The Hobbit, les premières images divisent25 avril 2012 - Simon Riaux

Image 597391
0 réactions
0
Commentaires
0
Commentaires
On attendait avec impatience quelles seraient les premières réactions suite aux extraits du Hobbit de Peter Jackson, projeté au Cinema-con dans les conditions voulues par son auteur, à savoir au rythme de 48 images par secondes. Une transformation décidée par le metteur en scène, qui estime obtenir ainsi un rendu beaucoup plus fluide et vivant qu'en utilisant des pellicules classiques, dotées de 24 pictogrammes par seconde, norme définie originellement par le mieux disant économique et technique, aucunement artistique. Toutefois, les réactions à la projection de quelques dix minutes du Hobbit ont été pour le moins... mitigées.

 

 

« C'est totalement anti-cinématographique. Les décors ressemblent à des décors. J'ai été sur des plateaux comparables à ceux du Hobbit, et les décors ne ressemblent même pas à des décors lorsque vous vous y promenez, mais ça, ça ressemble à des décors. L'autre comparaison qui m'est venu pendant la projection, c'est que tout ça ressemblait beaucoup au rendu d'un making of. La suspension d'incrédulité est complètement balayée. »

Devin Faraci, Bad Ass digest


« À la fin de la projection, je n'étais plus certain de vouloir découvrir le film dans ce nouveau format. Ce n'est vraiment pas ce que je pensais dire. Au final, ça ne ressemble plus du tout à du cinéma, mais à un ersatz d'HD TV. »

Steve Weintraub, Collider


« Le résultat, c'est que vous ne regardez pas un film. Vous êtes devant, semble-t-il, une vidéo en haute définition qui pourrait avoir été tournée en même temps que les prises classiques, plus cinématographiques, destinées aux cinémas. C'est à couper le souffle, de la pure fluidité, et beaucoup plus d'information. Cela rend les scènes d'action plus réalistes, car elles semblent trop réelles pour avoir été manipulées, et les CGI également, pour les mêmes raisons. »

Alex Billington, First Showing

 

 

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire