relic
13/01/2020 à 14:51

tiens marrant de voir que EL n'a pas de critique sur The Relic, la bete en impose sacrément meme si on ne la voit que quelque seconde ! (Stan Winston s'il vous plait) mais ce monstre aurait pu être le nouveau "Prédator" dommage le design de cette bête était topissime

Simon Riaux - Rédaction
13/01/2020 à 14:35

@MystereK

Non, c'est le contraire.

Blockbuster = budget.
Il s'agit d'un film conçu pour tout pulvériser sur son passage. Pas d'un film qui y parvient.

La différence que vous évoquez a eu brièvement court durant les années 50, et presque exclusivement au sein de l'industrie. Lorsque le terme est devenu un élément promotionnel durant les seventies, les studios l'ont utilisé pour désigner des films dont la production et la promotion étaient massifs, en vue de réaliser des succès.

MystereK
13/01/2020 à 14:32

Par définition, un blockbuster esr un film qui fait de l'argent (blockbuster=succès) quel que soit sont budget. Ce n'est pas le budget qui fait le blockbuster, c'est sa réussite. Ce n'est que pas extension de langage qu'il signifie aujourd'hui aussi une superproduction, mais c'est un abus de langage qui ne s'applique que dans le monde du cinéma, dans les autres domaines cela reste juste synonyme de succès.

Ben
13/01/2020 à 14:22

On n'a jamais eu autant de séries B à l'écran que depuis 10 ans. Simplement, aujourd'hui, elles sont produites par des Major studios et ont des budgets moyens de 100 millions de dollars et un marketing de produits laitiers. Néanmoins, en ce qui concerne les scénars et les histoires on est carrément dans la série B, voire la très mauvaise série B...
Un block bluster c'est le nom pour décrire une série B friquée.

Julien
13/01/2020 à 13:29

Très bon article ! Je n’attendais pas grand chose du film et j’ai adoré !
Votre critique m’a convaincu de y aller et je ne regrette pas du tout !