triste
27/02/2019 à 02:04

triste 30 ans d'attente, pour ne pas voir du panzer kunst, un corp de berserker sans ame sans placema, sans raisonnance electromagnétique, sans Verschlag, des gros méchant tout petit , un makaku ridicule, un desti nova qui dirige zalem et la décharge lui qui à quité zalem comme ido pour assouvir ça follie, les planche du motorball de la bd sont bien plus juissif que dans le film. dark angel était plus proche de l'univers

prometheus56
26/02/2019 à 16:24

Film vu hier en 2D. Difficile pour moi de faire court aujourd'hui étant donné que j'ai découvert le manga dès sa parution dans les années 90 (et que j'ai honteusement revendu il y a quelques années pour quelques dizaines d'euros, avant de le récupérer numériquement ouf). Gunnm fut pour moi une vraie claque visuelle et graphique, ultra violente, ultra dynamique, et terriblement addictive. Pendant des années, j'ai suivi avec impatience chaque tome, lisant et relisant inlassablement les volumes précédents pour ne pas en perdre le fil.
Découvrir aujourd'hui, en 2019, à l'âge de 43 ans, son adaptation hollywoodienne est donc un évènement très personnel pour moi (bien plus que ne l'était la découverte de l'adaptation de Ghost in the shell pour être honnête).
Bien évidemment, je me doutais que l'adaptation US ferait un certain nombre de concessions, mais j'avais aussi un peu l'espoir que Robert Rodrigues réussisse l'impossible. Pour preuve : les adaptations de Sin City qu'il a réalisé, mais aussi celles de 300 et de Watchmen par Snyder.
Au final, je suis donc inévitablement partagé. Visuellement, le film va de bof (les décors, les plans sur Zalem) à irréprochables (les corps de cybrog, le visage de Gally/Alita). Le casting est globalement honnête, au sens où les acteurs choisis ont un certain charisme, sans pour autant trop dépareiller des personnages issus du manga. Les scènes d'actions sont globalement bien fichues et relativement lisibles, avec une certaine fidélité à Gunnm.
En revanche, la réalisation n'a absolument aucune ampleur dans les scènes calmes et de transition (les flashbacks sont horriblement amenés...), c'est d'une platitude assommante. Niveau intrigue, que dire... : le film déballe un enchaînement de scènes et de personnages qui apparaissent et se croisent en un temps record, contraints par un format particulièrement casse gueule puisqu'il s'agit de faire tenir une très grande part de Gunnm (9 volumes, des milliers de pages) en moins de 2h. Pour preuve, le motorball qui a lui seul, pourrait faire l'objet d'un film entier sans problème et qui là, se trouve exposé et traité en 15 min à tout casser.
Pour autant, j'imagine que pour un non connaisseur, le divertissement et le spectacle sont au rdv. Mais à titre personnel, j'ai surtout vu un film aseptisé, propre sur lui et hyper raccourci et ne laissant qu'entrevoir que trop brièvement ce qu'un "vrai" film sur Gunnm aurait pu donner.
A présent, j'ai extrêmement peur des différents projets d'adaptation qui sont à l'étude depuis un bon moment aux US concernant Akira ou Macross pour ne citer qu'eux.
En conclusion : bien essayé... mais non !

Kaladar
25/02/2019 à 14:30

J'avoue que je suis plutôt dubitatif après lecture de cette critique. Le film n'a tout simplement pas comprit l'œuvre de base. Une bonne adaptation ne consiste pas à reproduire case par cas ou ligne par ligne, mais à saisir un esprit. On ne retrouve dans ce film rien de l'univers de Gumn, qui est avant tout une contre-utopie violente, pour ne pas dire cauchemardesque. On y marchande des organes et les habitants habitent littéralement dans une poubelle. C'est un endroit dans lequel personne ne voudrait vivre tant il n'offre ni perspective, ni espoir, ni rédemption, ni rien du tout au final. Le film est très lumineux, éclairé comme une ville d’Amérique latine ou les couleurs sont chaleureuses. On y trouve des beaux fruits et de magnifique tablette de chocolat, alors que des gamins peuvent s’amuser dans la rue à pratiquer leur sport préféré…

Les personnages sont tous aseptisés comme il se doit dans la grande lessiveuse hollywoodienne : Gally n’est qu’une adolescente transit, Yugo s’assagit et révèle son bon fond bien plat comme son physique de latin lover ultra lisse le laissait présager. Ido n’a pas de coté sombre il n’est qu’un bon papa qui projette sa pauvre fille décédée sur la petite cyborg… Je n’aborderai même pas le cas de Makaku.

Le rapport au corps dérangeant et malsain de Gumn est complètement évacué pour que le film puisse-t-être vu par le public familial perfusé aux productions disney/marvel.

Pour moi ce film est tout simplement symptomatique du cinéma grand publique actuel, conçu pour l’idée que l’on se fait de ce qui est supportable pour les 10-13 ans c’est-à-dire sans violence, sans vrai questionnement, sans message sur notre monde, sans rien d’autre que des SFX propres et des personnages ultra monolithiques. J’espère, mais je ne fais pas d’illusion, que l’on aura des films qui nous challengent et nous marquent, plutôt qu’une énième itération édulcorée d’une quête du héros vue et revue.

louloute
23/02/2019 à 15:11

j'ai trouvé ce film vraiment super, le décor est ouf, les effets spéciaux sont juste magnifique.
Alita est juste incroyable, je suis fan de son personnage. Elle est physiquement trop adorable et d'un autre cotés c'est une vraiment combattante. les combats sont fascinants a regarder.
Dommage que X est survécu la première fois et pas la deuxième.

j'espère sincèrement qu'il y aura une suite pour voir Alita monter a Salem et battre Nova !!!

Bref, j'ai trouvé se film incroyable !!

Pdr
21/02/2019 à 16:30

Alors la une question des commentaires dit qu'il est fidèle du manga mais on a pas lu le même. Rien avoir avec le manga à part certains passages mais pas l'histoire. Une daube pour ma part qui ne respecte pas l'oeuvre.

Halphar
19/02/2019 à 17:26

Génial !
Je connaissais le manga et les adaptations ciné sont en général assez ratées, mais là vraiment ils ont fait du super boulot.
Vraiment un grand bravo, cela reste très fidèle au manga. ça n'a évidemment pas la profondeur de ce dernier, (il aurait fallu faire un film beaucoup plus long) mais le résultat est très réussi.
Visuellement, ça claque ! Très beaux effets spéciaux, superbe !
Côté scénario, aucune longueur, ça s'enchaine vite, pas le temps de s'ennuyer 1 seconde.
On retrouve les principaux personnages du manga, tous les acteurs sont bien dans leur personnage (à part Hugo qui n'est pas assez dramatique, mais bon, ça passe). Alita est géniale !
Evidemment, la manga est beaucoup plus long, et donc le film ne raconte que le début. J'espère vraiment qu'ils vont faire la suite !

Zapan
17/02/2019 à 02:32

The Mortal Engines... ahah...ahahahah ... excellente la blague! +1

televore
16/02/2019 à 18:03

Merci Mad pour tes spoils... FFS

Mad
16/02/2019 à 09:10

D'Alita ?*

Mad
16/02/2019 à 09:10

Une énorme merde... Wah. Bordel ça fait tellement longtemps que je n'ai pas été aussi déàu d'un film et totalement perdu à la fin de la projection au cinéma. Je me demandais encore ce que je venais d'endurer.

Ce que je n'arrive pas à comprendre, c'est que l'on encense un truc pareil tandis que l'on boude Mortal Engines, à des années lumières de cette chose.

Les dialogues adolescents, les répétitions de scènes (combat puis réparation puis combat puis réparation puis combat...), les enjeux incompréhensibles, la quête d'identité d'Alita qui se résume à se demander si elle vient d'en haut ou non, alors qu'elle aurait pu se demander si elle était humaine ou cyborg, je ne sais pas moi... Le fait de tuer un personnage pour le faire revenir puis le refaire tuer 10min après... Pourquoi ? D'ailleurs, pourquoi cette scène ressemblait autant à Mulan 2 ? Merde j'étais paralysé de rire en revoyant la chute de Shang dans ma tête.

Seul point positif: Les scènes de combat qui ont de la gueule et qui me faisaient oublier la coquille vide du reste.

Sinon, personne a envie de mettre son doigt dans les yeux d'Alit

Plus