Sixties, drogue et Vice pour Downey Jr12 décembre 2011 - Simon Riaux

Image 584250
0 réactions
0
Commentaires

Si Robert Downey Jr aura su retrouver le chemin des tapis rouges avec une réussite remarquable, remettant en scelle des franchises qu'on n'imaginait pas forcément renaître de si tôt, le comédien a heureusement des projets originaux sous le coude. Alors que Sherlock Holmes 2 sera bientôt sur les écrans, que les Avengers vont connaître les joies de la post-production, que Iron Man 3 devrait se retrouver en boîte durant le semestre 2012, l'acteur compte profiter de l'été pour faire autre chose que somnoler sur une plage de Malibu, entre deux top modèles mineures et portées sur la boisson.

Plutôt que de s'adonner à la luxure avec le talent propre aux stars de tout poils, il fera équipe avec Paul Thomas Anderson pour un projet des plus casse-gueule et ambitieux. Les deux compères souhaiteraient donc, comme l'acteur l'a confirmé à MTV, adapter Inherent Vice de Thomas Pynchon. Ce dernier étant réputé inadaptable, voire illisible pour les allergiques aux délires érudits et psychédéliques du mystérieux romancier américain. On ne saurait trop vous recommander de vous jeter sur les écrits de l'auteurs, vertigineux, drôles, et inclassables, ainsi que de suivre le développement du projet, qui s'annonce haut en couleur. Cette ambitieuse union de talents n'avait plus donné de nouvelles depuis 2010, si bien qu'on croyait le projet abandonné, dieu merci il n'en est rien.

Il y sera question de Doc Sportello, embarqué par une ex un brin encombrante dans un improbable plan de kidnapping de milliardaire. Tout cela oscillera entre polar et délire sous psychothropes, alors que notre héros croisera des dockers, des dealers, un complot en dentisterie, et un joueur de saxo sous couverture. On attend cette plongée de delirium en pleines sixties avec fébrilité.

 

 


 


commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire