Titou33
27/10/2017 à 09:58

@Ded arrête de te masturber le cerveau. L'humour bobo aristocrate c juste foireux...

Ded
26/10/2017 à 17:05

Ce que j'aime dans ces bouses intersidérales si bien décrites comme "peinturlurées aux couleurs d'un vivre ensemble goguenard", c'est que je ne suis pas obligé de les subir d'une part et que, d'autre part, je peux me délecter à la lecture de leurs fallacieux vocables sociaux passés au "révélateur" d’une plume objective. Que le cinéma français produise encore longtemps de telles sources d'inspiration critique afin que je puisse jubiler, du sommet des envolées confinant au lyrisme dans leur salvatrice cruauté analytique, à voir fourmiller le laborieux microcosme des tâcherons du cinéma hexagonal, dit comique...

Titou33
26/10/2017 à 14:38

@holly body quand je parle du splendide sa ne s'arrête pas au bronzé il on fait bien d'autres films de bande devenue mythique. Et pour ce qui et des critiques faite sur les babysitting sur écran large elles n'ont pas été faite par Mr Rioux mais par d'autre. je crois que mr Rioux n'ai pas le bon profil de critiques pour ce genre de film.

Holly Body
26/10/2017 à 12:59

@Titou33

Et comparé aux Bronzés 3, Cendrillon est pas si mal peut-être ? Les limites du jeu de la comparaison...

Sinon, t'auras peut-être vu que ce site a dit du bien des films de Lacheau, Babysitting et Alibi.com, il me semble. Donc va voir Epouse-moi mon pote (qui n'est pas réalisé par lui), et peut-être qu'on pourra discuter de son degré de médiocrité et bêtise. Sans rentrer dans cette opposition paresseuse de ciné intello et comédie populaire.

Titou33
26/10/2017 à 12:54

Je ne peut pas rentrer dans le détail du film que je n'ai pas vue ,mais je peut parler des trois précédentes réalisations de Philippe Lacheau. Et pour moi pour des petits films à petits budget ( surtout le premier babysitting) l'équipe a Fifi réussi à renouveler l'humour des comédies françaises comme le Splendide ou les nul à leur époques. On ne doit pas oublier qu'il n'ont pas 50 films derrière eux et que malgré un manque d'expérience dans la réalisation il compence cela par beaucoup de rythme qui donne une agréable impression d'énergie à leur films et des gags qui font mouches et dont on ressort avec la banane.
Pas besoin de faire des critiques assassine comme pour des films d'intellectuels car se ne sont que des comédies populaires drôle et efficace. Mr Riaux relativiser vos propos à la la nature même dès films dont vous écrivez la critique. Et pour finir si je devais les comparer au autres comédies française du moment ( Les aventures de Cendrillon pour ne pas le nommé) je dirais que les film de Lacheau sont de grand films !!

LaTeub
26/10/2017 à 12:08

Ce genre de "film" ne mérite même pas de sortir au cinéma, un DTV direct et c'est parfait. Tout est ringard, laid, beauf et sans intérêt... Faut vraiment avoir de la tune a perdre pour aller dans une salle obscure voir un étron filmique mal foutu, pas réalisé, pas photographié... Même l'affiche est a iech: laide et découpée à la serpe, ça me rappelle les vilaines comédies italiennes de la fin des 70's début 80's... Bref cela fait pitié tout ça...

Un dénommé José
26/10/2017 à 11:02

Vous n'êtes vraiment pas très sympa Mr Riaux. Je préfère partir plutôt que d'entendre ça.

alex
26/10/2017 à 10:52

D'accord avec votre point de vue, ce film se nourrit de clichés et les épuisent jusqu'a l'os, tout comme l'avait fait " mais qu'est ce qu'on a fait au bon Dieu " Humour facile, recette expresse mais qui malheureusement trouve son public. Plus que jamais il faut se demander pourquoi ce type d'humour existe encore, car s'il existe c'est qu'il trouve son public et avec tout le respect qu'il faut avoir pour les gouts de chacuns, cela est un peu inquiétant.

Dirty Harry
26/10/2017 à 10:52

C'est mieux ou moins bien que la cage aux folles ?

Lord Sinclair
26/10/2017 à 09:33

Le problème de cette génération de comiques est peut être leur public. Il s'adresse aux moins de 30 ans. Et il faut peut être s'avouer qu'en 2017, les beaufs, les réacs, c'est beaucoup les jeunes. Du pénible en survet' à la pouffe fan de télé réalité, beaucoup (pas tous) sont englués dans une pensée mongolo conservatrice. La jeunesse a longtemps incarné la remise en question, la revendication, un profond désir de justice et la recherche de nouvelles libertés. Plus en 2017. Une bonne partie se suffit d'une pensée réac (de la beauferie d'un Hanouna jusqu'au retour d'un religieux ultra réactionnaire). Ces gars là représentent peut être cette tendance. Il n'y a pas de succès par hasard. Cela nous dit forcement quelque chose...

Plus