Mad Max : Fury Road - Black & chrome Edition : on a vu la version ultime du chef d'oeuvre de George Miller

Mise à jour : 16/12/2016 12:32 - Créé : 22 novembre 2016 - Laurent Pécha
Capture 35 - version black & chrome
345 réactions

Il y a quelques jours sortait le meilleur film de 2016. Mais avec la particularité de ne pas être passé par la case cinéma. Et pour cause, il s’agit du champion de 2015, Mad Max : fury road présenté (enfin) en Blu-Ray dans sa version black & chrome. Celle que son créateur, George Miller a originalement voulu mais qu’il n’a pas pu sortir en salles à cause notamment de la pression d’un budget colossal rendant l’exploitation d’un film noir & blanc périlleuse pour le studio Warner.

 

version black & chrome

 

version couleurs

Pour l’acquérir en France, il faudra soit avoir les moyens soit être client Fnac. Et assurément être obligé de racheter à nouveau les précédents films de la saga. En effet, l’édition Black & chrome n’est disponible qu’en coffret ultimate (avec goodies dont un modèle de la voiture de Max) pour un prix dépassant allégrement les 100 euros ou en coffret 4 films (mais uniquement à la Fnac). Heureusement les USA proposent un import (qui peut être lu sur toute platine) du seul Fury Road en version cinéma et black & chrome.

En tout état cause, il faudra repasser à la caisse. Car cette version black & chrome est assurément LA version définitive du film de Miller. On a même l’impression de découvrir un tout nouveau film. Si, si, on n’exagère pas. Une œuvre unique tant elle fait le lien entre le cinéma d’hier et d’aujourd’hui. Bien plus tragique et dur qu’il ne l’était, le film invoque désormais directement le cinéma de Fritz Lang comme le montre la capture ci-dessous où le fantôme de Metropolis n’a jamais été aussi présent.

 

Comparaison Fury Road - MetropolisMetropolis - Fritz Lang

 

Capture 5 - version black & chromeMad Max Fury Road black & chrome édition

 

Capture 5 - version cinémaMad Max Fury road - version cinéma

 

L’image désormais incroyablement contrastée renvoie directement au cinéma russe sous influence d’Eisenstein (Le cuirassé Potemkine en tête) ou encore du cinéma US engagé du temps de la Liste noire (avec cette foule qui mendie pour l’eau, on pense au Sel de la terre de Herbert Biberman).

 

 

Comparaison Fury Road - Le cuirassé PotemkineLe cuirassé Potemkine - Sergei Eisenstein

Capture 32 - version black & chromeMad Max Fury Road black & chrome édition

 

Capture 32 - version cinémaMad Max Fury road - version cinéma

 

Comparaison Fury Road - Le sel de la terreLe sel de la terre - Herbert J. Biberman

 

Capture 7 - version black & chromeMad Max Fury Road black & chrome édition

 

Capture 7 - version cinémaMad Max Fury road - version cinéma

 

Et quand vient la nuit, c’est désormais La Nuit du chasseur qui frappe encore plus dans notre inconscient cinéphile. Car, et c’est là aussi que l’on voit à quel point Miller avait pensé son film dans des intentions chromatiques spécifiques, il ne s’agit jamais comme certains esprits moqueurs le pensent, d’un vulgaire passage de la couleur au noir & blanc. La preuve effectivement avec tous les passages nocturnes qui désormais abandonnent ces tons bleutés très marqués pour un dosage chromatique plus nuancé et plus homogène avec le reste du métrage.

 

Comparaison La nuit du chasseur - Fury RoadLa Nuit du chasseur - Charles Laughton

 

Capture 26 - version black & chromeMad Max Fury Road black & chrome édition

 

 

Capture 26 - version cinémaMad Max Fury road - version cinéma

 

Capture 30 - version cinémaMad Max Fury road - version cinéma

 

Capture 30 - version black & chromeMad Max Fury Road black & chrome édition

 

Une autre raison de se rendre compte à quel point le film avait été pensé en noir & blanc est sa capacité à nous donner l’impression d’être face à un rendu tridimensionnel alors même que l’on se trouve face à une « simple «  version 2D. On a ainsi constamment cette sensation de corps et d’objets n’étant jamais sur le même plan. On guette presque le moment où un véhicule va pénétrer dans notre salon en brisant la barrière de l’écran. Avoir la possibilité de ressentir cette saisissante sensation vierge de toute lunette, est aussi unique que jouissive.

 

 

Capture 11 - version cinémaMad Max Fury road - version cinéma

 

 

Capture 11 - version black & chromeMad Max Fury Road black & chrome édition

 

 

Alors, certains pourront regretter que le noir & blanc fasse perdre un peu de sa superbe aux plans pourvus d’explosions et que les fameuses flammes du guitariste fou manquent désormais un peu de panache. Mais là encore, tout ceci rend le film plus viscéral, amenuisant considérablement le folklore un peu grand guignol et outrancier que certains voyaient au cinéma, faisant ainsi de Fury road un film encore plus universel qu’auparavant

.

Capture 31 - version cinémaMad Max Fury road - version cinéma

 

Capture 31 - version black & chromeMad Max Fury Road black & chrome édition

 

Capture 33 - version cinémaMad Max Fury road - version cinéma

 

Capture 33 - version black & chromeMad Max Fury Road black & chrome édition

 

On ne saurait trop vous conseiller de vous jeter sur cette nouvelle édition. Elle propose l’occasion unique de découvrir sous une toute nouvelle facette un film que vous avez déjà adoré.

Il ne reste plus qu’à attendre désormais la possible version noir & blanc et muette que Miller a souvent évoqué. Et surtout, après avoir regardé la vidéo d’introduction du cinéaste à cette version black & chrome, on a furieusement envie, si c’est possible (rêvons un peu) de voir un jour la version noir & blanc de Mad Max 2 : The road warrior.

 

Capture 29 - version black & chrome

Captures -comparaisons

 

 

Capture 35 - version cinéma

Capture 35 - version black & chrome

Capture 28 - version cinéma

Capture 28 - version black & chrome

 

Capture 27 - version cinéma

 

Capture 27 - version black & chrome

Capture 19 - version cinéma

 

Capture 19 - version black & chrome

Capture 16 - version cinéma

Capture 16 - version black & chrome

Capture 14 - version cinéma

 

Capture 14 - version black & chrome

Capture 13 - version cinéma

Capture 13 - version black & chrome

Capture 10 - version cinéma

 

Capture 10 - version black & chrome

Capture 12 - version cinéma

 

Capture 12 - version black & chrome

 

 

 

 

commentaires

Kirk Douglas 22/11/2016

"Le meilleur film de 2016". Non mais parlez pour vous. Ce film a sans doute fait un carton chez les ados un peu retardé mais un adulte normal aura une réaction beaucoup plus mesurée. Merci.

maxleresistant 22/11/2016

Une ressortie en salle aurait été justifié.


ECRANLARGE, MERCI DE REPARER LE SYSTEME DE COMMENTAIRES.

Boddicker 22/11/2016

C'est pour moi le meilleur film de 2016.
Avis d'un ado retardé de 47 ans :)
Cheers.

postman 22/11/2016

et si on se contente de régler son téléviseur en N et B ?
Ça le fait aussi ?

Jeremy 22/11/2016

Mad max fury Road aurait peut être du etre tourné en noir et blanc mais il a été tourné et pensé en couleur ce qu'explique george miller lui même dans l'introduction ce qu'il fait que certaines scènes ressortent beaucoup moins bien en noir et blanc. Je trouve la version noir et blanc pas mal mais pas à la hauteur de mes espérances car le film a été tourné en couleur on perd une certaine lisibilité sur certaines scènes mais il est vrai certaines scènes en noir et blanc sont somptueuses mais de là à crier à la version définitive du film vous vous emballez un peu les gars ;-)

Karl 22/11/2016

Cool ce test merci EL pour votre enthousiasme !

En effet 22/11/2016

C'est bien le meilleur film de 2016, comme l'ont fort justement estimé la majorité des critiques et des amateurs éclairés de cinéma.

Baneath88 22/11/2016

En terme de cinéma et d'action pure, Mad Max Fury Road n'avait besoin que de 15 minutes pour renvoyer dix ans de cabrioles béotiennes à la déchetterie (qu'elle soient estampillées Bay, Fast and Furious ou tant d'autres). Le voir dans sa forme initiale reste un privilège que je n'échangerai pas contre 95% des grosses productions actuelles, qui paraissent tellement miteuses à côté.

Stivostine 22/11/2016

Ce madmax 4 est un remake du 2 en moins bien (les méchants par ex, le petit sauvage muet qui raconte lhistoire, le boomerang etc....), hardy est naze et charlize lui vole la vedette.

@postman : jy ai pensé mais ils ont du retravailler les nuances et la profondeur, en tout cas sans moi ou p-e par curiosité en téléchargement.

rigolax 22/11/2016

Je continue de penser que Mel Gibson aurait été impeccable dans ce nouveau Mad Max...

Plus

votre commentaire