Starbuck
13/01/2018 à 06:48

Et c'est Grave, docteur ?

MystereK
12/01/2018 à 23:59

Vous ne pouvez pas vous empêchez d'être méprisant jusqu'au bout. Après, vous êtes le genre de personne qui s'étonne à ce que les fans soient raillés alors que vous faites tout pour vous faire détester et démontrant par votre attitude que c'est bien vous qui refusez la discussion et démontrez par vos interventions que c'est bien vous qui vous pavanez avec cet air de supériorité que vous reprochez aux autres d'avoir. Vous finissez par ne plus parler cinéma, mais insulter ceux qui ne sont pas du même avis que vous parce que vous êtes incapable d'accepter que les avis peuvent diverger. La fermeture d'esprit nuit gravement à la santé mentale et vous en faites une piètre démonstration.

Starbuck
12/01/2018 à 19:34

Vous Voulez Un Kleenex ?

MystereK
11/01/2018 à 20:29

C'est désolant, on vous parle cordialement, on vous félicite même pour votre travail, et tout ce que vous savez faire c'est une réponse désobligeante. En fait, tout votre travail que j'ai apprécié dans un premier temps, c'était juste une tentative pour vous monter la tête, pour votre égo, et non pas une tentative de réelle discussion. Moi qui ai pensé un moment avoir un vrai interlocuteur. J'espère toutefois me tromper dans cette dernière conclusion, parce que j'ai vraiment apprécié certains de vos points et pour les compliments que je vous ai fait, vous me récompensez par une attaque. Triste.

Starbuck
11/01/2018 à 17:00

Incurable.
Allez, Tchao Pantin.

MystereK
11/01/2018 à 11:41

Bonjour Starbuck

Dommage, j'ai beaucoup admiré votre analyse précédente, même si je n'étais aps d'accord avec tout, mais il me semble que je vous ai répondu avec le respect qui est dû à votre opinion, tout en vous proposant la mienne. Votre réponse me semble inutilement aggressive. Mon but n'étant pas de vous imposer mes idées mais de discuter avec vous, ma fois tant pis si vous ne voyez pas, par exemple, les liens que je fais entre des événment "qu'on dit impossible dans un film" mais "qui pourtant arrive dans la réalité", cela me semble évident que si cela arrive dans la vraie vie, on ne peut pas reprocher que cela arrive dans une fiction. C'est mon avis, pas le vôtre... je vais faire avec, mais cette fois je ne vais pas tout vous lire malgré vos efforts, parce que j'y perçoit trop une attaque plutôt qu'un débat d'idées.

Je vous souhaite une bonne jounrée

Starbuck
10/01/2018 à 22:54

Oups ;Fractionné, c'est limite incompréhensible.
Je le remet dans le bon sens.
Désolé pour la place prise.

"Sympa que vous m'ayez pris au sérieux. Et bravo pour votre travail."

????????

"Je vous est lu attentivement et il y a beaucoup de vrai dans ce que vous dites, mais aussi quelques trucs faux ou arrangé, mais pas de soucis. Chacun son truc."

Passage incompréhensible car non étayé par des exemples ou citations. Non argumenté.
Tentative d’esbroufe en entrée de jeu peut-être,,,Ou peu subtile bouffissure du sous-entendu pour tenter de décrédibiliser mon intervention, à peu de frais, sûrement.

" Mais là où je veux en venir, c'est que finalement, ce n'est pas tout ça qui fait que le film est bon ou pas, mais c'est l'ensemble qui est important, pas les détails."

Première leçon, a vos cahiers, a vos crayons, mysterek vous donne "LA" définition ultime, indiscutable d'un film bon ou pas .Mais pas de bol: un "ensemble", surtout un film, est principalement constitué de ...Détails. Donc: Incohérence.

" Pourquoi ?Parce qu'une mythologie se construit au fur et à mesure de que les oeuvres s'enchaînent, que de nouveaux éléments viennent s'ajouter ou remplacer les précédents, avec plus ou moins de réusissites, mais toujours en transformant l'univers ou en le complétant."

Seconde leçon, a vos cahiers, a vos crayons, mysterek vous donne "LA" définition ultime, indiscutable d'une mythologie. Donc, la sienne bien sûr. Mais bon. En même temps, on frôle un peu le hors sujet ,là .On pourrait rétorquer que dans l'univers de Star Wars, la" Mythologie" en question, c'est peut être simplement l'ensemble des codes mis en place dés le départ par Lucas pour faciliter l'immersion, donc la compréhension de l’œuvre.Genre: on voyage dans l'hyper espace, la Force est un parcours initiatique, On utilise des sabres- laser,La technologie de l'empire lui permet de construire des bases sidérales capables de détruire une planète, ce genre de broutilles, quoi. Mais bon, chuuut ! le prof continue....

"Ainsi il y a des éléments dans l'épisode V qui contredisent l'épisode IV, et ainsi de suite"

Passage incompréhensible car non étayé par des exemples ou citations. Non argumenté.

" Il y a des éléments dans l'univers étendus qui vont et qui viennent, etc... "

Passage incompréhensible car non étayé par des exemples ou citations. Non argumenté....Ou alors c'est un passage inédit de la chanson de Claude François : " Ça s'en va et ça revient...Ouéh ! C'est fait de tout petits riens..."

"C'est de la nature même des mythes, depuis la mythologies grèque jusqu'aux sagas modernes en passant par les contes de fées."

Ouais, donc hors-sujet, là.

" C'est de la fiction (donc pas la réalité et encoire moins figé que la réalité)"

Non ? C'est Vrai ? Merde alors !!! c'est pour ça que le mec de l'agence de voyage s'est foutu de ma gueule quand j' ai voulu faire une réservation pour Dagobah ?

Et une leçon de plus, une !

"chaque auteur qui passe par là, y met sa sensibilité. Et il y a les interprétations personnelles "

Hors sujet: jusqu'à la vente à disney,Lucas était le seul auteur de la saga. les différents réals et scénaristes qui se sont succédé n’ont fait qu’illustrer à leur manière, mais sous le contrôle de Lucas,les différents segments tout en respectant la"bible" et les codes de l'univers lucasien.

"personne ne dit que la Force a choisi Rey, Rey utilise instinctivement la Force, comme Mozart la musique alors qu'il n'était qu'un enfant de 8 ans, la Musique ne l'a pas choisi, il s'est trouvé qu'il était doué pour ça dès la naissance, qui plus est en bénéficiant de l'oreille absolue, même si Salieri pensait qu''il fallait beaucoup travailler pour arriver à composer une oeuvre, mais voilà, Mozart avait beaucoup moins à travailler que tous les autres grands compositeurs de l'époque... comme cela arrive dans d'autres domaines aujourd'hui aussi (au hasard, l'informatique, le sport, les sciences)."

Non ? Sans blague ?....Heu...y'a un os là, non?...Ben si, si, si: Plus haut, j'ai cru lire que :

" C'est de la fiction (donc pas la réalité et encoire moins figé que la réalité)"

Mozart, c'est de la réalité, non ? Rey c'est du film,non ? Donc, c'est pas comparable, non ?
Donc, c'est foireux, comme comparaison pour justifier une incohérence, non ?
Ou alors le prof, y fait pas la différence...Ou alors uniquement quand ça l'arrange...Ou peut-être parce qu'il ressent le "Besoin de faire des phrases", on sait pas...
Et puis, comparer Rey à Mozart pour justifier une incohérence "mythologique" , fallait oser...
Ha, on me signale dans mon oreillette que Mozart Windu et Dark Salieri sont les deux personnages principaux d'un jeu vidéo de l'Univers Étendu intitulé "Touche pas à mon piano-laser, sinon je te chie des météorites dessus" !!! toutes mes excuses au prof...


"Quand aux erreurs cinématographiques, il y a en des dizaines et des dizaines par film, y compris dans les précédents films"

Passage incompréhensible car non étayé par des exemples ou citations. Non argumenté.

" y compris chez Stnaley Kubrick le pinailleur par excellence, dont les erreurs dans Shining par exemple a même créé en soit une sorte de mythologie pour y trouver des messages cachés. Et pourtant Shining reste un excellent film, même si on voit l'ombre de l'hélicoptère, même si la maquette du labirynthe est fantaisiste, même si la géographie de l'hotel est biscornue."

Verbiage complètement inutile et hors sujet puisqu'on ne parle pas d'erreur de cadrage ou de mauvais positionnement spatio temporel dans un scénario mais d'incohérences soit "mythologique", soit scénaristiques. Le fait que Finn et Poe ne portent pas de casque à bord d'un chasseur non pressurisé alors que leurs poursuivants, dans le même modèle de chasseur, en portent, eux, est une incohérence scénaristique assez grave, par exemple. et y'en a malheureusement beaucoup d'autres .Autre exemple ( désolé pour le copier coller): "Kylo est incapable, malgré sa maitrise de la Force de déterminer la position de Rey, mais...Mais, mais,mais, il est capable de sentir l'arrivée de Solo et de son équipe a bord du faucon sur la face opposée de la planète, mais...Il est a nouveau incapable de sentir la présence de son père 50 mètres derrière lui sur la passerelle !!! Autre incohérence , scénaristique et "mythologique".
Le prof va évidemment affirmer que tout le monde s'en fout (surtout lui, bien sûr), Pour lui ça ouvre de nouveaux horizons a une mythologie qu'il estime être enfermée dans un ghetto... Oui, je sais, moi aussi j'ai eu du mal a comprendre...Mais lui, il se comprend, donc tout va bien !!
Bref , passage visant seulement a noyer le poisson..Et puis surtout a faire étalage de Sa Culture Cinématographique.

" Même chez John Ford on passe par la vallée de la mort alors qu'on est censé se trouver dans une autre partie du pays."

Et allez donc, pour justifier une incohérence, on passe a John Ford maintenant, Ha , on n'a peur de rien, hein?
Et puis ça permet au prof d'en remettre une couche pour nous ébahir avec ses références ciné. Et puis aussi ,il pense que ça va donner un maximum de légitimité à ses propos !!! Dame, le mec il a vu des films de John Ford, et il s'est même rendu compte qu'il avait tourné dans la vallée de la mort alors que le film était censé se passer à Perpetouze-Les Noix-Sur Pluvieux !!! Putain ,y a pas a dire : Le Mec, c'est une Autorité en la matière !!! Si il dit que les deux derniers SW sont des chefs-d’œuvre, c'est sûrement vrai...


Les choix sont souvent esthétiques, ou pour aller au plus vite, ou parce qu'on a coupé des scènes qui font la liaison,"

Quatrième leçon, a vos cahiers, a vos crayons, mysterek vous explique ce qu'est un MONTAGE.
Faites pas la gueule,tous, avouez-le que vous saviez pas ce que c'était, le montage, dans un film!!! Remerciez plutôt le prof d'avoir pris sur son précieux temps pour vous l' expliquer, bande d'ignares !!! Barbares !!!!


"Mais tout ça c'est des détails "

? ? ? Le montage, c'est des détails ? , Ha Bon. Ben d'accord....

"A moins d'une abhération scénaristique comme par exemple où le héros s'en sort comme par magie (et dieu sait dans combien de bons films cela arrive), cela n'affecte pas la qualité de l'oeuvre négativement à tout les coup et ne mérite certainment pas un acharnement."

Cinquième leçon, a vos cahiers, a vos crayons,Mais ça va être un peu compliqué, là : En gros, les films comportant une aberration scénaristique, genre: le héros s'en sort comme par MAGIE, et ben, pour le prof, ce sont des BONS films, et comme il est une Autorité INCONTESTEE en la matière, il en a vu tellement que Dieu SEUL sait combien y en a, des BONS films dans ce genre. Vous avez tous suivi ? Même au fond de la salle,là ?

Bon, ça pourrait encore être du verbiage complètement inutile et hors sujet mais c'est intéressant quand même parce que c'est assez révélateur: Pour Prof mysterek, les aberrations scénaristiques sont des DETAILS qui ne portent pas atteinte à la qualité intrinsèque d'un film. Pour être plus clair, un mec est poursuivi par des pourris qui veulent lui faire la peau sur le toit d'un building, Tout en courant, le mec repère le toit d'un building voisin, seule échappatoire possible, puisque derrière lui, y a des pourris armés jusqu'aux prémolaires et qu'autour de lui, c'est le vide. Le building voisin est à 50 mètres de distance... le mec saute, roulé-boulé et rétablissement sur le toit du building et en plus, gros doigt, aux pourris d'en face, qui sont tellement époustouflés par l'exploit qu'aucun d'entre eux ne pense à rétamer la gueule du mec a coup de gros calibreI...Ben pour le prof, c'est un bon film !!! Pourquoi? Ben parce que le saut en longueur sur une distance de 50 mètres, c'est une aberration scénaristique, d'accord, mais c'est un détail, et puis c'est sûrement le part-pris du réal !! et puis, pour le Prof, qui vous dit que le mec n'est pas un ancien champion olympique, hein, Quoi, pour vous, le signal ALERTE NAVET se déclenche ? Mais c'est pas possible, vous n'avez sûrement pas perçus les qualités IN-CON-TES-TABLES du film. bande de naze !!!et pourquoi le réal, il aurait pas le droit de faire faire ça à son personnage ? C'est SON film après tout, il fait c'qui veut !!! son œuvre ne vous appartient pas, merde !! Allez, coucouche paniers, sales bêtes !!! Mais c'est qu'ils mordraient en plus !!!,
Autre exemple: Une gonzesse se retrouve dans l'espace par moins 273 degrés sous zéro, la Force est puissante dans sa famille mais on l'a jamais vraiment vu s'en servir, bon. Hé ben, la nana passe en mode IronMan et rejoint l'astronef le plus proche.Quoi? Vous commencez a faire chier, avec votre ALERTE NAVET!!!! Mais c'est pas possible, vous n'avez sûrement pas perçus les qualités IN-CON-TES-TABLES du film. bande de naze !!! c'est seulement une petite aberration scénaristique de rien du tout !!! vous allez pas en faire trois caisses pour un DETAIL? !!!et pourquoi le réal, il aurait pas le droit de faire faire ça à son personnage ? C'est SON film après tout, il fait c'qui veut !!! son œuvre ne vous appartient pas, merde !! Allez, coucouche paniers, sales bêtes !!! Mais c'est qu'ils mordraient en plus !!!,

"Tout cela ce n'est que du cinéma, avec les défauts et les qualités du média..."

Sixième leçon, juste au cas où on n'aurait pas compris...

"les spécificités techniques des vaisseaux 99% des gens s'en fichent quand on va au cinéma, le film n'est pas un manuel de technologie",

Reprise déguisée d'un argument utilisé par moi même vers la fin de mon message précédent; Sans intérêt.

" il y des jolis livres pour cela et j'ên possèdent quelques uns,"

J'ose ou j'ose pas?.... Allez, j'ose: Rien a battre (j'suis quand même resté poli,hein ?)

mais c'est pour le fun, parce que 90% de la technologie de Star Wars c'est juste, en réalité, du n'importe quoi,, comme la manière dont est traitée la physique dès le premier films.

Septième leçon. C'est vrai qu'on n'était pas au courant...

Si vous accordez de l'importance aux spécifités techniques des vaisseaux imaginaires, il vous faut alors aussi mentionner que la relativité du temps n'existe pas dans SW, que la vitesse de la lumière, c'est n'importe quoi, que toutes les planètes ont la même athmosphère et la même gravité, que dans les ponts d'embarquement de l'Etoile Noire, ouvert sur l'espace, on se promène sans combinaison, qu'un ver géant ne peut survire dans le vide de l'espace n'y si nourrir, qu'un dans un champ d'astéroides, en fait les astéroïdes sont séparés de plusieurs centaines de kilomètres, que la notion de temps ne semble pas exister dans toutes les 3 trilogies, on va et on vient comme si tout ce passait dans la même journée, ou au pire sur quelques jours (c'est particulièrement flagrant dans le V), il y en des centaines comme cela dans la saga.

Huitième leçon.
Verbiage inutile, visant à faire étalage de ses connaissances scientifiques et surtout destiné a noyer le poisson en tentant de justifier les incohérences SCÉNARISTIQUES des deux derniers sw avec des incohérences SCIENTIFIQUES parfaitement assumées et acceptés qui constituent le POSTULAT DE BASE sur lequel repose toute la dramaturgie de l'univers de Lucas. A savoir: des voyages supraluminiques, des champs d’astéroïdes compacts, voir des hangars ouverts sur l'espace.
Bon, la semaine prochaine, nous étudierons les aberrations du champ visuel et les effets relativistes en trajectoire d'approche d'un trou noir, la fusion des étoiles à neutron, le mur de Planck, et si vous n'êtes pas sages, les ondes gravitationnelles, vous êtes prévenus !!!

"Il faut savourer le cinéma pour ce qu'il est : un divertissement qui a ses propres règles"


Neuvième leçon pour nous apprendre ce qu'est le cinéma, Merci infiniment, on savait pas.

" Tous les films ne sont pas bon, mais la plupart des films de cette ampleur sont plutôt bien fait parfois (voir souvent ces derniers temps) ennuyeux, "

Dixième leçon, un peu foireuse quand même.
On se résume: donc la PLUPART des films de cette ampleur SONT PLUTÔT BIEN FAITS mais PARFOIS ENNUYEUX et SOUVENT CES DERNIERS TEMPS ? pas très clair tout ça...
Lesquels sont bien faits et lesquels sont ennuyeux, alors ? les deux derniers sw peut-être....
Les films de" cette ampleur" sont plutôt bien friqués, donc en général bien foutus. Ça n'implique absolument en rien qu'ils ne soient pas ratés. Le fric ne fait pas tout, hé non !



" mais les vraie daubes sont rares, et par vrais daubes il faut vraiement entendre des films où tout est loupé, le scénario, la mise en scène, le jeux des acteurs, les effets spéciaux, une photo ou un montage raté,"

Onzième leçon, a vos cahiers, a vos crayons, mysterek vous donne "LA" définition ultime, indiscutable d'une daube, toujours selon l'évangile de Saint mysterek, bien sûr.
Et surtout bel exemple "d'enfonçage "de porte ouverte: un mauvais scénariste, de mauvais acteurs, un mauvais réal, un mauvais chef op, un mauvais directeur de la photo,un mauvais monteur, un mauvais technicien de fx n'ont vraisemblablement que peu de chance de franchir les portes d'une major tous ensemble et encore moins de se retrouver sur un projet friqué.
Alors , a moins d'un film réalisé entre copains un lendemain de cuite, pour déconner...
Mais bon n'allez jamais lui dire que vous pensez avoir vu un jour un navet friqué, donc techniquement réussis, ce serait un terrible blasphème par rapport au Dogme mysterekain et vous risqueriez de finir comme Giordano Bruno.



" Un scénarios n'est pas loupé parce que des personnages prennent des décision idiotes, les décisions idiotes sont l'élément principal qui déclenche la plupart des films et la vie est pleine de décision idiotes prise par moi, vous et les plus puissants. Les film policier partent tous à la base d'une décision idiote (tuer quelqu'un), beaucoup de films d'horreur aussi, même les chef-d'oeuvres (ne prenez pas ce raccourci !)"

Douzième leçon, où l'on apprend que LA PLUPART DES FILMS (entre nous, c'est vraiment une POINTURE, le prof !!! Il a quasiment vu tous les films de la création !!!!) partent d'un postulat IDIOT!!!! eeeeeeeeeeeeeeet (Roulement de Tambour!!!!!) MÊME LES CHEFS-D’ŒUVRE !!!! Hé oui, mesdames et messieurs, ici, on n'a peur de rien !!!!!



" Les autres films, comme SW, Blade Runner, Fast And Furious, Star Trek, les films de supers héros, Avatar, les Aliens, les Predator, on aime ou aime pas, mais ce n'est pas le gout qui fait la qualité ou non de la plupart de ces films. J'en connait beaucoup qui n'aiment pas le Blade Runner de Scott, est-ce pour cela un mauvais film ?"

Remplissage.
Heu, au fait, on parle bien de Star Wars ici, non ? J'ai un doute tout à coup....
Et puis c'est pas possible que VOUS connaissiez beaucoup de gens qui n'aiment pas Blade Runner. Grace a la puissance de votre raisonnement,, votre omniscience, vos connaissances illimitées en cinéma et votre maitrise cosmique de l'astrophysique et de la Théorie des Cordes, vous les avez sûrement subjugués et convaincus de leur erreur, prof !!!



"Mais même les vrais mauvais films ne méritent pas un acharnement"


Treizième leçon, a vos cahiers, a vos crayons, mysterek vous donne une leçon de morale maintenant : c'est pas bien de vous acharner sur un mauvais film plus petit que vous et qui vous a rien fait...Non, c'est pas bien, pas bien, pas bien, pas bien, pas bien, pas bien.

" Il est normal de venir dire dans ce genre d'endroit qu'on aime pas et expliquer pourquoi, mais s'acharner, c'est souvent pour de mauvaise raison et en plus irrespectueux pour ceux qui ont aimé qui doivent venir se défendre pour ne pas passer pour des gogols,... Il n'y a pas de gogol, il y des gouts, c'est tout"

Quatorzième leçon, a vos cahiers, a vos crayons, mysterek vous donne une leçon de savoir-vivre, maintenant; A Cause que vous avez pas aimé le film et que vous dites pourquoi, hé ben y en a qui croient qui sont gogol , les pauvres!!!
Donc on se résume: vous avez le droit de ne pas aimez un film, mysterek dans sa grande munificence vous reconnaît même le droit de venir dire pourquoi dans ce "genre d'endroit", mais en vérité il vous le dit : c'est pas bien de le faire, parce que c'est pour de mauvaises raisons et qu'en plus après y en a qui croient qui sont gogol!!!


" et aucun de nous n'est le représentant ultime du bon gout cinématographique."

Là , je vous trouve trop dur et trop injuste avec vous-même.Votre trop grande modestie vous perdra...


" Il est beaucoup plus constructif de mettre son énergie pour parler des films que l'on aime pour inciter d'autres personnes à aller le voir et ainsi allimenter l'économie de notre média préféré qu'est le cinéma, plutôt que de démolir un film avec acharnement.


Quinzième leçon. Là, va falloir penser à faire un recueil et a faire publier,hein....
Pour le titre, j'hésite entre "La Modestie, cette inconnue"...ou..."Je pense, donc j’essuie"(Mais bon, c'est pas de moi...)


Un film qu'on aime pas, il faut le laisser vivre sa vie et l'oublier, s'il est si mauvais, il va se planter, sinon, tant pis, s'il interressent des millions d'autres spectateurs, c'est tant mieux encore pour l'économie cinématographique et soit même, on passe au suivant, parce qu'il y des millers de films produits chaque année et si on se focalise sur un seu qu'on aimel, ou une seule catégorie de films, on passe à côté de dizaines de merveilles.

Seizième leçon. Remarquez, comme titre là, j'me disais..." Pensées " par le Grand Maître Jedi mysterk, ça serait pas mal aussi, non? .....Mais, j'y pense tout a coup, vu ses connaissances infinies et sa sagesse illimitée, mysterek ne serait-il pas le....Mais oui!!!!! HE LES MECS, CA Y EST !!! Bon Sang Mais C'Est Bien Sûr : Vous pouvez Clore le sujet: ON SAIT ENFIN QUI EST LE PERE DE REY !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Starbuck
10/01/2018 à 22:35

"Il faut savourer le cinéma pour ce qu'il est : un divertissement qui a ses propres règles"


Neuvième leçon pour nous apprendre ce qu'est le cinéma, Merci infiniment, on savait pas.

" Tous les films ne sont pas bon, mais la plupart des films de cette ampleur sont plutôt bien fait parfois (voir souvent ces derniers temps) ennuyeux, "

Dixième leçon, un peu foireuse quand même.
On se résume: donc la PLUPART des films de cette ampleur SONT PLUTÔT BIEN FAITS mais PARFOIS ENNUYEUX et SOUVENT CES DERNIERS TEMPS ? pas très clair tout ça...
Lesquels sont bien faits et lesquels sont ennuyeux, alors ? les deux derniers sw peut-être....
Les films de" cette ampleur" sont plutôt bien friqués, donc en général bien foutus. Ça n'implique absolument en rien qu'ils ne soient pas ratés. Le fric ne fait pas tout, hé non !



" mais les vraie daubes sont rares, et par vrais daubes il faut vraiement entendre des films où tout est loupé, le scénario, la mise en scène, le jeux des acteurs, les effets spéciaux, une photo ou un montage raté,"

Onzième leçon, a vos cahiers, a vos crayons, mysterek vous donne "LA" définition ultime, indiscutable d'une daube, toujours selon l'évangile de Saint mysterek, bien sûr.
Et surtout bel exemple "d'enfonçage "de porte ouverte: un mauvais scénariste, de mauvais acteurs, un mauvais réal, un mauvais chef op, un mauvais directeur de la photo,un mauvais monteur, un mauvais technicien de fx n'ont vraisemblablement que peu de chance de franchir les portes d'une major tous ensemble et encore moins de se retrouver sur un projet friqué.
Alors , a moins d'un film réalisé entre copains un lendemain de cuite, pour déconner...
Mais bon n'allez jamais lui dire que vous pensez avoir vu un jour un navet friqué, donc techniquement réussis, ce serait un terrible blasphème par rapport au Dogme mysterekain et vous risqueriez de finir comme Giordano Bruno.



" Un scénarios n'est pas loupé parce que des personnages prennent des décision idiotes, les décisions idiotes sont l'élément principal qui déclenche la plupart des films et la vie est pleine de décision idiotes prise par moi, vous et les plus puissants. Les film policier partent tous à la base d'une décision idiote (tuer quelqu'un), beaucoup de films d'horreur aussi, même les chef-d'oeuvres (ne prenez pas ce raccourci !)"

Douzième leçon, où l'on apprend que LA PLUPART DES FILMS (entre nous, c'est vraiment une POINTURE, le prof !!! Il a quasiment vu tous les films de la création !!!!) partent d'un postulat IDIOT!!!! eeeeeeeeeeeeeeet (Roulement de Tambour!!!!!) MÊME LES CHEFS-D’ŒUVRE !!!! Hé oui, mesdames et messieurs, ici, on n'a peur de rien !!!!!



" Les autres films, comme SW, Blade Runner, Fast And Furious, Star Trek, les films de supers héros, Avatar, les Aliens, les Predator, on aime ou aime pas, mais ce n'est pas le gout qui fait la qualité ou non de la plupart de ces films. J'en connait beaucoup qui n'aiment pas le Blade Runner de Scott, est-ce pour cela un mauvais film ?"

Remplissage.
Heu, au fait, on parle bien de Star Wars ici, non ? J'ai un doute tout à coup....
Et puis c'est pas possible que VOUS connaissiez beaucoup de gens qui n'aiment pas Blade Runner. Grace a la puissance de votre raisonnement,, votre omniscience, vos connaissances illimitées en cinéma et votre maitrise cosmique de l'astrophysique et de la Théorie des Cordes, vous les avez sûrement subjugués et convaincus de leur erreur, prof !!!



"Mais même les vrais mauvais films ne méritent pas un acharnement"


Treizième leçon, a vos cahiers, a vos crayons, mysterek vous donne une leçon de morale maintenant : c'est pas bien de vous acharner sur un mauvais film plus petit que vous et qui vous a rien fait...Non, c'est pas bien, pas bien, pas bien, pas bien, pas bien, pas bien.

" Il est normal de venir dire dans ce genre d'endroit qu'on aime pas et expliquer pourquoi, mais s'acharner, c'est souvent pour de mauvaise raison et en plus irrespectueux pour ceux qui ont aimé qui doivent venir se défendre pour ne pas passer pour des gogols,... Il n'y a pas de gogol, il y des gouts, c'est tout"

Quatorzième leçon, a vos cahiers, a vos crayons, mysterek vous donne une leçon de savoir-vivre, maintenant; A Cause que vous avez pas aimé le film et que vous dites pourquoi, hé ben y en a qui croient qui sont gogol , les pauvres!!!
Donc on se résume: vous avez le droit de ne pas aimez un film, mysterek dans sa grande munificence vous reconnaît même le droit de venir dire pourquoi dans ce "genre d'endroit", mais en vérité il vous le dit : c'est pas bien de le faire, parce que c'est pour de mauvaises raisons et qu'en plus après y en a qui croient qui sont gogol!!!


" et aucun de nous n'est le représentant ultime du bon gout cinématographique."

Là , je vous trouve trop dur et trop injuste avec vous-même.Votre trop grande modestie vous perdra...


" Il est beaucoup plus constructif de mettre son énergie pour parler des films que l'on aime pour inciter d'autres personnes à aller le voir et ainsi allimenter l'économie de notre média préféré qu'est le cinéma, plutôt que de démolir un film avec acharnement.


Quinzième leçon. Là, va falloir penser à faire un recueil et a faire publier,hein....
Pour le titre, j'hésite entre "La Modestie, cette inconnue"...ou..."Je pense, donc j’essuie"(Mais bon, c'est pas de moi...)


Un film qu'on aime pas, il faut le laisser vivre sa vie et l'oublier, s'il est si mauvais, il va se planter, sinon, tant pis, s'il interressent des millions d'autres spectateurs, c'est tant mieux encore pour l'économie cinématographique et soit même, on passe au suivant, parce qu'il y des millers de films produits chaque année et si on se focalise sur un seu qu'on aimel, ou une seule catégorie de films, on passe à côté de dizaines de merveilles.

Seizième leçon. Remarquez, comme titre là, j'me disais..." Pensées " par le Grand Maître Jedi mysterk, ça serait pas mal aussi, non? .....Mais, j'y pense tout a coup, vu ses connaissances infinies et sa sagesse illimitée, mysterek ne serait-il pas le....Mais oui!!!!! HE LES MECS, CA Y EST !!! Bon Sang Mais C'Est Bien Sûr : Vous pouvez Clore le sujet: ON SAIT ENFIN QUI EST LE PERE DE REY !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Starbuck
10/01/2018 à 22:33

"Tout cela ce n'est que du cinéma, avec les défauts et les qualités du média..."

Sixième leçon, juste au cas où on n'aurait pas compris...

"les spécificités techniques des vaisseaux 99% des gens s'en fichent quand on va au cinéma, le film n'est pas un manuel de technologie",

Reprise déguisée d'un argument utilisé par moi même vers la fin de mon message précédent; Sans intérêt.

" il y des jolis livres pour cela et j'ên possèdent quelques uns,"

J'ose ou j'ose pas?.... Allez, j'ose: Rien a battre (j'suis quand même resté poli,hein ?)

mais c'est pour le fun, parce que 90% de la technologie de Star Wars c'est juste, en réalité, du n'importe quoi,, comme la manière dont est traitée la physique dès le premier films.

Septième leçon. C'est vrai qu'on n'était pas au courant...

Si vous accordez de l'importance aux spécifités techniques des vaisseaux imaginaires, il vous faut alors aussi mentionner que la relativité du temps n'existe pas dans SW, que la vitesse de la lumière, c'est n'importe quoi, que toutes les planètes ont la même athmosphère et la même gravité, que dans les ponts d'embarquement de l'Etoile Noire, ouvert sur l'espace, on se promène sans combinaison, qu'un ver géant ne peut survire dans le vide de l'espace n'y si nourrir, qu'un dans un champ d'astéroides, en fait les astéroïdes sont séparés de plusieurs centaines de kilomètres, que la notion de temps ne semble pas exister dans toutes les 3 trilogies, on va et on vient comme si tout ce passait dans la même journée, ou au pire sur quelques jours (c'est particulièrement flagrant dans le V), il y en des centaines comme cela dans la saga.

Huitième leçon.
Verbiage inutile, visant à faire étalage de ses connaissances scientifiques et surtout destiné a noyer le poisson en tentant de justifier les incohérences SCÉNARISTIQUES des deux derniers sw avec des incohérences SCIENTIFIQUES parfaitement assumées et acceptés qui constituent le POSTULAT DE BASE sur lequel repose toute la dramaturgie de l'univers de Lucas. A savoir: des voyages supraluminiques, des champs d’astéroïdes compacts, voir des hangars ouverts sur l'espace.
Bon, la semaine prochaine, nous étudierons les aberrations du champ visuel et les effets relativistes en trajectoire d'approche d'un trou noir, la fusion des étoiles à neutron, le mur de Planck, et si vous n'êtes pas sages, les ondes gravitationnelles, vous êtes prévenus !!!

Starbuck
10/01/2018 à 22:32

Bon, ça pourrait encore être du verbiage complètement inutile et hors sujet mais c'est intéressant quand même parce que c'est assez révélateur: Pour Prof mysterek, les aberrations scénaristiques sont des DETAILS qui ne portent pas atteinte à la qualité intrinsèque d'un film. Pour être plus clair, un mec est poursuivi par des pourris qui veulent lui faire la peau sur le toit d'un building, Tout en courant, le mec repère le toit d'un building voisin, seule échappatoire possible, puisque derrière lui, y a des pourris armés jusqu'aux prémolaires et qu'autour de lui, c'est le vide. Le building voisin est à 50 mètres de distance... le mec saute, roulé-boulé et rétablissement sur le toit du building et en plus, gros doigt, aux pourris d'en face, qui sont tellement époustouflés par l'exploit qu'aucun d'entre eux ne pense à rétamer la gueule du mec a coup de gros calibreI...Ben pour le prof, c'est un bon film !!! Pourquoi? Ben parce que le saut en longueur sur une distance de 50 mètres, c'est une aberration scénaristique, d'accord, mais c'est un détail, et puis c'est sûrement le part-pris du réal !! et puis, pour le Prof, qui vous dit que le mec n'est pas un ancien champion olympique, hein, Quoi, pour vous, le signal ALERTE NAVET se déclenche ? Mais c'est pas possible, vous n'avez sûrement pas perçus les qualités IN-CON-TES-TABLES du film. bande de naze !!!et pourquoi le réal, il aurait pas le droit de faire faire ça à son personnage ? C'est SON film après tout, il fait c'qui veut !!! son œuvre ne vous appartient pas, merde !! Allez, coucouche paniers, sales bêtes !!! Mais c'est qu'ils mordraient en plus !!!,
Autre exemple: Une gonzesse se retrouve dans l'espace par moins 273 degrés sous zéro, la Force est puissante dans sa famille mais on l'a jamais vraiment vu s'en servir, bon. Hé ben, la nana passe en mode IronMan et rejoint l'astronef le plus proche.Quoi? Vous commencez a faire chier, avec votre ALERTE NAVET!!!! Mais c'est pas possible, vous n'avez sûrement pas perçus les qualités IN-CON-TES-TABLES du film. bande de naze !!! c'est seulement une petite aberration scénaristique de rien du tout !!! vous allez pas en faire trois caisses pour un DETAIL? !!!et pourquoi le réal, il aurait pas le droit de faire faire ça à son personnage ? C'est SON film après tout, il fait c'qui veut !!! son œuvre ne vous appartient pas, merde !! Allez, coucouche paniers, sales bêtes !!! Mais c'est qu'ils mordraient en plus !!!,

Plus