Test : Loved ones (The)

0 réactions
0
Commentaires
17 octobre 2011 - Tonton BDM

Film de petit malin sans âme ou véritable claque digne d'un Tobe Hooper de première bourre ? The loved ones divise la communauté des fantasticophiles en deux clans visiblement irréconciliables. Difficile d'évoquer le film sans trop en dévoiler, aussi vous faudra-t-il vous faire une idée par vous même. Deux choses semblent acquises pour tout le monde cela dit : premièrement, le film vous réservera probablement quelques grincements de dents à cause de séquences vraiment très douloureuses, et ensuite, tout le monde semble s'accorder pour dire que Robin McLeavy, la jeune femme jouant Lola, est vraiment, mais alors vraiment flippante.

 

Accédez à la galerie en cliquant sur la capture ci-dessous :

Loved Ones



Editeur relativement discret sur le marché de la HD, ARP Sélection frappe un grand coup avec le Blu-ray de The loved ones : définition impeccable, piqué précis, colorimétrie naturelle, contrastes tranchants... Malgré le fait qu'il ne soit pas sorti en salles, le film est présenté en 1080/24p ; bref, si l'on omet deux trois fourmillements discrets, c'est un sans faute. Coté son, l'éditeur continue le bon taf en nous proposant deux mixages en DTS-HD Master Audio 5.1, immersifs en diable. On privilégiera cela dit la version originale, un peu plus dynamique et naturelle que sa petite sœur la VF. Au rayon des suppléments, ARP nous propose une longue série d'interviews de toute l'équipe technique (acteurs, réal, prod, effets spéciaux, décorateur...), au ton malheureusement un poil trop promotionnel pour être honnête. Le réalisateur Sean Byrne y apparaît notamment assez imbu de sa personne, genre « oui, avec mon film je vais révolutionner le genre, voyez ». Bref, certaines anecdotes valent le visionnage, mais on peut également s'en passer, histoire de garder intacte la force et la magie du film.



Apport HD : Indispensable si vous aimez le film !

 

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire