Gérardmer 2012 : ce qui nous attend17 janvier 2012 - Simon Riaux

Image 587719
0 réactions
0
Commentaires

Le 19ème festival de Gérardmer aura lieu du 25 au 29 janvier 2012, et pour tout vous dire, il nous tarde méchamment de découvrir la sélection de ce rendez-vous fondamental pour tout amateur de triperies vosgiennes. Le festival amorce une mutation que l'on souhaite de tout cœur réussie, prend acte de la naissance parisienne du PIFFF, et de la mutation du marché, assume l'aspect caduque de la sélection DTV, ce qui aboutit à la création d'une nouvelle section, baptisée Extrême, qui entend nous chatouiller l'œsophage comme il se doit. Sans plus attendre, jetez-vous sur ce costaud programme.

 

 

Films en compétition


BabyCall, de Pal Sletaune

Une mère s'enfuit avec son fils de huit ans, afin d'échapper à la violence de son époux. Mais l'appartement dans lequel elle trouve refuge pourrait bien l'exposer à une menace encore plus dangereuse.

Avec Noomi Rapace.


Beast, de Christopher Boe

Bruno aime son épouse, mais ses sentiments, ainsi que son apparence vont se transformer et fair ede lui une créature nouvelle, sans retour possible.


The Cat, de Seungwook Byun

Une jeune femme travaillant dans une animalerie voit ses proches décimés dans de mystérieuses circonstances, alors qu'un chat qu'elle a dû recueillir hante ses rêves.


Eva, de Kike Maillo

Un jeune surdoué de la robotique a l'occasion de créer le premier robot libre. Il s'agira d'Éva, inspiré par la fille de son frère et son amour de jeunesse...

Avec Daniel Brühl, présenté au festival de Sitges.

 


 

 

Hell, de Tim Felhbaum

Film catastrophe où la terre est devenue tellement chaude qu'il est difficile d'y survivre, à tel point que tout le monde cherche de l'eau sans songer à mettre du pastis dedans.


La Maison des ombres, de Nick Murphy

Dans les années 20, la plus grande chasseuse de spectres d'Angleterre se retrouve face à une délicate affaire, où elle croit un temps pouvoir déceler une explication rationnelle. Jusqu'à ce qu'elle soit confrontée à un spectre pas franchement amical.


The Moth Diaries, de Marry Harmon

Rebecca est dans un pensionnat de jeunes filles, parce qu'il faut bien que quelque chose lui arrive, et que c'est la mode, elle découvre une jeune vampirette nubile.

Venise quand tu nous tiens...

 

 

Pastorella, d'Emilio Portes

Chucho joue le diable chaque année, dans la pièce de son village, mais cette année, quelqu'un d'autre est désigné. Un choix qu'il ne peut accepter, le bien contre le mal vont s'affronter.



Hors compétition


OUVERTURE : Twixt, de Francis Ford Coppola

CLÔTURE : The Divide, de Xavier Gens

SÉANCE ENFANTS : Le Petit Poucet de Marina de Van

Beyond the black rainbow de Pano Cosmatos

The Caller de Matthew Parkhill

Chronicle de Josh Trank

Comforting Skin de Derek Franson

Corman's world de Alex Stapleton

The Day Douglas Aarniokoski

Emergo de Charles Torrens

Invasion of Alien Bikini

Norwegian Ninja de Thomas Cappelen Mailing

Perfect Sense de David Mackenzie

Rabies de Aharon Keshales &Navot Papushado

The Theatre Bizarre

Underwater love a pink musical, de Shinji imoka

The Woman de Lucky McKee

 

 


 



Section Extrême


Blood Creek de Joel Schumacher

Michael Fassbender en nazi d'outre-tombe pour Michael Schumacher, on dirait un peu un rêve de déviant de cinéphile aviné, indispensable donc.

Choose de Marcus Graves

Grave Encounters, des Vicious Brothers

The Incident, d'Alexandre Courtès

Mother's day, de Darren Lynn Bousman

 

 

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire