Mathieu Kassovitz se mêle à la polémique et veut quitter la France8 janvier 2013 - Perrine Quennesson

Image 628941
0 réactions
0
Commentaires
0
Commentaires

Celui qui « enculait le cinéma français » l'an dernier, vient lui aussi de réagir sur les deux polémiques qui sévissent actuellement dans le monde du cinéma, l'exil de Gérard Depardieu et le salaire trop élevé des acteurs.

C'est ce midi dans l'Edition Spéciale sur Canal +, animée par Ali Baddou, que Mathieu Kassovitz s'est exprimé, de son point de vue à la fois d'acteur et de réalisateur : « Sur le concept même du travail d'acteur, je considère qu'on est tous trop payés. Maintenant est-ce que les acteurs français sont trop payés ou pas ? Je pense que la réponse est oui et non. Ils sont trop payés par rapport à plusieurs choses comme la rentabilité des films. Mais ils ne sont pas trop payés parce qu'on ne travaille pas tous les jours de l'année ».

L'acteur du récent Le Guetteur semble lui-même s'étonner de la façon dont les salaires sont envisagés par les producteurs et les chaines de la télévision : « Les raisons pour lesquelles on me le donne (mon salaire - NDLR), ce qui est étrange, ne sont pas liées à ma capacité à faire rentrer des gens dans la salle mais plus à ma capacité à amener les financiers dont vous, les chaînes de télé, à rentrer dans un film ».

Au cours de la discussion, Kassovitz avoue lui-même penser à quitter la France : « Je suis en train d'essayer de dégager de ce pays comme Depardieu, pas pour les mêmes raisons parce que malheureusement, je ne suis pas aussi riche que lui. Créativement parlant, j'ai du mal à continuer à travailler dans un pays qui a enfermé le cinéma dans une espèce de copie conforme d'un modèle américain » et au passage, il soutient le Cyrano devenu russe : « Quelqu'un qui gagne plus d'1 million d'euros, s'il doit être taxé à 75% dessus... Si je gagnais ça, au revoir ! » tout en regrettant son départ : « Sa grandeur a amené au monde entier une vision de la France et on perd ça ».

Courage, fuyons ?

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire