••• Le top 10 cinéma 2012 de la rédaction


01 jan 2013 Par Perrine Quennesson


Enfin, l'un des plus grands cinéastes de notre temps s'offre la première place de notre top 10 de l'année. Après l'avoir frôlé en 2005 avec La Guerre des mondes (2ème), Steven Spielberg remporte la mise avec son Cheval de guerre en 2012. Même si sa victoire est bien réelle, devançant de plusieurs têtes Wes Anderson et Ang Lee, respectivement 2ème et 3ème avec Moonrise kingdom et L'Odyssée de Pi, elle n'est pas aussi éclatante que certains vainqueurs précédents (The Social network et surtout Drive l'an dernier pour ne citer que les plus récents). Et cela reflète finalement assez bien une année globalement mitigée où de nombreux bons films ont vu le jour sans pour autant qu'il y ait de véritable unanimité autour du choix des titres comme ce fut le cas lors des classements des années précédentes. En résultent des listes par rédacteur des plus variées.

Si, en 2011,  le cinéma français fut solidement représenté dans notre top avec 4 films cités (Intouchables, Polisse, The Artist et L'Exercice de l'état), il n'en va pas de même cette année avec seulement deux titres, Holy motors et Ernest et Célestine, Cloclo de Siri finissant aux portes du top 10. Un autre état de fait provient de l'absence, à l'exception du dernier James Bond, Skyfall, des blockbusters qui nous ont globalement déçus, à commencer par The Dark Knight rises.  Ce qui risque fort de vous déplaire puisque à l'heure où nous écrivons ces lignes, il figure en tête de votre classement de l'année. On vous laisse donc vous plonger dans nos listes personnelles en espérant que vous trouverez peut être le ou les films qui vous ont marqués et qui ne figurent pas dans le top 10 général.

 

 

CLASSEMENT GÉNÉRAL DES 10 MEILLEURS FILMS DE 2012

cheval numéro 1 du top 2012
 
 
moonrise

2- Moonrise Kingdom

pi

3- L'odyssée de Pi

raid

 4- The Raid

skyfall

 5- Skyfall

joe

6- Killer Joe

holy

7- Holy Motors

chasse

8- La chasse

ernest

9- Ernest et Célestine

guilty

10- Guilty of romance

 

 

 


CLASSEMENT PAR REDACTEUR

 

Laurent Pécha

1- Cheval de guerre

M'émouvoir avec un cheval...Spielberg, c'est un peu le Ethan Hunt des réalisateurs !

2- Killer Joe

Qui d'autre que Friedkin est capable aujourd'hui de mettre en images les 20 dernières minutes hallucinantes de Killer Joe ? Personne ! Inusable le père William !

3- Magic Mike

Les filles (de EL) ont tout compris à Magic Mike (aka : Le chaînon manquant entre Coyote Girls et Boogie Nights) . Et accessoirement, l'une des visions-métaphores les plus justes de l'Amérique.

4- Cloclo

Siri maîtrise, Renier impressionne et leur Cloclo est un bien beau biopic.

5- La Chasse

Magnifiée par la performance exceptionnelle de Mads Mikkelsen, La Chasse est une œuvre d'une justesse phénoménale. Le genre de film qui reste longtemps en mémoire, très longtemps même !

6- Sugar man

U ne histoire phénoménale pour un formidable documentaire qui va vous rendre fan absolu de cet extraordinaire personnage et chanteur qu'est Rodriguez.

7- L'Odyssée de Pi

Un tour de force technique et narratif magistral. Le meilleur film d'Ang Lee !

8- Starbuck

Et si le film le plus drôle de 2012 était québécois... Le 31 décembre vient de passer, c'est désormais une certitude !

9- Des hommes sans loi

L'Amérique de la prohibition a souvent inspiré des grands films à Hollywood. Des hommes sans loi s'ajoute brillamment à la liste.

10- Frankenweenie - Ernest et célestine

En retournant à la source, Tim Burton renaît artistiquement et livre une œuvre infiniment personnelle, le meilleur de son cinéma / Un classique instantané. Le cinéma d'animation français tient là l'un de ses joyaux.

 

Simon Riaux

1- Holy Motors

Carax moqué, Carax conspué, Carax méprisé, mais Carax libéré !

2 - Les Bêtes du sud sauvage

La crudité d'un réel à la moiteur dévorante fusionne avec un sens de la poésie renversant pour accoucher d'un spectacle bouleversant.

3- Cheval de Guerre

On en mangerait.

4- Moonrise kingdom

Le film le plus abouti, universel et bouleversant de son réalisateur

5- Le Territoire des Loups

Liam, comme le capitaine Achab avant lui se mesure à la nature et sa divine puissance. Puissant.

6- Cosmopolis

Le film testament d'un monde déjà mort, où déferle la guerre de chacun contre tous. Une nouvelle fois, Cronenberg aborde les seuls sujets qui comptent dans un monde au bord du gouffre.

7- Prometheus

L'acharnement autour de Prometheus témoigne de son étonnant impact et de sa réussite, portée par une des plus belles mise en scène qu'on ait vu depuis longtemps.

8 - Cogan, la mort en douce

Certainement pas un film de gangsters, évidemment pas du Tarantino, mais la rage sourde d'un auteur vomissant un monde qui interdit tout espoir, à commencer par son propre principe de mise en scène.

9 - The Dark Knight rises

C'est vrai que c'est long, que la musique elle est très très forte, et que Batman guérit facilement. Mais c'est vachement bon, et Bane c'est le meilleur de tous les méchants. Et toc.

10- Skyfall

On attendait depuis longtemps qu’un réalisateur chevronné soit invité à nous livrer sa vision de Bond. Mendes, s’il ne livre pas une œuvre très personnelle, concocte une recette classique mais parfaitement assaisonnée. Entre révélations, vendetta et quête des origines, Daniel Craig achève de s’imposer en James Bond.

 

Laure Beaudonnet

1. Take Shelter

Take Shelter interroge la grammaire du rêve pour construire une narration à plusieurs niveaux de lecture. Une histoire obsédante qui joue avec la vraie/fausse folie de son héros.

2. Week-end

Une sublime manière de décrire la rencontre de deux êtres, de l'intérieur. Andrew Haigh dessine l'éclosion du sentiment amoureux sur deux jours avec une belle précision. Magnifique et pudique.

3. Laurence Anyways

Xavier Dolan fera certainement partie des cinéastes majeurs des prochaines décennies. Malgré une petite faiblesse de rythme, Laurence Anyways est aussi puissant esthétiquement que du point de vue de son histoire.

4. A perdre la raison

Le très doué Joachim Lafosse dépeint des personnages fusionnels, malsains, conditions du passage à l'acte. Et Emilie Dequenne, troublante, nous aspire dans sa perte de repères. 1h30 de descente aux enfers.

5. Diana Vreeland

Au-delà du portrait magnétique, le documentaire donne la fâcheuse sensation qu'une Diana Vreeland des temps modernes manque à notre époque. 

6. Ulysse souviens-toi

Une expérience onirique sublime.

7. Bullhead

Sur fond de trafic d'hormones, on suit la trajectoire de Jacky, un homme bestial et mutique. Film charnel et émouvant.

8. Magic Mike

Le chaînon manquant entre Coyote Girls (conjugué au masculin) et Boogie Nights. Une réjouissance!

9. Les enfants de Belle Ville

Pour un second opus, Les Enfants de Belle Ville est étonnant de virtuosité. Le réalisateur iranien Asghar Farhadi témoigne des horreurs du quotidien générées par un système verrouillé. Un drame classique qui renoue avec les plus belles tragédies. Quoi de plus romantique qu'un amour impossible ?

10. De rouille et d'os

Le jeu de miroir du couple Schoenaerts/Cotillard fonctionne à merveille. Sûrement l'un des films les plus tendres de Jacques Audiard avec, toujours, une misère en toile de fond.

10 bis. Killer Joe

Décidément, 2012 est l'année du retour de Matthew McConaughey ! Hilarant et rien que pour la scène du pilon de poulet, le film mérite le détour.


Patrick Antona

1- Guilty of Romance

Malsain et érotique en diable, ce puzzle physique et émotionnel est à la fois un fabuleux  portrait de femmes et une étude entomologique  des relations hommes-femmes au Japon qui fait froid dans le dos, sans cesser d'être passionnante et surprenante grâce à une vertigineuse mise en scène en abîme.

2- The Raid

Le DIE HARD des années 2000, avec des performances martiales de folie alliées à une mise en scène coup de poing qui respecte la rétine du spectateur et des comédiens qui donnent de la chair à de simples stéréotypes bien trempés. Indéniablement une nouvelle date dans le cinéma d'action et qui commence à inspirer d'autres (cf. Dredd).

3- Margin Call

Bien plus tripant qu'un documentaire sur le cloaque du monde boursier, ce thriller psychologique démontre avec précision les rouages du mécanisme cynique dans lequel ces nouveaux rois du monde se sont eux même empêtrés pour le malheur de tous. À conseiller dans toutes les business school et CE des banques...

 4- L'Odyssée de Pi

Le plus beau poème visuel de l'année, servi par une 3D somptueuse, et une histoire toute simple mais qui arrive à surprendre grâce à des ressorts insoupçonnés et à servir une leçon de vie universelle sans utiliser les gros artifices de rigueur.

5- Cheval de guerre

Spielberg se pose comme le vrai héritier de David Lean dans ce flamboyant drame historique, à mi-chemin de Disney et du pamphlet antimilitariste, où il n'hésite pas à forcer le trait (on en ait de sa petite larme à la fin) mais avec quelle maestria !

6- Argo

Malin et talentueux le Ben Affleck, il a compris que c'est en se référant au meilleur du cinéma des années 70 que l'on retrouve l'essence même du bon thriller d'espionnage adulte et réaliste. Et il évite le piège de l'hagiographie en y ajoutant une petite pointe d'ironie bien sentie, tout en collant parfaitement à son passionnant sujet.

8- Looper

La salade russe science-fictionnelle de l'année mais bénéficiant un point de vue original et d'un  indéniable sens artistique qui balaient les emprunts trop évidents. Qui en plus démontre que Bruce Willis demeure un sacré comédien, et qui ose un virage narratif gonflé qui catapulte le film vers les sommets du genre.

7- Skyfall

Au croisement du drame shakespearien et du happening pop culture, ce véritable reboot de la saga peut décevoir par certains aspects (plus drame familial que course-poursuite planétaire) mais accroche grâce à son lustre de grand spectacle classieux, son côté crépusculaire bien dans l'air du temps et qui a le bonheur de mettre au rebut les errements à base de shaky cam et montage syncopé.

9- Insensibles

Pour un premier film, on ne peut que saluer l'ambition de Juan Carlos Medina qui ose traiter du trauma d'un pays par le biais du conte horrifique. À l'aise dans la gestion de ses récits parallèles, même si quelques points demeurent obscurs, il use avec justesse de la métaphore mais n'oublie pas le spectaculaire avec quelques séquences bien percutantes.  

10- John Carter

Le vilain petit canard de l'année, échec immérité au box-office pour une version respectueuse des écrits d'Edgar Rice Burrough, au visuel somptueux et baroque auquel il manquait juste un scénario plus fouillé pour être la réussite que beaucoup attendait. Mais c'est quand même plus regardable que la prélogie Star Wars !

 

Tonton BDM

1- Sherlock Holmes : Jeu d'ombres

Humour déplacé et bizarrerie de tous les instants pour blockbuster expérimental. Un OVNI tellement nawak qu'on le croirait presque signé Tsui Hark !

2- Twixt

Avec cette histoire 100% cliché, Coppola a enfin trouvé le récit collant parfaitement aux expérimentations baroques et kitsch qu'il faisait subir à Dracula. Ici, le rendu cheap et grotesque contribue à rendre le film hypnotique, intriguant, fascinant.

3- The raid / Expendables 2

Rhaaaa lovely ! Rythmé, fun et jouissif, un dyptique spécial bourrins en mode no scénar.

4- Madagascar 3

Hystérique, priapique, non-sensique, Tex-Averique, drolatique.

5- Turn me on !

"The virgin suicides" sans la poésie, ou le coming of age à la portée des bourrins. C'est très nordique, pas fin pour deux sous et un poil cynique, mais la vache, c'que c'est drôle !

6- Projet X

Le "After hours" du teen movie, distillant un sentiment de malaise diffus par l'usage d'images chaotiques et décadentes. Pile dans l'air du temps.

7- A.C.A.B (All Cops are bastards)

A travers les portraits croisés de quatre flics borderline, Sollima dresse le portrait un poil démago d'un pays socialement proche de l'implosion. Puissant et plutôt bien vu.

8- Le territoire des loups

Un putain de chef d'œuvre à hauteur d'homme, à la fois vraiment cruel et émouvant jusqu'aux larmes. Sublime.

9- 21 Jump Street

Une comédie désopilante, décalée, déviante, visuellement épatante, et d'une vulgarité vraiment gratinée. Le duo de réals de « Tempête de boulettes géantes » a vraiment réussi sa reconversion vers le cinéma traditionnel. Fuck yeah, motherfucker !

10- Cheval de guerre
C'est certes un peu niais (un peu à la façon des grands classiques Hollywoodiens des années 40-50), mais quelle claque formelle !

Didier Verdurand

1- Les Hauts de Hurlevent

2h de romantisme à l'état brut. Original et souvent superbe. Les amateurs puristes du roman risquent néanmoins d'être quelque peu déroutés...

2- L'Odyssée de Pi

Peut-être un quart d'heure de trop mais n'empêche, on touche le chef d'oeuvre du doigt.

3- Starbuck

Pondre une comédie si réjouissante à partir d'une vulgaire branlette relève d'un certain brio.

4- Projet X

Ce sera très dur de revoir une teuf dans un film sans penser à Projet X. C'est ça, devenir une référence instantanée.

5- The Raid

On peut évidemment regretter la minceur du scénario mais l'ensemble reste foutrement efficace et n'a pas volé son buzz de folaïe.

6- Killer Joe

Des situations imprévisibles, des dialogues délirants, une fantastique Gina Gershon (le reste du cast brille aussi). On sort de là bouche bée avec l'envie d'acheter un tee-shirt "I love Friedkin and I fuck your sister".

7- Margin call

Margin call est une réussite qui confirme au passage que Wall Street 2 était vraiment très médiocre...

8- End of watch

Un polar-docu qui en a dans le bide, et qui rend hommage à une profession autrement plus inconfortable et utile que... critique de cinéma, au hasard !

9- Cloclo

Un blockbuster à la française, tout beau tout propre pour ne pas trop froisser la ménagère qui dans sa jeunesse a couché avec Cloclo... Siri fait du formaté mais surtout du très bon boulot, aidé par un Renier plus que bluffant.

10- The Descendants

Alexander Payne flirte un peu avec la pathos mais nous livre une oeuvre riche, originale et sensible. Et ça faisait longtemps que Clooney n'avait pas été aussi... humain.

 

Perrine Quennesson

1- L'Odyssée de Pi

Qu'est-ce qu'un mythe ? Le film d'Ang Lee y répond avec sens du récit et de la mise en scène qui confine à la croyance.

2- Cosmopolis

Une vision désincarnée du monde par un Cronenberg au sommet qui questionne l'homme et ses valeurs en tant que signifiants et signifiés.

3- Anna Karénine

Une mise en scène aussi grandiose et spectaculaire que le sujet est intime et terriblement humain.

4- La Taupe

Portraits d'hommes, portrait d'une époque : Alfredson fait d'une partie de loup-garou seventies, un jeu de faux semblants sur l'amour et la loyauté.

5- Holy Motors

Réflexion sur l'art du comédien et de la mise en scène, Holy Motors est aussi un récit parcellaire aussi jouissif que surprenant.

6- Laurence Anyways

Film fleuve sur une histoire d'amour incroyable, et pourtant si universelle, qui pose la question des limites de l'acceptation de l'autre dans une relation.

7- Looper

Excellemment référencé, le film de Rian Johnson est un plaisir retrouvé. La science-fiction a donc de beaux jours devant elle.

8- Les Adieux à la Reine

Drame historique dont on connaît l'issue mais qui parvient tout de même à maintenir un suspens haletant. Mais il y a surtout cette traitrise qui vous brise le cœur.

9- Cheval de Guerre

Un film dont le héros est un cheval ? Euh...oui ! Car Steven Spielberg nous offre un Forrest Gump équestre bouleversant sur la Première guerre mondiale. Et le cheval, il joue vraiment!

10- Moonrise Kingdom

Wes Anderson réalise un film qui donne tout son sens au mot « joliesse ».

 

Sandy Gillet 

1- Holy Motors

Carax revient par la grande porte et au passage nous assène une grande mandale dans la gueule avec cet Holy Motors qui a tout de la fable élégiaque, foutraque, libre et moderne que le cinéma français attendait sans plus y croire.

2- Amour

Un huit-clos généreux et sublime porté par un couple d'acteurs devenu trop rares. Une sacrée leçon de vie.

3- Ernest et Célestine

On reste longtemps sous le charme de cette animation aussi généreuse qu'intelligente dans sa façon d'embrasser tous les âges et toutes les sensibilités. Une date dans le genre à n'en pas douter.

4- Skyfall

Un concentré de 50 ans de James Bond régurgité de la plus belle des manières par un Sam Mendes qui y a de plus introduit tout son univers fait d'affects et de perversions maternelles. Un très grand cru !

5- Cogan

Tarantino est mort. Vive Andrew Dominik.

6- La chasse

Interprétation hallucinante de Mads Mikkelsen, histoire au cordeau que la réalisation de
Vinterberg magnifie avec maestria. Un des films de l'année. Indéniablement.

7- The Avengers

Un « Face plan » doublé d'un ride épique quasi ininterrompu.

8- Moonrise Kingdom

L'univers de Wes Anderson ramené à hauteur d'enfants pour parler à nouveau de la famille et d'un monde que l'on rejette déjà. C'est magnifique, sensuellement décalé, profondément touchant, subtilement drôle et à la poésie visuelle tout simplement rare.

9- Compliance

Film coup de poing qui décortique cliniquement un fait divers mettant en lumière la propension toujours intacte, et ce quelque soit les leçons de l'Histoire, de l'obéissance
humaine face au pouvoir et à l'ordre établi.

10- Du vent dans mes mollets

Drôle, touchant, merveilleusement écrit et joué, ce Vent dans mes mollets confirme le talent de la réalisatrice découvert avec le déjà très réussi La tête de maman et rappelle l'inventivité du cinéma de Truffaut quand il filmait à hauteur de mômes.


Nicolas Thys

Je dois être l'un des rares dans ce cas ce figure mais pour moi 2012 a été une année animée et une très bonne année pour le cinéma. Parmi les films que j'aurais souhaité faire figurer dans un top 10, une bonne trentaine ont dû passer à la trappe. Je me retrouvais donc avec plus d'une quarantaine de titres très intéressants. Parmi ceux-ci une bonne partie sont des films d'animation (longs métrages uniquement). D'où un top qui semblera peut-être étrange mais qui est simplement une tendance du cinéma à aller renouveler ses formes dans un médium qu'il a trop souvent dénigré et rejeté à tort...

1. Goodbye Mister Christie

Phil Mulloy au sommet de son art. Toujours aussi décapant et avec de nouvelles bases animées, il réalise ici un film énorme avec quasiment rien. Une véritable réflexion aussi sur ce que peut-être animer à l'heure du numérique.

2. Ernest et Célestine

Le plus beau long métrage d'animation à destination des plus petits depuis Totoro. L'un des plus beaux films français de ces dernières années. Une merveille pleine de trouvailles, subtile, épurée et naïve.

3. Ulysse souviens-toi

Guy Maddin est de retour dans un étrange labyrinthe en noir et blanc peuplé de fantômes et de cauchemars. Un film à ne pas analyser mais ressentir et dans lequel il est nécessaire de se laisser immerger pour finir aussi fou que ceux qui le peuplent !

4. Moonrise kingdom

Même le générique de fin est parfait !

5. Tomi Ungerer - L'esprit frappeur

Un individu unique, à la fois l'un des plus grands auteur jeunesse, un homme profondément engagé et un pornographe fini, raconté et qui se raconte dans un film éblouissant. Le plus beau documentaire de l'année.

6. La colline aux coquelicots

Un film qui pourra déconcerter ceux qui s'attendent à toujours plus de merveilleux chez Ghibli. Il est néanmoins touchant, contemplatif, plein de grâce et il mérite d'être vu et revu.

7. Couleur de peau : miel

Film franco-belge adapté d'un roman graphique dans lequel l'auteur raconte son enfance d'enfant coréen adopté par une famille européenne,Couleur de peau : miel est un film émouvant qu'on ne saurait que conseiller.

8. Le Jour des corneilles

Un dessin original, à mi chemin entre le dessin animé français et le graphisme Ghibli donne à ce conte une profondeur étrange et une universalité totale.

9. Les Enfants loups : Ame et Yuki

Un très beau récit initiatique servi par un scénario impeccable et une animation efficace et subtile.

10. Le Voyage de Monsieur Crulic

Coproduction roumaine et polonaise, il s'agit d'un documentaire d'animation sur un homme injustement condamné et mort suite à une grève de la faim dans une prison polonaise. La technique est originale, le propos important et le film réussi.

Au pied du podium, de nombreux films excellents dont cette petite liste des films que je regrette le plus de ne pas avoir pu inclure dans ce classement. Presque dans l'ordre :

Cheval de guerre, Des hommes sans loi, Apart together de Wang Quan'an, Cosmopolis de David Cronenberg & Holy motors de Léos Carax, Guilty of romance de Sono Sion, Les Hauts de Hurlevent d'Andrea Arnold, Perfect sense de David MacKenzie, Les Invisibles de Sébastien Lifshitz, Lawrence anyways de Xavier Dolan, Paranorman de Sam Fell et Chris Butler, Aloïs Nebel de Tomás Lunák, Wrong de Quentin Dupieux, The We and the I de Michel Gondry, Broken de Rufus Norris, Twixt de Francis Ford Coppola, Jitters de  Baldvin Zophoníasson, The Island de Kamen Kalev, Un monde sans femme de Guillaume Brac, La Désintégration de Philippe Faucon, Free Radicals de Pip CHodorov...

 

Stéphane Argentin

 1- Skyfall

Moins de gadgets, plus d'humains, un vrai bad guy, un vrai scénar, une vraie mise en scène, des scènes d'action à couper le souffle (cf. le final). Pour ses 50 ans, Bond s'offre un reboot 007 étoiles qui se positionne comme l'un des meilleurs opus de la saga.

2- Populaire

2011 avait The Artist, 2012 a Populaire : une comédie romantique débordante de vie qui nous fait tour à tour pleurer de rires et d'émotions.

3- Quelques heures de printemps

La face à face Lindon - Vincent est tout simplement magistral dans ce drame aussi poignant que délicat qui culmine au cours d'un final d'une sensibilité à fleur de peau.

4- Chasse (La)

Une chasse en tous points magistrale qui capte avec une incroyable justesse la descente aux enfers d'un homme accusé à tort de pédophile.

5- Prénom (Le)

Grandiose ! Voilà le prénom de cette comédie qui renoue avec le Veber de la grande époque avec scénario, dialogues et acteurs de très haute volée qui nous font pleurer de rires d'un bout à l'autre tout en abordant des sujets sociaux des plus sérieux.

6- Después de Lucia

Doté d'un scénario, d'une mise en scène et d'une interprétation d'une rare intensité, ce drame implique immédiatement le spectateur pour ne plus le lâcher jusqu'à la toute dernière séquence.

7- Saphirs (Les)

Une B.O. d'enfer pour un film qui, bien qu'inscrit dans un contexte historique sensible, nous fait pleurer de bonheur et d'émotions.

8- Ernest et Célestine

Une petite merveille à quatre pattes que ce film d'animation made in France, tour à tour drôle et touchant sur un fond social bien senti et épaulé par une patte graphique à couper le souffle.

9- Raid (The)

Du cinéma d'action de malade mental !

10- Cloclo

De sa naissance à sa mort, Cloclo le fils, le père, l'amant, le chanteur, la star, le businessman, rien n'est oublié et tous les talents concourent à faire de ce biopic l'un des plus grandioses.

 

Vincent Julé

1- Nouveau départ

-"Why would an amazing woman like you even talk to someone like me?"

-"Why not?"

2- Cheval de guerre

-"Can you imagine flying over a war and you know you can never look down? You have to look forward, or you'll never get home. What could be braver than that?"

3- The Dark Knight Rises

-"Don't you want to know who he is?"

-"I know exactly who he is; he's The Batman."

4- Piégée

-"She called to tell me she was going to Barcelona."

-"What did she say?"

-"I'm going to Barcelona."

5- L'odyssée de Pi

-"So which story do you prefer?

-"The one with the tiger. That's the better story."

6- 5 ans de réflexion

-"I want to be alone, but I want you here."

7- Millenium - Les hommes qui n'aimaient pas les femmes

-"Put your hand back in my shirt."

8- Take Shelter

-"Is anyone else seeing this?"

9- Damsels in Distress

-"Do you know what's the major problem in contemporary social life? The tendency to always seek someone cooler than yourself."

10- Guilty of Romance

-"Love is Hell" 

 

Damien Virgitti

1- The Hobbit

En revenant à l'univers qui l'a fait connaître, Peter Jackson prouve qu'il a eu le temps de réviser sa copie et livre un spectacle plus maîtrisé et à la mise en scène plus nuancée. Le metteur en scène et son équipe en profitent au passage pour donner une leçon au tout Hollywood en matière d'adaptation littéraire et magnifient un simple conte pour enfants en une grande fresque épique, sans pour autant oublier le coeur de ses personnages. Parce qu'il n'y avait que PJ pour nous faire aimer une bande de Nains de la sorte. On en redemande déjà pour l'année prochaine.

2- Laurence anyways

Oui Xavier Dolan a ses tics et ses tocs de réalisation et on peut lui reprocher par moments ses grands effets de style. mais il n'a quand même pas son pareil pour plonger le spectateur dans un trip aussi intense et qui prend autant aux tripes, trop rare dans le cinéma hexagonal actuel pour qu'on y soit totalement indifférent. Une des belles claques de 2012.

3- Comme des frères

Parce qu'assister aux débuts si prometteurs d'un jeune metteur en scène ne peut rester décemment sous silence. A partir d'une formule plutôt convenue, Hugo Gélin donne le meilleur du cinéma français et emballe un film pétri de sensibilité qui touche forcément à l'âme. Et révèle au passage un acteur dont on risque d'entendre parler: le génial Pierre Niney. On souhaite tous les revoir (y compris le film) au plus vite.

4- Skyfall

Les critiques avaient encensé la relecture brute de décoffrage et virile du plus célèbre des agents secrets dans Casino royale. Je lui préférerai largement cette vision plus romantique où James Bond, physiquement et psychologiquement blessé au coeur, devient le dernier représentant d'une société en perte de repères et de valeurs. On pourra reprocher à ce James Bond sa tendance "Nolanienne" du superhéros, mais Sam Mendes en fait un film crépusculaire à la beauté rare. En cette année de fin du monde, le ciel aura valu le coup de nous tomber sur la tête. 

5- Moonrise kingdom

Impossible de ne pas fondre devant cette sucrerie réchauffée avec amour par Wes Anderson. On serait prêt à suivre ces deux enfants qui réinventent l'amour sur fond de Françoise Hardy jusqu'au bout du monde. Et voir Bruce Willis et Edward Norton s'amuser comme des petits fous dans ce film d'action à hauteur d'enfant est jubilatoire.

6- Killer Joe

William Friedkin s'empare d'un petit polar de série B et en fait un thriller complètement barré au casting haut en couleur. Au centre de cette hystérie collective, un Matthew McConaughey transfiguré qui nous livre le contre emploi le plus hallucinant de sa carrière (qui peut enfin commencer). Les 20 dernières minutes du film à base de poulet frit offrent un pur moment de cinéma qui achèvent de faire de ce film un diamant brut.

7- Main dans la main

Si Valérie Donzelli livre un opus moins maîtrisé que La guerre est déclarée, elle continue de nous émerveiller et d'égayer le cinéma français de sa patte si particulière à base de couleurs pop et de bande son acidulée, tout en explorant avec justesse les recoins du cœur. Une des sucreries de 2012 à déguster sans modération.

8- Chronicle

Oubliez les Dark knight rises et autres Avengers. Le vrai film de superhéros de 2012, c'est celui là. Filmé à hauteur d'adolescent, Chronicle propose une véritable relecture intimiste du mythe en contant l'histoire de ces trois potes fragiles qui découvrent l'adolescence au travers de leurs pouvoirs. Le film réussit même le pari fou de redonner de la magie à l'éternelle séquence de vol de superhéros à travers une partie de foot toute en lévitation. Un found footage jamais vain, plutôt malin et plutôt réussi.

9- Cloclo

Rares sont les biopics qui arrivent à être originaux et qui ne tombent jamais dans la linéarité. A l'opposé de la poésie onirique de Joann Sfar, Florent Emilio Siri donne ici à Cloclo tout son clinquant dans un format cinémascope qui arrive à contenir aussi bien l'homme que la star. Un beau moment de cinéma porté par un Jérémie Renier habité du début à la fin. 

10- La cabane dans les bois

2012 aura été l'année de Joss Whedon. Celle où le papa bafoué de Dollhouse et de Serenity retrouve grâce sur grand écran et se met à tutoyer James Cameron au box office. Une réussite double puisqu'a coté du produit Marvel savamment emballé (Avengers), Joss Whedon prouve qu'il n'a rien perdu de son intelligence avec ce petit film d'horreur qui dépoussière le genre tout en jouant avec un bestiaire fantastique lors d'une deuxième partie assez jouissive. Alors si en plus, cet exercice de style plutôt bien troussé rend presque cool les titres de chansons de Cabrel, c'est plutôt réussi.

 

Aude Boutillon

1- Bullhead

2- Killer Joe

3- Guilty of Romance

4- Saya Zamurai

5- The Raid

6- Le Territoire des Loups

7- La Chasse

8- Martha Marcy May Marlene

9- Kill List

10- Tucker and Dale

 

Louisa Amara

1- De rouille et d'os   

Y avait-il rôle plus casse-gueule que celui qu’Audiard a confié à Matthias Schoenaerts ? Il irradie chaque scène, occultant Marion Cotillard, très juste et touchante, enfin ! Un beau film tragique, une histoire d’amour de notre temps. Gloire à Matthias le Michael Fassbender/Tom Hardy belge !   

2- Camille redouble       

Une très jolie surprise de Noémie Lvovsky, un ton très frais, léger, auquel elle ne nous avait pas habitué. Un Retour vers le futur x Peggy Sue x Code Quantum à la française, touchant, juste, drôle. Et enfin un vrai beau rôle pour Samir Guesmi.                                                                           

3- Rengaine

Alors que les couvertures les plus scandaleuses du Point et L’Express se multiplient, voici un film qui parle vraiment, sans tabou, avec humour et sincérité de l’intolérance, l’hypocrisie, et des dangers du communautarisme. Indispensable. 

4- Cheval de guerre

Il fallait tout le talent de Steven Spielberg pour rendre épique l'histoire d'un cheval, animal ô combien stupide, sauf rares exceptions. Ce cheval de guerre en est une belle, et l'histoire d'amitié avec son jeune maître est bouleversante. Superbe.

5- Les Infidèles

Jean Dujardin et Gilles Lellouche passent au scanner notre époque du point de vue masculin et même parfois féminin. Le résultat est drôle, intriguant, émouvant, parfois choquant. Pari réussi ! 

6- Argo

Très beau thriller historico-politique sur des faits méconnus du grand public, et qui méritaient d'être relatés. Ben Affleck réalisateur s'avère bien meilleur qu'acteur, pourquoi n'a-t-il pas confier son rôle à quelqu'un de plus expressif. Un oscar pour Alan Arkin !  

7- Radiostars

Il y a peu de films qui me font toujours autant rire à la deuxième vision. Radiostars est de ceux-là. Un film de potes, sous forme de road-movie de bras-cassés à travers la France. Drôle, frais, rythmé et si réaliste. Bienvenue dans le monde de la radio.  

8- La Désintégration

Le film qui avait tout compris avant tout le monde. Pour analyser ce qui a pu se passer dans la tête de Mohamed Merah à Toulouse, il faut voir ce film. L'engrenage, les mécanismes de la manipulation, sont bien expliqués. Un drame touchant et instructif.  

9- Anna Karenine

On pouvait s’attendre à une énième adaptation du roman, Joe Wright fait preuve d’une créativité exceptionnelle et propose une mise en scène entre ballet, théâtre et cinéma. Il y a du Julie Taymor là dedans. Les acteurs sont au diapason, même cette pimbêche de Keira Knightley. 

10- Millenium

Une adaptation encore meilleure que la trilogie d'origine suédoise. David Fincher a su y mettre sa touche personnelle, explorant toujours les parts sombres de l'âme humaine. L'alchimie entre Daniel Craig et Rooney Mara est parfaite. Vivement la suite !  

 

Mélissa Blanco

1. Take Shelter

La folie au coeur de l'institution familiale pour un grand film sur la peur du lendemain. A l'image de l'Amérique d'Obama.

2. Moonrise Kingdom

La mélancolie de Salinger, la poésie de James Barrie, la maestria de Wes Anderson.

3. Bellflower

Un savant hommage au B movie pour un histoire d'amour si (extra)ordinaire.

4. Oslo, 31 aout

Que faire quand on est beaucoup trop clairvoyant pour ce monde ?

5. Un monde sans femmes

Le charme de Vincent MacCaigne, la simplicité du cinéma de Guillaume Brac.

6. Martha Marcy May Marlene

Un brillant premier coup d'essai.

7. Week-end

Richard Linklater a un bel héritier.

8. Anna Karenine

Joe Wright est grand.

9. Magic Mike

Un Soderbergh inspiré et inspirant. Channiiiiiing !

10. Walk Away Renée

Jonathan Caouette livre la face B de Tarnation dans une lettre d'amour à sa mère particulièrement bouleversante.

 

 

LIENS SPONSORISES


Nicolas Thys18/01/2013 02:04 par Nicolas Thys

Comme c’est étrange, c’est avec Mr Thys que j’ai le plus d’affinités cette année :D Aha, pauvre de toi ;) LIRE LA SUITE
dodeskaden17/01/2013 14:40 par dodeskaden

Comme c’est étrange, c’est avec Mr Thys que j’ai le plus d’affinités cette année :D LIRE LA SUITE
FinnegansWake10/01/2013 15:53 par FinnegansWake

Chais pas c’que vous avez tous avec ces Bêtes du sud sauvage… :euh: La petiote nommée à l’Oscar. C’est cela, oui. Bon, en même temps, si elle a pris la place de Cotillard, ça me va. :D Oui, enfin, surtout elle prend la place d’Elizabeth Olsen. :pendu2: LIRE LA SUITE

À ne pas manquer

Newsletter