Saison 1 Parker Lewis ne perd jamais : La série culte arrive enfin en DVD

Photo Parker Lewis
226 réactions
24 juin 2016 - Christophe Foltzer

Parmi les séries de notre enfance, s'il y en a une que l'on voulait absolument revoir et posséder en DVD, c'est bien Parker Lewis ne perd jamais. Monument de fun, de cool et d'absurdité, il parait évident que presque 30 ans après sa création, elle n'allait rien perdre de son génie. Verdict ?

Pour les plus jeunes d'entre nous qui ne connaitraient pas ce monument de la comédie télévisuelle, disons simplement que Parker Lewis ne perd jamais, c'est du Ferris Bueller sous acide, du John Hughes qui aurait un peu trop fricoté avec Tex Avery. Nous y découvrons le quotidien du lycée Santo Domingo, pris en tenaille entre son proviseur tyrannique, Mademoiselle Musso, et le trio frondeur composé de Parker, Mikey et Jerry. La fine équipe domine l'établissement, gère son économie interne, s'impose comme le vrai patron de l'ombre et ne recule devant rien pour rester au top du cool. Entouré d'une galerie de personnages tous plus loufoques les uns que les autres (le géant Kubiak, la soeur machiavélique de Parker), Parker Lewis traverse l'adolescence avec la facilitié d'un jeune entrepreneur américain des années 90, où les grandes leçons de la vie sont moins importantes que le profit et la popularité que l'on peut en tirer.

Photo Parker 2

Tout cela évidemment sur un mode second degré et bon enfant qui réserve de grosses barres de rire, encore aujourd'hui d'ailleurs. Parce qu'à l'époque, Parker Lewis c'était énorme pour les collégiens/lycéens que nous étions. Nous voulions tous devenir son pote et être un petit Parker dans la vraie vie, invincible, super intelligent, imbu de lui-même, populaire mais profondément humain et attachant. Un modèle pour la jeunesse qui explique probablement l'état du monde actuel. Parsemé de répliques cultes tombées depuis dans le domaine public ("Synchronisation des montres", "Aucun problème", "Note pour plus tard") Parker Lewis ne perd jamais manquait cruellement à notre DVDthèque.

Photo Parker 1

Un manque enfin comblé puisque l'éditeur Condor sort aujourd'hui la première saison sur ce support. Répartis sur 4 disques, les 20 premiers épisodes nous sont proposés en VO et VF Stéréo 2.0 tout ce qu'il y a de plus basique mais dans une bonne qualité. Par contre, nous n'en dirons pas autant pour le master vidéo utilisé. Proposé dans son 4:3 d'origine, il n'est pas d'une grande qualité et l'on peut s'étonner que l'éditeur nous ait proposé la série dans un transfert aussi médiocre. Renseignement pris, Condor a en réalité repris le master utilisé pour la sortie DVD de la série aux Etats-Unis et et l'on peut s'étonner que là-bas, une remasterisation n'ait pas été effectuée. On comprend donc que Condor n'ait pas investi dans un coûteux processus de nettoyage de l'image, surtout pour une série qui doit certainement représenter un marché de niche aujourd'hui. On se retrouve donc avec la qualité de diffusion de l'époque. Un point noir qui pique un peu les yeux au début mais qui se fait progressivement oublier face à l'excellence du programme. On ne peut pas tout avoir et c'est déjà un miracle que la série soit enfin disponible en DVD, d'autant qu'étrangement, pour tous ceux qui ont vécu la série à l'époque de sa diffusion, cet écueil fait l'effet d'une madeleine de Proust et l'on se plait à craindre de la découvrir avec une qualité optimale de peur que la magie ne soit rompue. Etrange, effectivement.

Photo Parker 3

Car, comme nous l'apprend le seul bonus de cette édition, un documentaire rétrospective sur la série, ce n'était pas gagné d'avance et il a fallu que l'équipe se batte contre de sérieux problèmes de droits qui ont paralysés le show pendant des années pour que le miracle se produise. Au cours du docu, nous retrouvons donc notre casting vieilli par le temps (et cela risque de choquer plus d'une fois) mais toujours aussi passionné par l'oeuvre qu'il a créé. Un bonus émouvant qui met en avant la belle énergie et l'aspect précurseur et novateur de la série, tout autant que le grand vent de liberté qui soufflait sur le tournage. Passionnant et complet, il fait figure d'incontournable pour tout fan de la série.

Photo Parker 4

Photo Parker 5

Photo Parker 6

Même si la qualité vidéo fait un peu pâle figure en regard des attentes, il est indispensable d'acheter Parker Lewis ne perd jamais en DVD, ne serait-ce que pour se replonger dans les aventures loufoques du trio et faire connaitre cette immense série à la majorité de votre entourage qui ne doit probablement pas être au courant de la merveille qu'il rate. Et aussi pour encourager l'éditeur à sortir les deux saisons restantes. Parce que Parker Lewis, c'est le bien et ça n'a pas pris une ride. Bref, claquage de RSA obligatoire pour le coup, les copains.

commentaires

Satan la teub 26/06/2016

Note pour Rigolax: eh bien figure toi que je l'ai revu il y a moins de 2 ans de manière pas très légale, elle (la série) tient fichtrement bien la route 30 ans après et mes souvenirs de jeunesse n'ont pas été abimés, au contraire.

BABA Hanouna 24/06/2016

je l'achete demain !

Dirty Harry 24/06/2016

Synchronisons nos montres ! Aaah les années 90, toute mon adolescence pleine de fluo et de coupes au gel...espérons que le souvenir chéri soit Proustien et croustillant.

rigolax 24/06/2016

Note pour plus tard : ne pas revoir cette série et conserver mes souvenirs d'ado...

DVD man 24/06/2016

Vu en présentation dans un magasin. Pas entendu le son mais la qualité de l'image est très moyenne, voir mauvaise !

RiffRaff 24/06/2016

Perso j'aurai peut être craqué pour un intégral à prix raisonnable... Mais à 30€ la saison je passe.
Pour info la série complète est sortie en sd sur support blu-ray en allemagne pour 24€.

maxleresistant 24/06/2016

Yes!

votre commentaire