Terminator 3 : Le Soulèvement des machines

Terminator 3 : Rise of the machines




25 fév. 2012 Par The Shut-Eye Star Rating 6

 

Assez mésestimé, peut être hâtivement et à tort, il est pourtant vrai que Terminator 3 n’arrive jamais à la hauteur de ses prédécesseurs. Ce n’en est pas moins un actioner honnête, plutôt bourrin, bien emballé et très fidèle à l’univers et à la mythologie Terminator. James Cameron ayant laissé les commandes, les producteurs se tournent vers ce yes-man et bon faiseur qu’est Jonathan Mostow.

Dix ans après, le film est bien à l’image de son époque, peu d’âme et peu de saveur, il use et abuse des effets spéciaux numériques et d'un cahier des charges à remplir impérativement. Jamais innovant, il se contente de reprendre des passages emblématiques de la saga. À l’image du méchant cyborg, ici féminisé, qui ne fait que s’inspirer du T-1000 immortalisé par Robert Patrick, mais en moins bien, même si plus joli à regarder.

Cependant, le film n’en est pas moins divertissant et prend même le luxe de montrer une scène de course poursuite des plus destructrices, rarement vue sur un écran. Toute une rue de Los Angeles y passe. Il est fort d’un rythme très soutenu et reste dans la logique linéaire des deux premiers. La trame est même intéressante, avec cette histoire de virus informatique, qui ramène à la menace invisible qui prenait tout son sens dans le 2. En revanche, des aspects de l’histoire sont plutôt mal exploités. S’attarder un peu plus sur la traque des lieutenants de John Connor aurait pu être intéressant, mais l'idée est vite expédiée.

Le film se permet également des ‘’folies’’, comme l’introduction de Schwarzy qui peut faire rire, mais qui peut aussi faire de le peine. D’ailleurs, le futur Gouvernator paraît bien fatigué dans cet opus. Il y a également beaucoup de clins d’œil appuyés, comme par exemple l’une des victimes qui travaille dans la même chaîne de fast-food que Sarah Connor jadis. Symptôme d’un film qui n’arrive pas à se détacher de ses ainés et n’arrive jamais à trouver son identité propre.


PHOTOS DU FILM

  Voir le photo  

  Voir le photo  

  Voir le photo  

PLUS DE PHOTOS

PARTAGER

En parler sur Facebook Voter pour cet article sur Wikio



Tonton BDM :

Star Rating 8
Douze ans après la révolution T-2, qui reste tout de même un des meilleurs films de tous les temps de l’univers, voici donc “Le Soulèvement des machines”, qui entretient d’ailleurs de biens curieux rapports avec la franchise made in Cameron : on est en face d’un semi-remake du second (le T-1000 est juste remplacé par [...]

Julien Foussereau :

Star Rating 8

Stéphane Argentin :

Star Rating 8

Patrick Antona :

Star Rating 7

Bruno Laurent :

Star Rating 7

Didier Verdurand :

Star Rating 7

Laurent Pécha :

Star Rating 7
On est ici à des années lumières de ce que James Cameron a créé. Reste que les effets spéciaux sont impressionnants, la poursuite en camions mémorable et la terminatrix a du répondant.

Vincent Julé :

Star Rating 7

Sandy Gillet :

Star Rating 6

Francis Moury :

Star Rating 5


dodeskaden02/06/2009 09:59 par dodeskaden

(À l’époque, je préférais retourner voir Métal Hurlant, que j’avais vu à sa sortie, mais avec scènes censurées par la main de ma grande sœur…) Oui mais il faut comparer le comparable… Métal Hurlant enfonce de loin tous les Terminator :love: (on me souffle dans l’oreillette que je n’aiyant pas encore [...] LIRE LA SUITE
Kira31/05/2009 13:19 par Kira

(après Star Wars, je suppose). :pochtron: ah ouais mais ça c’est obligé ! :$oufti: LIRE LA SUITE
Calamity31/05/2009 08:34 par Calamity

Toujours le meilleur de la série. Le plus spectaculaire, le plus rythmé, le plus drôle et le mieux écrit. De surcroît, depuis Stardust, je développe une affection irrationnelle pour Claire Danes. 8.5/10 :rolleyes: Voilà, ça y est, j’ai vu le troisième, qui me confirme, après la vision du 2, que j’aurais dû m’arrêter au premier. [...] LIRE LA SUITE

Newsletter