••• Le Bazar du DVD : 1er semestre 2011


07 jan 2011 Par Tonton BDM


Bon on ne va pas vous la faire à l'envers, cette rubrique n'existe que parce que de DVD ils nous en arrivent tellement à la rédac qu'il faut se rendre à l'évidence : si nous voulons être un tantinet exhaustif (utopie quand tu nous tiens), rattraper quelques retards (si peu..) et rendre compte d'un max de sorties, il faut adopter un format light. Alors allons à l'essentiel et posons nous LA bonne question : est-ce que la chose vaut la peine d'être vue / achetée / offerte à votre ennemi ? Bref on va vous et nous faire gagner du temps via un texte court mais circonstancié. En d'autres termes, on va donc continuer à mettre la galette dans le lecteur afin d'y jeter un œil autre que distrait ou endormi. Et puis ce bazar ne remplace pas nos autres tests plus longs et détaillés que nous continuons à consacrer à ce que nous considérons comme les sorties majeures ou incontournables du moment. So long ...

 

Retrouvez le bazar DVD du 2ème semestre 2010 à cette adresse.

 

- Amours imaginaires (Les)

- Belle épine

- Bruit des glaçons (Le)

- Copie conforme

- Disparition d'Alice Creed (La)

- Famille Jones (La)

- Gentlemen Broncos

- Hero wanted

- Hierro - L'île du mal

- Histeria

- Insider (The)

- Kill me please 

- Petit tailleur

- Soul men

- Submarino

- Tamara Drewe

- War & destiny

 

 

Les Amours imaginaires (MK2 éditions)

amours imaginaires  

A seulement 22 ans, Xavier Dolan fait figure de véritable surdoué du 7ème art. Après le très remarqué J'ai tué ma mère, il revient avec Les Amours imaginaires, un film sur les errances sentimentales de trois adulescents. Autant le dire tout de suite, l'édition DVD n'est pas irréprochable techniquement (problèmes de compression, définition très faible) mais restitue plutôt bien  les diverses ambiances colorées. Le film est proposé en DD 5.1 dans sa version québécoise, avec des sous titres quand l'accent des acteurs devient trop incompréhensible. En guise de bonus, on a droit à un bêtisier, quelques scènes coupées assez insignifiantes et surtout un commentaire audio où le réalisateur et son actrice principale nous gratifient de nombreuses anecdotes. Les deux compères se retrouveront d'ailleurs sur Laurence anyways, le prochain film de Dolan. CB

 

Image : 3/5

Son : 4/5

Interactivité : 3/5

 

Belle épine (Pyramide video)

belle epine seydoux  

Premier film de Rebecca Zlotowski, Belle épine bénéficie d'une édition en demi teinte de la part de l'éditeur. A commencer par l'image très soignée mais un poil trop sombre au point qu'on ne distingue parfois pratiquement rien à l'image. Alors oui, le film se déroule en pleine nuit la plupart du temps mais le souvenir en salle nous permet d'avancer que la photo était bien perceptible et travaillée, pas comme ici où l'on n'y voit goutte. Reste un master correct et une bonne définition. Le film est proposé en VF dans un son DD 2.0 et 5.1. On préfèrera la deuxième option qui offre une amplitude plus grande et un son beaucoup plus précis, mettant particulièrement bien en avant les textures sonores de la nuit et les moteurs. Rien de particulier à redire. Du point de vue des compléments, c'est bien simple : c'est le néant à l'exception du CD de la bande originale qui accompagne le film. Musique sympathique pendant 25min mais on aurait pu s'en passer sans difficulté. NT

 

Image : 3,5/5

Son : 4/5

Interactivité : 2/5

 

 

Bruit des glaçons (Le) (Wild Side)

dvd bruit bazar
 

Mal vendu par une bande-annonce qui laissait présager un festival de punchlines pour grabataires, Le bruit des glaçons s'avère finalement un bon cru de Bertrand Blier : les dialogues font mouche assez régulièrement, les acteurs sont excellents (on a retrouvé Dupontel !) et surtout, le rythme est bien dosé. Le DVD édité par Wild Side propose une copie solide, bien que très granuleuse. Malheureusement, la compression se fait douloureusement sentir sur certains plans composés et/ou en extérieur, avec par endroits les visages des personnages en arrière-plan carrément plongés dans le flou. Niveau son, le Dolby Digital 5.1 propose une spatialisation discrète laissant la part belle à des dialogues cristallins (et c'est bien là l'essentiel). Niveau bonus, un making of à la bonne humeur communicative et une séance de questions/réponses avec Blier. BDM

Image : 3,5/5

Son : 3,5/5

Interactivité : 3,5/5

 

 

Copie conforme (MK2 éditions)

copie conforme DVD pour bazar
 

Même si son parti pris de passer sans prévenir de l'anglais au français à l'italien est plutôt amusant et agréable, Copie conforme s'avère cependant assez vite ennuyeux, à cause de son manque flagrant de rythme. Seule Juliette Binoche permet au spectateur de tenir. Éclatante de naturel, elle porte dés lors le film sur ses seules épaules, fascinante, sublime. Le DVD édité par MK2 propose un joli master, au grain cinéma très prononcé (surtout lors des passages les plus ensoleillés). Les couleurs manquent un peu de naturel, mais cela est probablement du aux choix de ses auteurs en matière de photographie. Niveau son, la piste Dolby Digital 5.1 fait preuve d'une belle proximité, collant parfaitement aux choix de mise en scène de Kiarostami, qui privilégie largement une idée de caméra « subjective ». Rayon bonus, un making of très intéressant. BDM

Image : 3,5/5

Son : 3/5

Interactivité : 3,5/5

 

 

Disparition d'Alice Creed (La) (M6 Vidéo)

alice creed bazar
  Petit thriller sympatoche, avec trois acteurs et puis c'est tout (pas de figurants, rien), La disparition d'Alice Creed comporte certes certains rebondissements qui peuvent occasionnellement friser le ridicule, mais le fait de voir régulièrement Gemma Arterton dans le plus simple appareil relève sensiblement l'attention du spectateur jusqu'au dénouement ultime. Pour l'édition DVD du film (pas de Blu-ray !), M6 Vidéo propose une définition précise, un étalonnage parfait... Mais le film a été recadré pour la vidéo, passant d'un scope 2.35 à un petit 1.85. Énorme déception à ce niveau là. Niveau son, la VO Dolby Digital 5.1 est légèrement plus fine que la VF, qui pousse à fond le volume et amplifie volontiers les effets d'échos (ce qui n'est pas forcément déplaisant non plus). En guise de bonus, un making of  de 34 minutes globalement auto-satisfait et finalement très dispensable. BDM

Image : 2,5/5

Son : 4/5

Interactivité : 2/5

 

 

Famille Jones (La) (Zylo)

  En traversant l'Atlantique, La famille Jones a laissé des plumes. Tout d'abord point de Blu-ray. Il est vrai qu'avec seulement 64 639 entrées au compteur, il aurait été suicidaire pour Zylo, son éditeur vidéo hexagonal, d'envisager une carrière en bleu. Même une sortie DVD semble hasardeuse au regard de l'état du marché actuel. De fait, il s'agit là d'une édition minimaliste : disparition des scènes coupées certainement due à des problèmes de droits, navigation limitée (impossibilité de changer de langues à la volée), encodage non exemplaire (noirs bouchés lors des scènes de nuit par exemple)... Si l'on ajoute à tout cela un film loin d'être incontournable, on ne saurait donc que trop conseiller de se faire une opinion en louant le DVD. Si malgré tout cela vous êtes convaincu, Il sera alors alors bien temps de profiter de son prix relativement doux (16,99€). SG

Image : 3/5

Son : 3,5/5

Interactivité : 0/5

 

 

Gentlemen Broncos (20th Century Fox Home Entertainment)

Gentlemen Broncos DVD
  Avec Gentlemen Broncos, Jared Hess nous offre, à travers les différentes versions d'une nouvelle de science-fiction des années 70, une réflexion sur la vision de l'artiste, l'adaptation et la création. A l'image de Mike Judge sur Idiocracy ou des Coen sur Burn after reading, Hess peut donner l'impression d'être un cynique, un méprisant, un misanthrope... Mais ce serait oublier que si laids, médiocres, stupides et imbus d'eux-mêmes qu'ils soient, les personnages de son film sont tous traités avec une infinie tendresse. Le DVD en tous points parfait édité par Fox permet une séance de rattrapage à ceux qui l'auraient loupé en salles  (265 entrées France, sur 10 copies) et vient confirmer aux cinéphiles qui le suivent depuis Napoleon Dynamite que s'il parvenait à se débarrasser totalement de ses tics de cinéaste indépendant US (et il en prend petit à petit la voie), Hess deviendrait probablement un "grand". BDM

Image : 4,5/5

Son : 4/5

Interactivité : 3,5/5

 

 

Hero wanted (M6 Vidéo)

DVD Hero wanted
  Petit actioner bourrin érigeant Cuba Gooding Jr en icone badass du samedi soir, Hero wanted s'avère un bon petit produit, certes un peu trop sentencieux et premier degré (ces grandes phrases à deux balles !) mais suffisamment efficace et bien torché pour maintenir l'attention du spectateur en éveil jusqu'à son dénouement. Lors de ses nombreuses scènes d'action et autres gunfights, le film prend le temps d'exposer clairement la topographie des lieux, ce qui s'avère immédiatement payant et rend les scènes beaucoup plus jouissives. Bref, une excellente surprise de DTV, servie par un DVD à l'image solide (beau grain cinéma, compression sans faille) et au son en Dolby Digital 5.1 absolument tonitruant, bourrin mais ultra-enveloppant : toutes les voies audio sont utilisées de la première à la dernière minute. Bref, à tous les niveaux, cela manque certes de finesse, mais au moins, on en a pour son argent ! BDM

Image : 4/5

Son : 4,5/5

Interactivité : 2/5

 

 

Hierro - L'île du mal (Wild Side)

DVD Hierro bazar   Il a beau être réalisé de façon subtile et interprété de manière vraiment convaincante, Hierro - L'île du mal ne parvient jamais réellement à dépasser le stade de la simple réussite technique, tant son intrigue « à twist » cousue de fil blanc et son rythme franchement neurasthénique finissent par agacer le spectateur. Le DVD édité par Wild Side fait honneur à la partie sonore de l'œuvre de Gabe Ibáñez : le DTS 5.1 VO est très enveloppant et révèle de vraies surprises acoustiques (le mixage de la VF Dolby Digital 5.1, trop frontal, est clairement en retrait). Niveau image, si la définition est précise, le master paraît beaucoup trop sombre et les noirs vraiment trop « bouchés » pour être d'origine. Niveau bonus, on retiendra surtout la présence de Maquina, un court-métrage du réalisateur au milieu de simili-featurettes un peu trop superficielles. BDM

Image : 3/5

Son : 4/5

Interactivité : 2,5/5

 

 

Histeria (Emylia)

DVD Histeria  

Quasi-unique représentant du cinéma venu de Malaisie à parvenir à se frayer un chemin jusqu'à chez nous, Histeria arrive en France sous les couleurs d'Emylia. Le prix à payer pour découvrir cette curiosité horrifique made in Kuala Lumpur est de se cogner un rendu vidéo très moyen, qui présente d'incessants problèmes d'entrelacement : les images en mouvement subissent en effet de nombreux effets de « peigne », et le master, sombre, n'est pas exempt par passages d'une bien vilaine pixellisation. Cela dit, ces désagréments ne gâchent globalement pas trop le visionnage du film, cousu de fil blanc mais court et bien rythmé. Niveau son, les deux pistes en Dolby Digital et DTS malais stéréo (et non « malaisien » comme l'indique la jaquette) sont très correctes et relativement efficaces. Seul bonus de la galette, un clip musical sans intérêt. BDM.

Image : 2/5

Son : 3/5

Interactivité : 2/5

 

 

Insider (The) (Wild Side)

DVD The Insider  

Dire que l'on n'attendait rien de The insider est un doux euphémisme. Réalisé par Dante Lam, réalisateur de la purge Snipers, le film réussit cependant à faire rapidement oublier ses nombreux défauts d'écriture (un scénario linéaire, sur-explicatif, sur-signifiant) grâce à ses excellents acteurs (le couple Nicholas Tse / Kwai Lun Mei) et surtout à ses nombreuses scènes d'action, variées et souvent impressionnantes. Vu la photo très sombre du film, on s'attendait au pire en vidéo, mais le DVD édité par Wild Side s'en sort bien, avec une bonne stabilité des noirs et pas la moindre faille de compression à l'horizon. Niveau son, les deux mixages font le boulot, avec une préférence pour la VF encodée en DTS 5.1, face à une VO cantonaise en Dolby Digital 5.1 un peu trop concentrée sur les voies avant. Bonus : une featurette et quelques scènes coupées. BDM

Image : 4,5/5

Son : 4/5

Interactivité : 2,5/5

 

 

Kill me please (France Télévisions Distribution)

DVD Kill me please
  Noir c'est noir ! Kill me please, c'est la fine fleur de l'humour noir franco-belge. Cet OVNI cinématographique édité par France Télévisions s'offre un DVD étonnamment fourni pour un film aussi modeste, dont la diffusion limitée en salles n'avait pas su réunir plus de 8000 personnes. L'encodage est très correct, composant avec les limites d'un tournage fait de bouts de ficelles (séquences surexposées, etc), et la bande-son est naturellement proposée en stéréo d'origine (les voix sont claires et intelligibles). Du côté des bonus, on a droit à une vingtaine de minutes de scènes coupées prolongeant le plaisir non-sensique du métrage, et approfondissant les tares de nombreux personnages de ce film choral décalé. On retrouve également une interview très intéressante d'Olias Barco, ainsi qu'un court-métrage, probablement tourné en vidéo et malheureusement encodé un peu n'importe-comment (anamorphosé, pixellisé). BDM

Image : 4/5

Son : 3/5

Interactivité : 4/5

 

 

Petit tailleur (MK2 éditions/TF1 Vidéo)

petit tailleur DVD garrel  

Pour son deuxième court, Louis Garrel a bénéficié d'un soutien indéfectible du groupe MK2. Après une diffusion en salles, fait rarissime, voilà son Petit tailleur dans une édition DVD taillée sur mesure. Un master propre, une image lisse, un noir et blanc très contrasté qui fait ressembler son film à ceux de son père, l'intérêt en moins. Une définition et un piqué plutôt bons. Une technique excellente pour du vide. Le son est du même acabit. Un DD 5.1 alors que nombre de longs récents ne sortent en DVD qu'en stéréo. Pourquoi ? Pas grand chose. Quelques dialogues, quelques bruits d'ambiance, le tout dans une amplitude qui n'exploite pas au mieux les possibilités du 5.1. Mais ça reste techniquement très positif. Niveau suppléments, un premier court en couleur à l'image de celui-ci et une interview pénible et dans le vent du réalisateur qui parle d'abord de lui mais que les fans risquent d'adorer. NT 

Image : 4/5

Son : 4/5

Interactivité : 2,5/5

 

 

Soul men (Wild side)

soul men  

C'est un scandale ! Alors que le DVD de Soul men est vendu en commerce avec un sachet de popcorn, la presse n'a pas eu la chance de recevoir ce petit supplément dont nous vous aurions évidemment fait un test culinaire détaillé. Passé cette déception, on peut malgré tout saluer les belles qualités techniques de l'édition qui parvient parfaitement à retranscrire l'ambiance old school du long-métrage. Le film est proposé en DTS 5.1 en VF, mais il faut malgré tout opter pour la piste DD 5.1 en VO pour profiter pleinement des cabotineries de Bernie Mac et Samuel L. Jackson. En ce qui concerne les suppléments,  Wild side propose des scènes coupées ainsi que 5 featurettes de moins de 10 minutes, parmi lesquelles un hommage à Isaac Hayes ainsi qu'une petite vidéo montrant le petit show que Bernie Mac improvisait entre les prises pour divertir les figurants. CB

Image : 3,5/5

Son : 4/5

Interactivité : 3,5/5

 

 

Submarino (MK2 éditions/TF1 vidéo)

submarino DVD vinterberg  

Cette édition de Submarino, dernier film en date de Thomas Vinterberg, est plutôt quelconque. L'image est correcte mais le travail effectué par MK2 et TF1 aurait pu être approfondi. Le film a été tourné en 16mm, ce qui explique le grain important et l'aspect sale mais, si le master est propre, en revanche les couleurs restent trop ternes et la définition un peu faible. En outre, le film est proposé dans un format recadré du 1.85 d'origine à un 1.77. Le son est de meilleure qualité avec un DD 5.1 convaincant. Des voix qui portent, une spatialisation qui utilise les différents canaux au mieux et une ambiance générale au rendu excellent. Niveau compléments, deux featurettes qui font office de making-of. Simple, court et présentants peu d'intérêt. On passera dessus pour se contenter du film qui se suffit à lui seul. NT

Image : 2,5/5

Son : 4/5

Interactivité : 1,5/5

 

 

Tamara Drewe (Diaphana)

DVD Tamara
  Avant d'être une petite comédie britannique enlevée et parfois bien vue (le portrait de la gamine de 15 ans), Tamara Drewe c'est avant tout Gemma Arterton. Sublime, lumineuse, impudique, elle porte le film - et l'intrigue - sur ses frêles épaules. Seulement armée de son poom poom short et de son sourire à se damner, elle parvient à magnétiser totalement l'attention et à anéantir la moindre trace de jugement critique chez le spectateur masculin pendant presque deux heures. Le DVD édité par Diaphana est très correct, mais Gemma, et accessoirement la photo de Ben Davis, méritent indubitablement l'upgrade HD. Le son proposé en Dolby Digital 5.1 est bien enveloppant et ne présente pas le moindre souci. Côté bonus, on retiendra surtout un passionnant mais court entretien avec Stephen Frears, qui évoque sa carrière avec lucidité, autour d'une petite tasse de thé. BDM

Image : 4/5

Son : 4/5

Interactivité : 3,5/5

 

 

War & destiny (Aventi Distribution)

DVD War & destiny
  War & destiny est le titre français (sic) de Closing the ring, dernier film en date du vétéran Richard Attenborough. Difficile de ne pas être attristé devant le résultat, mélodrame téléfilmesque pétri de clichés dont on ne sauvera au final que la présence de la très jolie Mischa Barton. Le DVD édité par Aventi gère très correctement les deux styles distincts de photographie correspondant aux deux époques abordées par le film, même si on pourrait émettre de légers doutes quant au grain cinéma, qui paraît souvent un brin trop lisse pour être honnête. Côté son, on privilégiera la VO en Dolby Digital 5.1 à la VF encodée en stéréo, afin de s'immerger d'avantage dans les passages guerriers, finement spatialisés. En guise de bonus, on trouvera un making of intéressant, mais malheureusement en VO non sous-titrée, et donc à réserver aux anglophones. BDM

Image : 3,5/5

Son : 3/5

Interactivité : 2/5

 

 

RÉAGISSEZ GALERIE

DOCUMENTS LIÉS

TOUS LES ARTICLES

La Rédaction12/01/2011 11:40 par La Rédaction

Le Bazar du DVD : 1er semestre 2011

Vous pouvez discuter ici de l’article Le Bazar du DVD : 1er semestre 2011. Cliquez ici pour lire l’article complet : http://www.ecranlarge.com/article-details-18480.php LIRE LA SUITE

Newsletter