Le juge Fayard dit "Le Sheriff" : Enfin un DVD qui rend justice ?

Photo Affiche
2 réactions
19 mars 2016 - Chris Huby

Cinéaste politique et engagé, Yves Boisset n'a jamais fait de compromis, ce qui lui a énormément compliqué les choses lors de sa prolifique et exemplaire carrière. Son film le plus polémique est maintenant disponible pour tout le monde. De quoi rehausser notre image du cinéma français.

Le 3 juillet 1975, à 2h42 du matin, le Juge Francis Renaud tombe sous les balles d'un commando armé alors qu'il rentrait d'une soirée chez des amis avec son compagne. L'affaire avait fait grand bruit à l'époque, d'autant plus qu'il s'agissait du premier meurtre d'un juge depuis l'Occupation et avait révélé immédiatement des liens étroits entre le célèbre Gang des Lyonnais et le Service d'Action Civique cher à Charles Pasqua. Une affaire d'état en somme, une véritable épine dans le pied de la République, qui sera plus ou moins étouffée au terme de 17 ans d'enquête par un non-lieu et un prescription. Un tel sujet ne pouvait qu'intéresser le réalisateur Yves Boisset.

Photo Fayard 2

Réalisateur engagé et sans concessions, Yves Boisset a toujours utilisé son art pour chercher la vérité, explorant les arrières-cours sales de nos sociétés, n'hésitant pas à mettre son nez là où il ne faut pas. Si R.A.S avait déjà jeté un pavé dans la mare, c'est bien avec ce film inspiré de l'affaire Renaud, Le Juge Fayard dit "Le Sheriff", qu'il a mis le feu aux poudres. Bien que le film s'inspire des faits réels et pourrait sans problème se réfugier derrière son statut de fiction, Boisset n'en a que faire et décide de rentrer dans le lard avec une hargne que l'on ne voit que trop rarement ces derniers temps dans notre cinéma hexagonal. A l'heure où les films soi-disant engagés ne sont que des produits bien calibrés surtout pas destinés à déranger, revoir un film tel que Le Juge Fayard fait extrêmement de bien et redonne foi au cinéma en tant qu'objet de réflexion sur notre monde.

Photo DVD menu

Une démarche qu'il aura payé très cher, puisqu'il fut dans le collimateur de la justice, des pouvoirs publics, du S.A.C. et que le film fut censuré (ce qui paradoxalement contribua à son succès) et que le réalisateur lui-même subit diverses menaces et agressions.

Le DVD que nous propose aujourd'hui Jupiter Films tente de rendre justice à ce chef-d'oeuvre du cinéma français depuis trop longtemps invisible. Si l'on se retrouve avec un film au format d'origine respecté, on peut se sentir un peu lésé par rapport à l'appellation "Restauration". Sans que l'image ne soit horrible, on pouvait s'attendre mieux avec une telle annonce. Non pas que cela soit catastrophique, loin de là, mais quelques flous, une légère pixellisation par moments gâchent un peu le plaisir. Mais on imagine sans peine la difficulté qu'ils ont dû connaitre pour trouver un master d'excellente qualité susceptible de donner une vraie bonne restauration. Mais ne boudons pas notre plaisir, l'image est loin d'être horrible, les couleurs sont bonnes et cela ne gâche en rien le plaisir que nous avons à redécouvrir ce film. D'autant que le traitement sonore fait honneur au métrage, en respectant son excellent mono d'origine. Un plaisir des yeux un peu en dessous des attentes mais un bonheur des oreilles évident.

Photo Fayard 1

La partie bonus, composée d'un seul module, pourrait paraitre un peu chiche comparée aux éditions Ultimate des films récents si elle ne recelait pas un véritable joyau. En effet, durant 72 minutes, Yves Boisset et Eric de Mongolfier (Ancien procureur de la ville de Nice) nous offrent une interview fantastique et totalement inédite autour du film, qui dépasse rapidement le cadre du sujet pour aborder des problèmes beaucoup plus importants. Nous nous retrouvons alors sans crier gare face à une réflexion de fond sur la place du cinéma dans le contexte politique, la recherche de la vérité, le fonctionnement critiquable de notre système judiciaire, l'engagement moral et philosophique de chacun ou encore les différentes manipulations communes pour étouffer diverses affaires sensibles.

Bref, un moment exceptionnel qui fait de cette édition un incontournable pour quiconque se pose des questions sur le monde dans lequel il vit et souhaite enfin avoir un éclairage honnête, franc et sincère.

Photo Fayard 3

Si la qualité de l'image est légèrement en deça de nos attentes, cette édition du Juge Fayard n'a pas à rougir. Elle compense cette scorie habilement par un piste sonore exemplaire et un bonus phénoménal. De toute façon, que les choses soient claires, Le Juge Fayard dit "Le Sheriff" est un indispensable de toute DVDthèque et le bonheur de l'avoir enfin en vidéo suffit à acheter cette édition un peu chère, certes, mais totalement incontournable.

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire