Rock'n Roll : pourquoi il est vital de détester Guillaume Canet

Mise à jour : 18/02/2017 15:52 - Créé : 16 février 2017 - Jacques-Henry Poucave
Photo La Nouvelle guerre des boutons
233 réactions

Soutenir les artistes, c’est bien. Analyser leur travail, le mettre en perspective et l’encourager, c’est important. Mais parfois on a juste envie de s’essuyer les dock cloutées sur leurs gueules d’ange. C’est mal mais c’est comme ça.

Et justement, au petit jeu du type qu’on déteste parce qu’il n’y pas vraiment de raison de le détester, Guillaume Canet fait figure de poids lourd triple champion du monde imprenable. Pourquoi est-il urgent de conspuer Guillaume Canet ? On vous explique.

 

Photo Guillaume Canet

 

PARCE QU’IL EST TROP SYMPA POUR ETRE HONNETE

Regardez un peu ces yeux en trou de pine, ce sourire qui s’étend d’une oreille à l’autre, cette tronche de type qui aime les gens et encore plus ses amis. Écoutez cette voix douce mais pas monocorde, chaleureuse mais pas cul-cul. Regardez ce corps d’éternel adolescent, tout doux tout lisse.

Franchement, c’est louche. Mais genre, grave louche. Si avec une dégaine aussi gentille, le mec n’égorge pas des fées dans sa cave, je ne m’y connais pas.

 

Photo Guillaume Canet, Camille Rowe

 

PARCE QUE ÇA A L’AIR DE LUI DEPLAIRE

À en croire sa réaction heurtée suite à l’échec de Blood Ties, ou tout simplement son souhait de faire aujourd’hui un film dont il est le héros (et lui donne l’occasion de répondre à tous ceux qui causent de lui à tort et à travers), Guillaume Canet n’aime pas qu’on ne l’aime pas.

Et pour le coup, détester quelqu’un qui n’en prend pas ombrage, ça n’a aucun intérêt. Quitte à haïr, autant que ce soit quelqu’un que cela met plus bas que terre.

 

Photo Guillaume Canet

 

PARCE QUE LES PETITS MOUCHOIRS

Peu importe que vous aimiez les huitres, peu importe que vous passiez toutes vos vacances de petit bourgeois au Cap Ferret, peu importe que vous ayez laissé mourir votre meilleur ami tout seul à l’hôpital comme un vulgaire génocideur serbe. Peu importe vos tropismes et biais de confirmation, Les Petits Mouchoirs est une totale atrocité, sorte de précipité solide de ce que la corps social hexagonal contient de plus crassement bête, vulgaire et content de soi.

Et si vous avez pleuré quand Gilles Lellouche pose la main sur le ventre de Marion Cotillard, vous méritez d’avoir les ongles arrachés par Christine Bravo, un lendemain de cuite. Point barre.

Du coup, il faut bien détester celui qui a fait Les Petits Mouchoirs.

 

Image 506446

 

PARCE QUE MARION COTILLARD

C’est un sport national en France : on vomit copieusement les femmes de pouvoir, pour peu que leur carrière soit admirable et leur talent impressionnant. Du coup, tout le monde crache sur Marion Cotillard, et tout le monde se sent très légitime, parce que oui, la scène de sa mort dans The Dark Knight Rises est complètement pétée.

C’est débile et c’est sexiste. Du coup, pour équilibrer la balance et venger le beau sexe, il est vital de plutôt détester son mec.

 

Jappeloup

 

PARCE QUE LES CHEVAL

Guillaume Canet adore le cheval et pratique régulièrement l’équitation. Alors déjà, seul Jean Rochefort est autorisé à rester totalement hype même en causant canasson et puis ensuite, les "cheval", ce n’est bon qu’en steak. Tartare de préférence.

 

Photo Guillaume Canet

 

PARCE QUE ROCK’N ROLL

Rock’n Roll. Non mais sérieusement. Tout était pour ainsi dire écrit. Entre une série de machins complètement loupés ou surévalués, un couple épatant, une bienveillance surréaliste de la part de la presse, un look bien trop cool pour être honnête (voir plus haut) et un nouveau film au synopsis complètement mégalo, on se disait que ce dossier serait d’une facilité déconcertante à écrire.

Manque de pot, il y a plein de bonnes choses dans Rock’n Roll. Pire : il y a même des idées complètement dingues et un peu kamikazes. Genre, même quand toutes les étoiles sont alignées, quand on s’apprête à écrire des horreurs sur lui, le Canet déjoue nos pronostics (la critique ICI).

Comme si ça allait nous arrêter.

 

Photo Une vie meilleure

 

commentaires

Matt 18/02/2017 à 15:52

Assez maladroit

La Rédaction 18/02/2017 à 13:24

@Orthographe

Oui donc évidemment c'est intentionnel.
D'où les guillemets dans le paragraphe en question :
(...) les "cheval", ce n’est bon qu’en steak (...)

ORTHOGRAPHE 18/02/2017 à 12:31

???? LES CHEVAL ????

The Shell 17/02/2017 à 09:13

CQFD...

HAL 16/02/2017 à 21:49

Ouin ouin Jacques-Henri vient faire câlin à Canet qui en a bien besoin le pov chou. Oui c'est du 2nd degré (merci @ Shell qui est le Seul à comprendre parce que nous autres les abrutis...) mais comme d'autres ici je me demande quel est le but : comme si le fait de critiquer le cinéaste Canet faisait de nous des voyeurs de sa vie privée (qu'il met lui-même en scène, merci) dont perso je n'ai que faire, Cotillard ou pas. cette façon de tout englober pour rendre caduque toute critique d'un mec qui en TANT que metteur en scène n'a pas fait grand chose de consistant (euphémisme) et qui avec ce film n'est pas plus convainquant (parler de malaise quant à la 2eme partie me fait rire) est assez malhonnête^te...deuxième degré bien entendu.

Seb 16/02/2017 à 18:00

Heu...Guillaume Canet, ce n'est pas ce gars qui a été marié à Diane Kruger, qui vit avec Marion Cotillard et à qui, dans l’intervalle, on prête une liaison avec Carla Bruni (époque pré-botox). Ca fait quelques raisons de le détester non ?

Walter 16/02/2017 à 17:05

C'est quoi, cet article? Du venin camouflé sous un pseudo-humour, ou l'inverse? Consternant...

Boarf..... 16/02/2017 à 14:58

Mouais comprendre le second degré est une chose, savoir l'utiliser en est une autre. On ne peut pas être d'accord avec tout sous prétexte que "c'est du second degré". Je trouve que ça manque de subtilité pour du second degré du coup j'ai pas trop ri, pas trop pleuré enfin bref un peu déçu par cet article

Bob 16/02/2017 à 14:41

Haha très sympa cet article !

Bah oui 16/02/2017 à 14:34

Les Petits Mouchoirs est en effet un film bien immonde. Merci de le rappeler.

Plus

votre commentaire