

Pour le reste, si Twitter est un espace d'expression trop limité, alors autant ne pas spontanément s'y exprimer. Ou faire plusieurs tweets, si besoin, pour préciser en quelques messages. C'est pas difficile.
Il a le droit de s'exprimer, et dire l'évidence ("Je vote pas pour des noirs parce qu'ils sont noirs, mais parce qu'ils sont talentueux", en gros, ce que personne ne contredit...). Mais d'autres peuvent aussi apporter la nuance utile et vitale dans ce contexte, sinon c'est des paroles peu pertinentes et justes dans le débat auquel il semble réagir.

Simon Riaux - Rédaction
17/01/2020 à 14:30

@Ouf

Quand avons-nous encensé ou flingué un film en nous basant sur des motifs idéologiques ?

Marc
17/01/2020 à 14:28

@Simon Riaux

Je lis régulièrement les articles d'écran large, et c'est le premier que je lis avec une vision aussi unilatéral. Cette article est tourné de façon à rendre Stephen King indéfendable. Le tweet n'est analysé que dans un sens et a aucun moments il est évoqué la possibilité de la mauvaise tournure de phrase.
L'information qui à la base aurait du être : "Stephen Kink s'exprime maladroitement sur la diversité dans le cinéma" devient : "Stephen king est raciste et misogyne"

Le message de Stephen King est peut-être maladroit mais cet article l'est tout autant...

Andarioch1
17/01/2020 à 14:22

@Fishy

Désolé (vraiment) si tu l'a pris pour toi, je pensais plutôt à ceux qui attendent une déclaration qu'on peut rendre ambiguë avec un rien de mauvaise foi pour créer une polémique stérile.
Nous ne sommes pas dans une discussion ou une interview, qui place un contexte qu'on ne peut esquiver mais dans un Tweet, par définition court, qui n'exprime qu'une idée à savoir quel critère utilise King pour voter.
Polémiquer dessus revient, si on reprend l'idée véhiculée par King dans son Tweet, à débattre de deux options: Voter pour la qualité ou voter pour la diversité. Lui a fait son choix.
Celui de la qualité ce qui parait plutôt logique.
Le choix inverse aurait plus surement justifié des réactions, car ce serait un choix politique qui prend en compte, avec un certain cynisme (et je n'ai rien contre le cynisme) la réalité des nominations des oscars.
Question de tempérament, pas d'idéologie, King et ses détracteurs sur cette histoire étant probablement sur une même ligne idéologique par rapport à la diversité.

PC Principal
17/01/2020 à 14:15

@Smon Riaux : effectivement, avec vous, le cinéma n'est que politique. Vous envoyez du rêve.

Simon Riaux - Rédaction
17/01/2020 à 14:05

@PC Principal

C'est loin d'être quotidien. Et comme on publie une vingtaine d'articles par jour, ce pourrait être quotidien, tout en représentant une toute petite minorité des sujets abordés sur EL.

Du reste, le cinéma, c'est politique.

PC Principal
17/01/2020 à 14:02

@Simon Riaux : faites de la politique que diable. Vos interventions, vos brèves, tournent essentiellement autour des minorités, du politiquement correct, de la représentation des genres. Pas un jour sans un article put*click qui va en ce sens.

Simon Riaux - Rédaction
17/01/2020 à 13:50

@bob

La diversité d'opinions au sein de la rédac permet déjà que ces questions soient assez naturellement discutées en interne. Et vu, comme tout média en ligne, la quantité de critiques, et de retours en général, émis sur notre travail, si on avait une sainte horreur de la remise en question, on ne ferait plus ce boulot depuis longtemps.

Ensuite, se pose la question du sens même de la critique : celle que vous émettez n'est pas une critique sur laquelle on peut se reposer ou beaucoup échanger, c'est une attaque (parfaitement légitime hein) contre l'opinion exprimée dans cette brève. Pas de souci avec ça, mais je ne vois pas en quoi le fait que vous soyez vigoureusement agacé par les propos de Marion devrait avoir pour conséquences la modification, le retrait ou l'amendement de la dite opinion.

Après, regardons un peu les chiffres. Un peu plus de 11 000 visiteurs uniques sont passés sur cet article. Quelques dizaines (en étant gentil et en ne recensant pas les nombreux multi...) de lecteurs ont exprimé leur colère face au propos tenus dans l'article. Si j'étais un peu de mauvaise foi, je vous dirais : il y a donc une infime minorité de lecteurs en désaccord et aucune raison de tenir compte de cette micro-frange du lectorat, qui n'est représentative que d'elle-même.
Et plus honnêtement considérer que ces opinions exprimées peuvent être extrapolées pour en traduire une tendance est totalement faux, illusoire. Ni vous ni moi ne pouvons prétendre établir quoi que ce soit là-dessus.

bob
17/01/2020 à 13:32

@la redac

Vous avez tout a fait le droit de dire ce aue vous voulez dans vos articles. Seulement ne pas ecouter les critiques des lecteurs en se cachant derrière la liberté d'expression pour ecrire des torchons.

Ne vous etes vous jamais dit que peut être, les critiques envers vos articles etaient fondées. Vous arrive-t-il de vous remettee en question parfois ?


Je vous cite :
"Nous sommes donc face à un homme blanc (hétérosexuel) qui incarne le système qu'il protège, voire pire, semble le faire avec une certaine naïveté""


Comment pouvez vous critiquer le tweet de King pour après ecrire une telle phrase nauseabonde et pleine de raccourcis ?

Plus