La version animée de Justice League Dark ne sera clairement pas pour les enfants

Mise à jour : 29/03/2017 20:17 - Créé : 28 novembre 2016 - Christophe Foltzer
Photo Justice League Dark 1
177 réactions

Si DC Comics peine à rattraper son concurrent au cinéma, il est un domaine où le studio ne connait aucune difficulté, et c'est bien celui de l'animation. A raison de 3 ou 4 films par an, Warner et DC n'ont rien à craindre de ce côté-là et peuvent se permettrent de prendre quelques risques.

Et il faut bien reconnaitre que les derniers efforts animés de DC et Warner en vidéo sortaient du lot, puisqu'il s'agissait quand même de l'adaptation ratée du cultissime Killing Joke et du vibrant hommage à la série Batman des années 60 avec Return of the caped crusaders. Après ces deux films résolument tournés vers le passé, il était plus que temps de préparer l'avenir. En effet, alors que DC a annoncé il y a un mois que Doug Liman réaliserait le film Justice League Dark pour une date qui reste encore à déterminer, la branche animation a quant à elle diffusé il y a une semaine le premier vrai trailer de Justice League Dark - le film animé dont la sortie est prévue en vidéo début février 2017.

 

Photo Justice League Dark

 

La magie et le diable faisant irruption dans le DCverse, il fallait bien se tourner vers John Constantine, Swamp Thing et ses potes pour régler le problème et le résultat en images est assez intriguant, sorte de croisement improbable entre un épisode de Superman et un des Contes de la Crypte. Le ton sera d'ailleurs résolument sombre et adulte puisque le film vient d'être classé R aux Etats-Unis pour "violence perturbante". Carrément.

Et il est assez cocasse de constater qu'au moment même où le DCU s'aseptise sur grand écran pour concurrencer Marvel, son pendant vidéo, lui, n'hésite pas à aller dans les bas-fonds. Un signe qui n'a pas échappé d'ailleurs au réalisateur de la version animée, Jay Oliva, ainsi qu'il l'a exprimé dans les colonnes d'Empire :

 

Photo Justice League Dark

 

"Si j'avais su que je pouvais m'en sortir avec une classification R, j'y serai allé à fond. Quand nous faisons ces films, nous visons toujours un PG-13, et de ce fait nous ne pouvons pas tout nous permettre. On ne peut pas montrer de décapitation, d'artère qui explose ou ce genre de choses. J'essaye juste de raconter la meilleure histoire possible, et à partir de là, je décide de couper certaines choses ou de les cacher. Plutôt que de montrer une décapitation, je coupe sur l'ombre projetée sur le mur qui nous permet de figurer cette décapitation sans la montrer. The Killing Joke a été une énorme chance, dans le sens où son succès et la possibilité de sortir des films classés R en vidéo a pavé la route pour ce film."

Il faut donc s'attendre à un cocktail détonnant de magie noire, de démons et de violence en plein coeur de l'univers DC. Et quelque part, c'est tout ce qu'on attendait.

 

commentaires

Gâchis 28/11/2016 à 20:17

Ok, super, mais pourquoi ils n'engageraient pas de vrais dessinateurs un jour ?
Pcq quitte à faire des animés DC...ils pourraient mettre les moyens sur l'animation...enfin...

Joan Crawford 28/11/2016 à 08:17

Y'as une coquille à Février :) en tout cas sa à l'air bien sympa tout sa !

votre commentaire