Holly Body
02/01/2018 à 00:10

@Nicotine46

Sans parler du fait que ces articles sont arrivés après la sortie (les premiers ayant été les rapports box-office du week-end de la sortie US : basés donc sur le public et son engouement), voire longtemps après (l'article ici), c'est bien d'infantiliser le public. Blâmer les grands méchants médias, poser un regard condescendant voire méprisant sur "les gens" incapables de lire ou de se faire leur propre opinion (sans compter que tout le monde ne lit pas la presse, et la majorité des gens selon les statistiques va au cinéma après avoir vu une bande-annonce, et pas en se basant sur un rapport box-office... sans compter que ceux qui lisent la presse pour avoir un indicateur de critique, auront été poussés par la presse à aller voir ce film vu l'engouement général), dire que c'est racoleur de parler d'échec quand même le studio l'admet à demi-mots, parler de réalité travestie sur un article avec un "?" dans le titre et à l'heure d'un bilan box-office objectivement pas bon (peu importe qu'on adore le film ou pas : ici on parle chiffres, et ils sont très moyens, voire mauvais vu le budget, le marketing et les ambitions), dire que seules les personnes à côté de la plaque oseraient dire que c'est pas l'un des meilleurs films de l'année (vive la diversité des goûts et la police du cinéphile)... Bienvenue dans la nouvelle version du débat sur internet, toujours intacte en 2018.

(Et l'excuse pour les films qui ont fait des bides y'a 30 ans, quand y'avait pas le méchant internet, c'est quoi ? Et si c'était juste les goûts du public, et plein de facteurs, autre que la soit-disant bêtise latente du public et les méchants médias ?)

STEVE
01/01/2018 à 23:54

Toujours mieux que n'importe quel autre blockbuster débile de cette année.

Mais sinon ce film ne m'a rien procuré. 2h40 pour une histoire si plate, c'est une belle coquille creuse. Mais au moins pas tout numérisé et rempli d'actions donc on peut louer ces audaces.

Mais il ne sera pas culte comme le premier:
Celui de Scott avait inventé un univers, un visuel, avec des images et une musique icôniques.
Même si on ne l'avait pas aimé à l'époque on ne pouvait que reconnaître son caractère unique. Ce que n'a pas cette suite qui ne fait que reprendre l'imagerie et le son sans atteindre les sommets poétiques de son ainé.

Sinon je constate encore que la misogynie supposée de ce film n'est qu'une enième aberrante polémique!
Les gens psychotent c'est grave...hallucinant et dangereux de lancer des grosses controverses sans fondement...

Paf le chien
01/01/2018 à 23:50

Comme souvent, une déception au Box office donne un très bon film ...

Nicotine46
01/01/2018 à 23:04

Non mais tout le monde (un temps soit peu sensé) sait très bien que ce film est le meilleur blockbuster de l'année.

Il se retrouve dans le 3/4 des tops de l'année que l'on peut lire de la part des critiques (sauf Ecranlarge...) ou du public. Et en général il se trouve même en très bonne position dans ces tops.

Mais j'ai un argument supplémentaire pour expliquer le box office décevant : ce genre d'articles que l'on a retrouvé assez souvent dans la presse ciné (et plus que de raison sur Ecranlarge..). Avec des titres racoleurs tels que celui-ci : "L'échec de Blade Runner 2049". ou par emple "Blade Runner 2049 ne séduit pas" ou encore "Déception pour Blade Runner 2049".

Des articles qui faisaient bien sur référence au box office, mais qui créait alors un amalgame entre les entrées et la qualité du film. Le quidam de base, qui ne lirait que les titres des articles, aurait alors eu l'impression que le film était tout simplement mauvais. Ce qui est faux.

Donc les articles comme ça (ou du moins les titres), on arrête s'il vous plait. Ca ne fait que travestir la réalité.

Dredd
01/01/2018 à 18:36

J'ai pas besoin d'argumenter (ENCORE) pour dire que j'ai trouvé ce film nul. Je n'ai pris aucun plaisir à voir ce truc. J'aurai peut-être pas du revoir l'original avant de me rendre au cinoche mais c'est mon avis, il n'engage que moi et je ne fais que le partager. Le cinoche est un art et comme tout art il n'y a pas d'avis unanime. La prochaine fois évitez de jouer les donneurs de leçons bande de ploucs ( désolé pour le langage). Bonne année 2018 à tous.

Birdy
01/01/2018 à 18:04

Je garde un beau souvenir de ce film, incomparable à un autre, et pourtant, il faut bien lui reconnaitre des défauts gênants. Son absence d'antagoniste de la force de Rutger Hauer, Ford qui vampirise le film pour de mauvaises raisons, un soulèvement des réplicants suggérés sans impact sur l'histoire, des perso secondaires trop creux ( pour un merveilleux : l'hologramme )...
Et un climax fade, car pour un combat certes original dans l'eau, on avait dans le 1er Blade Runner cet affrontement légendaire dans l'appartement puis sur le toit, avec cette image indélébile de Descart suspendu dans le vide, ou celle de Hauer qui s'assoie en tailleur et s'éteint sous la pluie. Rien n'égal la force suggestive des origamis, clairement suggérés dans le cheval de bois.
J'ai pourtant un vrai beau souvenir de ce film, car tout le reste m'a plu. Mais j'avais tellement envie de l'aimer ce film, alors que la masse de spectateurs d'auj n'a pu que trouver ce film surfait, lent, et vide.

Gage
01/01/2018 à 16:42

Un désastre ?

Plutôt une catastrophe attendu.

MystereK
01/01/2018 à 12:16

@Beerus

La longueur du film n'impacte pas sa qualité, mais le nombre de séances possibles de projeter une journée. De plus, certain spectateurs ne sont pas enclin à aller voir un film aussi long le soir à 21h lorsqu'il faut se lever le matin suivant pour aller bosser. Tout cela impacte le box office.

Beerus
01/01/2018 à 11:52

Je vois pas pourquoi on pointe du doigt la durée du film, j'ai pas senti le temps passé, par exemple les films de Tarantino sont long et j'entends personne se plaindre.

Beerus
01/01/2018 à 11:42

Blade Runner 2049 est un chef d’œuvre et l'avis de Scott on s'en tape vu la gueule de ses derniers films (notamment Covenant) il est mal placé pour parler.

Plus