Kim Novak, violée par The Artist ?10 janvier 2012 - Simon Riaux

Image 587028
0 réactions
0
Commentaires
0
Commentaires

Kim Novak a littéralement crié au viol, comme le rapportent nos confrères du Hollywood Reporter et de Variety. L'actrice de Vertigo y exprime son dégoût suite à l'emploi dans The Artist de la musique originale composée par Bernard Hermann pour Vertigo. « Je veux rapporter un viol. J'ai l'impression que mon corps - ou du moins mon corps de travail (corpus ?)- a été violé par le film The Artist. (…) Ce film pourrait et devrait être capable d'autonomie, et ne pas dépendre des compositions de Bernard Hermann destinées au Vertigo d'Alfred Hitchcock, pour accentuer sa dramaturgie. » Il s'agit pour la comédienne ni plus ni moins de « tricherie, » dans un élan d'emphase, elle conclut sur vibrant « Honte à eux ! »

 

 

 

 

 La réplique ne s'est pas faite attendre, et Michel Hazanavicius a fait connaître sa position dès le lundi 9 janvier. « The Artist est une lettre d'amour au cinéma, il est né de mon admiration et de mon respect (ainsi que de ceux de mon casting et de mon équipe) pour le cinéma à travers l'histoire. J'ai été inspiré par les travaux d'Hitchcock, Lang, Ford, Lubitsch, Murnau et Wilder. J'aime Bernard Hermann, sa musique a été utilisée dans de nombreux films, et je suis heureux qu'elle soit dans le mien. J'ai le plus grand respect pour Kim Novak et suis désolé d'entendre qu'elle n'est pas de cet avis. »

Un débat creux et (estimons-nous) stérile, ne pouvant que venir polluer la campagne des Oscar, et qui surgit bien opportunément. Plus sérieusement, la question réactive celle soulevée par Godard quant à la difficulté de pratiquer la citation au cinéma, alors que d'autres arts s'accommodent fort bien de l'intertextualité, de la reprise, ou des citations pures et simples. Comme quoi, même si son Film Socialisme manque un peu de pépées dénudées, d'explosions, et contient un peu trop de Badiou, Jean-Luc a parfois du bon.

 

 

 

 

 

 

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire