Gandahar

Gandahar

VOTRE NOTE: HateStar RatingLove



12 avr. 2012 Par jawssm Star Rating 5

 

Dernier animé de Laloux et gros échec au box-office (que ce soit en France ou outre-Atlantique), le problème majeur de ce film est l'absence d'une patte comme celle de Moebius pour "les Maîtres du temps" et d'un cliché du bon sauvage assez pesant.

Alors oui, c'est éminemment de la science-fiction pour adultes avec ses femmes nues et sa violence sèche mais le rythme languissant (une marque de fabrique chez Laloux) bloque un peu l'adhésion à une structure très classique. Des villages où règnent harmonie et respect infini de la nature (James Cameron peut dire merci) sont la proie d'hommes-machines changeant les êtres vivants (des autochtones bleus) en pierre. La reine Ambisextra, ayant assisté à ces attaques à travers ses oiseaux-miroirs envoie Sylvain Lanvère (pas très futuriste!) enquêter, lequel fait la rencontre d'une jolie rescapée joueuse de flûte, Airelle. Si le look des hommes-métal contraste violemment avec la large palette de couleurs claires de Gandahar, c'est surtout leur invulnérabilité et leur absence totale d'empathie qui les rend si terrifiants, de bien sinistres personnages très réussis.

Mais l'instigateur de ce génocide est un être baptisé Métamorph, aspirant toute la vie de Gandahar pour s'assurer une immortalité précaire tout en manipulant le temps à sa guise. Ce dernier est complètement organique comme le découvre le couple d'infortunés lors d'un sidérant périple digne du "Voyage fantastique" de Richard Fleischer! Si les autres créatures ont un goût de déjà-vu, les "transformés" ont une apparence judicieusement différente selon chaque individu, la reine dotée d'ailerons aux oreilles est divinement charismatique et son conseil uniquement féminin une excellente idée. Le dessinateur Philippe Caza ("les Enfants de la pluie") ne parvient cependant pas à émerveiller le spectateur comme son homologue Jean Giraud, tout comme le scénario n'est pas des plus originaux, surtout dans son final expédié. Par contre, une très belle partition signée Gabriel Yared et un érotisme très soutenu en font malgré tout un objet de curiosité attachant avec le poids des années.


LIENS SPONSORISES

PHOTOS DU FILM

  Voir le photo  

  Voir le photo  

  Voir le photo  

PLUS DE PHOTOS

CRITIQUES SPECTATEURS

TOUTES LES CRITIQUES

PARTAGER

En parler sur Facebook Voter pour cet article sur Wikio



Julien Foussereau :

Star Rating 6


La Rédaction03/09/2004 01:00 par La Rédaction

Gandahar

Vous pouvez discuter ici du film Gandahar. Cliquez ici pour voir la page complète : http://www.ecranlarge.com/movies-details-149.php LIRE LA SUITE

À ne pas manquer

Newsletter