Test : Ghost writer (The)

0 réactions
0
Commentaires
0
Commentaires
7 septembre 2010 - Clément Benard

Bénéficiant d'un magnifique transfert HD, l'édition Blu-ray de The Ghost writer offre une image d'une très grande qualité. Au-delà d'une définition idyllique et de la profondeur de champ que cela permet, le remarquable travail du directeur de la photographie, Pawel Edelman, est parfaitement restitué en terme de couleurs (dominance des teintes froides) et de contrastes. Les décors en fond vert sont tous remarquablement incorporés, offrant un résultat bluffant. Le grain argentique du film est restitué tout en subtilité. Coté son, le long métrage propose les traditionnelles pistes DTS-HD Master audio 5.1 (VOST ou VF). La pluie et le vent étant un élément primordial de l'ambiance du film, on était en droit d'attendre un rendu immersif digne de ce formidable thriller politique. On n'est pas déçu puisque le résultat s'avère subtil et nuancé. Les voies arrières ne font jamais dans le clinquant mais instaurent plutôt une ambiance de thriller mêlant habilement la musique d'Alexandre Desplat, les effets sonores et la spatialisation. La tension et le suspens n'en sont qu'exponentiels.

 

Expliquant avec une grande sincérité que travailler avec Roman Polanski a été une bénédiction pour lui, le romancier/scénariste Robert Harris revient dans Du roman au film sur tout ce qui fait selon lui la force de The Ghost writer. C'est également un sentiment de profond respect qui ressort des interviews des acteurs quand ils évoquent leur collaboration avec Polanski. L'interview du cinéaste permet de se rendre mieux compte de son statut de chef d'orchestre qui semble réussir instinctivement à tirer le meilleur de chacun de ses acteurs et de ses techniciens. Respect !

 

Apport HD : Que ce soit en termes de qualité visuelle ou sonore, l'immersion dans le thriller de Polanski est indéniablement augmentée grâce aux qualités de la HD.

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire