Critique : Naked weapon

Date de sortie 01/01/2005 01h32 Titre original Chek law dak gung Réalisé par Tony Ching Siu-Tung Avec Maggie Q , Anya , Jewel Lee , Marit Thoresen , Almen Wong Pui-Ha , Daniel Wu (II) , Pei-Pei Cheng , Dennis Chan , Hoi Lin Genre Action , Arts Martiaux Nationalité -
écranlarge
lecteurs votre avis
15/06/2007 - Critique Ilan Ferry
A l'heure où Dead or Alive et ses plantureuses combattantes s'apprêtent à envahir les salles obscures (le 18 juillet précisément), Naked Weapon nous livre sa vision très personnelle de la girl power. A l'image d'un Tarantino avec ses deux derniers films, le réalisateur Siu-Tung Ching iconise ses héroïnes pour mieux les propulser au firmament des badass les plus hargneuses du cinéma d'action. L'occasion pour le cinéaste de livrer, avec tout de même quatre ans d'avance, une réjouissante alternative aux sympathiques combats de Corey Yuen. Au programme : castagnes, gunfights percutants et morceaux de bravoure dopés aux CGI le tout saupoudré d'un érotisme soft prompte à éveiller la fibre érotomane de tout mâle normalement constitué ! Telles des miroirs déformants de Charlie et ses drôles de dames, les jolies tueuses de Naked Weapon n'ont qu'un seul mot d'ordre : séduire pour détruire.

 

 

Malheureusement, après une première partie percutante empruntant aux plus emblématiques sous genres du cinéma d'exploitation (intro sexy et musclée, entraînement stallonnien et crêpages de chignons réjouissants) où le WIP (Women in Prison) côtoie aussi bien le film de kung fu que la sexploitation et son saphisme latent, la seconde partie se montre étonnamment sage au vu de son sulfureux sujet. Si les amateurs pourront admirer les formes de la plantureuse Maggie Q dans une scène d'amour empruntée à Tant qu'il y aura des hommes ainsi que sa formidable souplesse lors d'un combat final ridicule invoquant respectivement les philosophies martiales et environnementales de Matrix et Pocahontas, le manque d'audace de l'entreprise et ses trous scénaristiques béants risquent fort de les faire déchanter. Capitalisant essentiellement sur les charmes de ses deux actrices principales, les jolies Maggie Q et Anya, Naked Weapon est un honnête divertissement du samedi soir qu'on aurait aimé voir plus abouti dans ses partis pris.

Résumé

critiques lecteurs votre critique !

Aucun commentaire.

votre critique